Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options

Le Bayer Leverkusen et le Borussia Dortmund chutent

En attendant Borussia Mönchengladbach – VfL Wolfsburg, on a vu le chat Bayern Munich empêcher les souris de danser, Hambourg finir la saison n'importe comment, et Nuremberg concéder un énième match nul. Et puis des buts, des gestes fous, des gens partout. Pourvu que ça dure.

Modififié
L'équipe du weekend : Hertha Berlin

Rien ne va plus au Westfalenstadion. Le Borussia Dortmund, qui restait sur deux défaites consécutives à domicile (face au Bayern et face au Bayer), espérait pouvoir se refaire face au Hertha Berlin, histoire de clore l'année de la meilleure des manières. Que nenni. « Jamais deux sans trois » , dit l'adage. Et hier après-midi, cela s'est encore vérifié. Plus rapide, plus agressif, plus tranchant, le vaisseau Hertha a coulé le navire du capitaine Klopp. Malgré une première salve de Marco Reus, le Borussia Dortmund était incapable de jouer son football. À vrai dire, ce sont les Berlinois qui ont fait le spectacle dans la Ruhr. Et Sami Allagui de profiter d'une erreur du jeune Durm pour centrer pour Ramos qui trompe Weidenfeller de près. Et Sami Allagui de profiter d'une erreur du jeune Sarr pour tromper Weidenfeller juste avant la mi-temps. En seconde période, les hommes de Jos Luhukay n'ont eu qu'à repousser les assauts de Dortmunder complètement rincés. Le Borussia Dortmund n'a qu'une hâte : récupérer tous ses joueurs (sauf Subotić) pour le début de la Rückrunde. Quant au Hertha, il vit un rêve éveillé.

Vous avez raté HSV-Mayence (et vous n'auriez pas dû)

Hambourg à domicile, un calvaire cette année : seulement cinq victoires à domicile. Pire encore, le club n'avait mené qu'une seule fois à la mi-temps cette saison (contre Brunswick, 4e journée). Alors quand Hakan Çalhanoglu met les Rothosen sur de bons rails face à Mayence, les supporters du HSV se disent que c'est dans la poche. Sauf que les 05er sont toujours aussi surprenants. En trois minutes, Okazaki et Nicolai Müller renversent le match. Le HSV lutte, et parvient à égaliser grâce à Rafael van der Vaart. Mais il était écrit que cette année n'était pas celle de Hambourg : Rincon se fait expulser, et Okazaki marque le but de la victoire pour Mayence. 2-3, match de dingue. Dans sa tête, Hambourg est déjà en 2014.

L'analyse définitive

En concédant un nouveau match nul sur sa pelouse (le 11e en 17 journées), le 1. FC Nuremberg est clairement dans le dur. Pourtant, face à Schalke 04, il y avait la place. Mais voilà, ni la transversale ni l'arbitre n'avaient vraiment envie que le « Club » gagne. Et vu que Brunswick a gagné, Nuremberg est à égalité de points avec la lanterne rouge. Sale.

On risque d'en parler sur RMC

Starke – Rafinha, Kirchhoff, Van Buyten, Contento – Höjbjerg, Alcántara – Weiser, Kroos, Shaqiri – Pizarro. Si le Bayern alignait cette équipe (en faisant entrer un ou deux cracks en cours de jeu), nul doute qu'il pourrait être champion. Bon, il ne conservera pas son avance de 18 000 points, mais il pourra reposer ses joueurs en vue de la Ligue des champions. Et en vue de la Coupe du monde. Pas mal, non ?

Top 5

Jan Rosenthal. Je suis à deux mètres du gardien ? Pas grave, j'allume. PAN !

Jonathan Schmid. Pour son retour, le Français signe un but à l'image de sa coupe de cheveux : dégueulasse. Allez Jonathan, reviens en forme, histoire qu'on poursuive ce lobby sur Twitter #SchmidenEDF

Vidéo
Sami Allagui et Marian Sarr. Une passe décisive et un but pour le Tunisien, homme fort du Hertha. Quant au défenseur du Borussia, une première mi-temps dégueulasse, ponctuée par une passe en retrait foirée qui amène le but du 1-2, une faute grossière sanctionnée par un jaune, et des larmes qui montent aux yeux du ptit gars de 18 ans. Séquence émotion.

Santiago Garcia. Une joie proportionnellement inverse à l'esthétique du but : voilà ce qu'a ressenti l'Argentin après avoir inscrit le but de la victoire pour le Werder face au Bayer. Une victoire qui permet aux Brêmois de relever la tête, et surtout de finir l'année devant le HSV.

Franz Jacobi. Joli tifo des gars du BVB, représentant Franz Jacobi, fondateur du Borussia Dortmund, et ses copains, avec le texte suivant : « Les pères fondateurs des succès, des larmes, des triomphes, des défaites, des titres, des amitiés » . Sauf que ça n'a pas suffi pour battre le Hertha.


Le geste

Les fans de Francfort ne l'ont pas oublié. Lui, c'est Oka Nikolov, 379 matchs en pro pour l'Eintracht, de 1994 à 2013. Autant dire qu'il a tout connu. Et en dépit des nombreuses descentes et désillusions, Nikolov est resté. Et il est devenu « l'Oka éternel » . D'où ce joli tifo pour lui dire simplement : « Danke » .


La stat : 8


Hanovre voyage mal. Très mal. Huit matchs à l'extérieur durant la phase aller, huit défaites. Va falloir que Mirko Slomka règle deux-trois trucs cet hiver. Et trouver un système pour gérer le mal du pays.

Raphael Schäfer a dit

« Celui qui ne croit pas en cette équipe ne comprend rien au football. Ce but refusé, c'est dur pour nous. Je connais une règle qui dit qu'en cas de doute, l'attaquant est avantagé. Ce serait bien si cette règle s'appliquait à nous. À Hanovre, ils ont bénéficié d'un doute large de deux mètres. »

Et sinon…

Le Bayern est champion du monde.

11 buts pour Ramos et Lewandowski, qui finissent l'année sur le trône de Torschützenkönig.

Union Berlin finit bien l'année, victoire 4-2 face à Bielefeld.

Il y a 7 points de différence entre le 7e et le 17e de 2. Bundesliga.

Le match entre Düsseldorf et Cologne va être rigolo. Les flics ont retrouvé cinq têtes de boucs devant le stade de Cologne. A priori, ce serait une réponse à la tête de cochon retrouvée devant un mémorial du Fortuna Düsseldorf. Miam miam miam.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti 1
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 25 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7
Partenaires
Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 20