Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. // Real-Barcelone (0-4)

Le Barça colore le Clásico et gifle le Real

Grâce à une prestation collective majuscule, le Barça a humilié le leader madrilène sur la pelouse du Santiago-Bernabéu (0-4). Passeur décisif sur les deux premiers buts barcelonais, Ousmane Dembélé a ouvert le succès face à un Real très orphelin de Karim Benzema. Le Barça acte son plan de reconquête.

Modififié

Real Madrid 0-4 FC Barcelone

Buts : Aubameyang (29e, 51e), Araújo (38e) et Torres (47e) pour le Barça

Les traditions possèdent une importance plus cruciale qu'on peut parfois le croire. Pour ce troisième Clásico de la saison, le Real Madrid avait décidé d'opter pour un maillot noir façonné par l'éminent styliste japonais Yohji Yamamoto pour célébrer les 120 ans du club, mais allant à l'encontre de sa couleur blanche habituelle en tant que club hôte. Invaincu en quatorze matchs de championnat dans le mythique Santiago-Bernabéu, le Real a changé son style et cela s'est vu. Sans Karim Benzema et devant 60 017 spectateurs médusés, les Madrilènes ont subi une démonstration collective blaugrana sur leur pelouse contre un Barça qui ne connaît plus le goût de la défaite depuis maintenant trois mois. Merci qui ? Merci Xavi.

La mue jaune


Avec un onze de départ sans aucun Français, Carlo Ancelotti innove et décide d'installer Luka Modrić en faux numéro neuf pour déstabiliser la charnière centrale barcelonaise. Les premières sensations sont plutôt bonnes pour les locaux : grâce à Federico Valverde, Rodrygo arme un premier tir hors du cadre (5e), puis l'Uruguayen oblige Marc-André ter Stegen à un arrêt décisif d'une frappe appuyée du plat du pied (7e). La Maison-Blanche semble à l'aise dans son jardin, mais la tempête catalane ne va pas tarder à pointer le bout du nez. Servi par Ferran Torres, Pierre-Eymerick Aubameyang oblige Thibaut Courtois à un premier arrêt réflexe, puis le portier merengue sort une nouvelle parade dans la foulée sur une frappe d'Ousmane Dembélé (12e). Pour le Belge, abandonné par sa défense, le calvaire ne fait que commencer.


Sur son pied droit, Ferran Torres tente une frappe enroulée, mais le ballon effleure le poteau gauche de Courtois (19e). Madrid s'essouffle déjà et Nacho subit le coup de rein phénoménal de Dembouz pour voir l'ailier tricolore centrer vers Aubame. En feu, El Mosquito permet à son acolyte gabonais de couper le centre d'une tête victorieuse au premier poteau (29e, 0-1). Madrid se tait, puis s'emballe sur un plongeon de Vinicius Junior lancé en face à face devant Ter Stegen (36e). Sermonné par Gerard Piqué, le Brésilien assiste dans la foulée à l'envol de Ronald Araújo entre la charnière Alaba-Militão pour claquer une nouvelle tête au fond des filets de Courtois (38e, 0-2). Passeur décisif pour la deuxième fois du match, Dembélé cause un incendie jaune et rouge dans une maison qui broie du noir.

¡Así, así, así gana el Barça!


Au retour des vestiaires, le double changement de Don Carlo ne change rien au décor : le Real est plongé dans un abîme, son placement défensif à trois défenseurs reste bancal, et Torres manque une énorme occasion de tuer le suspense seul devant Courtois (46e). Impuissant devant une tornade qui ne fait que souffler le chaud, le Real concède un troisième but inscrit par Torres, enfin adroit à la suite d'une offrande d'Aubame (47e, 0-3). À l'image de Madrid, le suspense en a pris un coup, et PEA se charge de corser l'addition après vérification de la VAR (51e, 0-4). Humilié, le Real ne parvient plus à réagir, et Jordi Alba se sent pousser des ailes, mais le centre de la mobylette du Barça est mal repris par Aubameyang, et la manita s'envole (58e). Toujours souverain, le Barça continue sa marche triomphale : Torres sollicite Courtois (63e), Dembélé manque le cadre après avoir démembré Militão (73e), et Gavi entre en scène pour prouver que le Barça en a sous la semelle. Comme en 2015, le Barça s'impose avec quatre buts d'écart sans en concéder un seul. La MSN au Barça, c'est définitivement de l'histoire ancienne.



Real Madrid (4-4-2) : Courtois - Nacho (Vázquez, 63e), Alaba, Militão, Carvajal (Mariano, 46e) - Casemiro, Kroos (Camavinga, 46e), Valverde, Modrić - Vinicius, Rodrygo (Asensio, 63e). Entraîneur: Carlo Ancelotti.


FC Barcelone (4-3-3) : Ter Stegen - Araújo, Piqué, E.Garcia, Alba (Alves, 86e) - Busquets, Pedri (N.Gonzalez, 86e), F.De Jong (Gavi, 71e) - O.Dembélé (Traoré, 80e), F.Torres, Aubameyang (Depay, 71e). Entraîneur: Xavi.



  • Résultats et classement de Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié






    Dans cet article


    Partenaires
    Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    il y a 50 minutes A peine arrivé, Chiellini utilise déjà ses mains en MLS 7
    il y a 4 heures L'article le plus fou de l'Histoire de So Foot arrive ce lundi ! 153
    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    À lire ensuite
    Aubameyang, vu et approuvé