Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Valence-FC Barcelone (1-1)

Le Barça s'extirpe du piège valencien

Dans une rencontre entre deux équipes en pleine confiance, Valence et le Barça se séparent sur un match nul logique (1-1). Le Barça garde quatre points d'avance sur son dauphin.

Modififié

FC Valence 1-1 FC Barcelone

Buts : Rodrigo (60e) pour le FC Valence // Jordi Alba (82e) pour le Barça.

Ce sont deux équipes invaincues depuis le début de la saison. Une équipe composée de stars et de stars uniquement, l’autre de revanchards, de jeunes prodiges et de briscards prêts à tout pour faire tomber le grand favori des bookmakers. Dans une ambiance électrique, les deux clans se sont rendu coup pour coup. Et quand la bataille est si belle, aucun perdant ne peut être désigné. Dos à dos ce soir, Valence et le Barça ont prouvé une chose : que le football est beau quand le ballon est traité avec amour.

L'injustice pour Messi


C’est une affiche que la capitale madrilène observe en spectatrice. Un FC Valence en totale confiance reçoit le FC Barcelone, lancé à plein régime vers la conquête d’un nouveau titre. Pour ce faire, les Culés doivent marquer leur territoire et dompter le bouillant Mestalla, galvanisé dans le but de rendre hommage au défunt président Jaume Ortí, une époque où Valence était alors champion d’Espagne. Au départ, quatre points séparent les deux équipes. En pratique, les débats sont équilibrés. Valence presse haut le Barça, de quoi obliger Lionel Messi à décrocher pour toucher le cuir et accélérer le jeu catalan. Toujours très proches de leurs marquages respectifs, les Murciélagos harcèlent le porteur de balle blaugrana et empêchent toute insertion dangereuse.

En tribunes car suspendu, Marcelino constate que ses élèves ont appris leurs tâches défensives par cœur. Pour ce qui est de l’aspect offensif en revanche, les Chés perdent trop vite la balle et la pression visiteuse s’accentue à l’image d’un Samuel Umtiti progressivement mué en milieu défensif. Sur une de ses interventions, Lionel Messi allume Neto. Le portier brésilien la joue passoire et voit le ballon franchir la ligne de but. Un but qui échappe à la vigilance du corps arbitral, au grand dam du Barça, mis en danger par une frappe de Simone Zaza sur le contre. Une erreur humaine qui révolte les Barcelonais sur le terrain : Messi et Suárez mettent encore Neto à l’épreuve. Sur ce premier acte, le Barça est au-dessus, mais Valence résiste à l’envahisseur.

Rodrigo McDonald


Moins timide au retour des vestiaires, Valence se met à sortir de sa zone de confort. Un centre en retrait de Gonçalo Guedes permet à Zaza d’armer un nouveau tir du gauche, toujours à côté. Pas du tout pris par l’enjeu malgré sa titularisation surprise, Thomas Vermaelen manque de cadrer sa tête sur corner dans la foulée. En feu, Guedes oblige Ter Stegen à sortir ses mains d’acier une première fois, puis sert Gayá dans un second temps. Un centre et une reprise de Rodrigo plus tard, Valence ouvre le score et le buteur célèbre son but avec une perruque rouge façon Ronald McDonald (60e).

Sonné par la révolte blanquinegra, le Barça de Valverde se décide à densifier ses ailes avec les entrées de Gerard Deulofeu et Denis Suárez. Quelques minutes plus tard, Luis Suárez inquiète Neto qui repousse une frappe du Pistolero. Valence se refuse à faire des changements, et l’équipe se met à s’essouffler. Laissé libre d’action, Messi téléguide une passe vers Jordi Alba, qui égalise d’une reprise en pleine extension (1-1, 82e). Malgré une dernière tentative de Zaza sur le gong, le nul est un résultat logique entre ces deux colosses.


FC Valence (4-4-2) : Neto – Gayá, Paulista, Garay, Montoya (Andreas Perreira, 84e) – Kondogbia, Parejo, Soler (Mina, 89e), Guedes – Rodrigo, Zaza.
FC Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen – Jordi Alba, Umtiti, Vermaelen, Semedo (Aleix Vidal, 80e) – Busquets, Paulinho, Rakitić (Deulofeu, 68e) – Iniesta (D. Suárez, 72e), Messi, L. Suárez.


  • Résultats et classement de Liga
    Retrouvez toute l'actualité de la Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 1 heure Il marque après 729 jours de disette 10
    il y a 3 heures La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 43 il y a 4 heures Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 13

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
    il y a 9 heures Mediapro ne revendra pas ses droits 39 il y a 9 heures Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 158 il y a 10 heures Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 23
    À lire ensuite
    Ibra, arme ou boulet ?