Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Las Palmas-Barcelone (1-2)

Le Barça souffre, mais s'impose à Las Palmas

Que c'était compliqué pour les Blaugrana ! À Las Palmas, les hommes de Luis Enrique l'ont emporté, mais pas sans galérer. Face à un dix-huitième décomplexé, le Barça a dû s'en remettre à sa réussite et à son talent pour prendre provisoirement neuf points d'avance sur l'Atlético, son premier poursuivant. Le tout avant d'affronter Arsenal en Ligue des champions.

Modififié

UD Las Palmas 1-2 FC Barcelone

Buts : Willian José (10e) pour Las Palmas // Luis Suárez (6e) et Neymar (39e) pour Barcelone

Ils n'ont pas fait les malins. Habitués à mettre des tarifs de rugby depuis quelque temps, le grand Barça a presque tremblé dans l'Estadio de Gran Canaria. Bousculés, oppressés notamment en première période, les Catalans ont transformé ce qui devait être une partie de plaisir en vraie grosse frayeur. Si Suárez et Neymar ont tous les deux marqué, le trident est tombé sur un gardien opérationnel, mais a surtout manqué d'efficacité pour tuer la partie. À plusieurs reprises, les attaquants de Barcelone auraient pu faire la différence, mais c'était un jour sans. De leur côté, les joueurs de Las Palmas n'ont pas démérité, bien au contraire.

Las Palmas que nada


Dans les premiers instants de la rencontre, ce sont les joueurs de Las Palmas qui se montrent les plus entreprenants. Malheureusement, il ne faut pas trente-six opportunités aux Catalans pour mettre au fond. Iniesta casse les lignes et trouve Alba côté gauche. Le latéral se retrouve seul et, en première intention, met un caviar à Suárez qui ouvre le score. Première attaque, premier but, la machine semble lancée. Mais le Barça va se faire surprendre quelques minutes à peine après son but. À l'entrée de la surface, Jonathan Viera reçoit la balle et dévie d'une talonnade pour Willian José qui gagne son duel face à Bravo et égalise. Si les Blaugrana se montrent beaucoup plus dangereux sur les phases offensives, ils sont loin d'avoir le contrôle du match face à un dix-huitième qui ne déjoue pas et arrive même à se procurer quelques situations devant. À la moitié du premier acte, Messi botte un coup franc dans la surface et Luis Suárez, seul, manque sa tête et, du coup, son doublé. Après trente minutes intenses, Las Palmas lève légèrement le pied et se fait punir quelques minutes après. Côté droit, Suárez élimine son défenseur avant de rentrer dans la surface et centrer pour Messi. La reprise de la Pulga est repoussée par Varas, mais Neymar a bien suivi et redonne l'avantage aux Catalans. Coup dur pour les locaux qui rentrent au vestiaire avec un but de retard, sans l'avoir vraiment mérité.

Le Barça à l'ancienne


Après la pause, la partie reprend plus tranquillement, mais Suárez manque encore un doublé tout fait. Neymar met un caviar à Alves qui en met un autre et remise de la tête pour Suárez. Au point de penalty, l'Uruguayen n'avait plus qu'à pousser, mais Varas, une nouvelle fois vigilant, sort la tentative. Puis le Barça va se compliquer la tâche pendant quelques instants. Des errements défensifs, une mauvaise relance de Bravo, et Las Palmas était à deux doigts d'égaliser sur la frappe de Jonathan Viera. Heureusement, Bravo se rattrape, et Willian José, qui a suivi, manque étonnamment le cadre. Le rythme tombe, et les Catalans ont repris l'ascendant sur leur sujet. Sauf que le score est toujours bloqué à 1-2 et pourrait basculer de n'importe quel côté. Le Barça marche sur des œufs et a presque peur d'en prendre un alors que les joueurs de Las Palmas, moins en jambe que lors du premier acte, tentent tant bien que mal de se frayer un chemin dans la défense adverse. Et ils sont tout proches de l'exploit. Après un beau mouvement collectif, Araujo, entré en jeu, se retrouve à l'entrée de la surface. Il crochète bien, mais sa frappe croisée du gauche passe tout près du montant de Bravo. Bravo qui temporise au moindre ballon en retrait, comme toute son équipe qui sent que l'égalisation peut tomber à tout moment. Malgré quelques situations devant, Las Palmas ne marque pas et laisse le Barça prendre provisoirement neuf points d'avance sur le deuxième.


  • Résultats et classement de Liga

    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Benjamin Asseraf
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 90

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible