Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Demi-finale
  4. // Lazio/Juventus

Lazio/Juve, 90 minutes pour une finale

Ce soir, au Stadio olimpico de Rome, la Lazio et la Juventus se disputent le premier billet pour la finale de la Coupe d’Italie. Les deux équipes repartent du match nul de l’aller (1-1), score qui mettent les Romains en position favorable.

Les joueurs de la Lazio ne s’en sont pas cachés. Le match nul obtenu au Juventus Stadium, il y a une semaine, a le goût d’une victoire. Pour deux raisons. D’une, parce qu’il permet d’aborder ce match retour, devant ses supporters, en position favorable. De deux, parce que, vu le déroulé de cette rencontre disputée à Turin, le nul est un véritable miracle pour la Lazio. Sans l’aide du poteau, et sans les prouesses de Federico Marchetti, la Juve l’aurait probablement emporté 3-0, et la qualification en finale aurait déjà été réglée. Sauf que le football réserve toujours des surprises. À force de rater des occasions, la Vieille Dame s’est fait punir en fin de rencontre, avec l'égalisation de Mauri sur corner. 1-1, mais surtout cet importantissime but marqué à l’extérieur par les Biancocelesti, qui vaudra double en cas d’égalité. Vladimir Petković, le coach de la Lazio, le sait : pour décrocher ce ticket pour la finale, il lui « suffit » soit de gagner, soit de faire match nul sans encaisser de but (0-0), ce soir, au Stadio olimpico. L’heure de prendre des risques ou de remettre au goût du jour un bon vieux catenaccio à la sauce bosnienne ?

La Juve pète un câble

Déjà, un point commun entre les deux équipes. Elles ont toutes les deux vécu un sale week-end. La Lazio, qui recevait le Chievo, a chuté pour la première fois depuis 16 rencontres. Une défaite surprise, même si le Chievo est clairement la bête noire de cette équipe romaine. Petković, en vue du match contre la Juve, avait laissé au repos ses deux créateurs, Hernanes et Mauri, en plus de Klose, toujours blessé. Privés d’idées en phase offensive, les Romains ont cédé sur la seule occasion des Veronesi. Une défaite sans grave conséquence au classement, puisque les poursuivants (Inter, Fiorentina, Roma) n’ont pas gagné non plus. La Juve, pour sa part, a également vécu un samedi chaotique. Les Bianconeri, pour la deuxième fois en quatre jours, ont laissé filer une victoire qui leur tendait les bras. Cette fois-ci, c’est le Genoa qui est venu faire un coup au Juventus Stadium, grâce à un but de Borriello. La fin de rencontre a été caractérisée par un bordel général, suite à une main dans la surface d’un défenseur du Genoa non sanctionnée par l’arbitre.

Les dirigeants turinois, très souvent là pour donner des leçons lorsque d’autres équipes critiquent l’arbitrage, ont littéralement pété un câble par rapport à cette décision. Beppe Marotta, le directeur général, a quant à lui affirmé que l’arbitre n’aurait pu dû arbitrer un match de la Juve puisqu’il est originaire de Torre Annunziata, dans la province de Naples. Des propos qui ont évidemment provoqué la colère non seulement des Génois, mais aussi des dirigeants des autres clubs transalpins. Sanction : Conte est suspendu pour deux journées, Bonucci aussi, Chiellini une, et Marotta n’a plus le droit de parler en tant que représentant de la Juve jusqu’au 18 février. Cerise sur le gâteau, au lendemain de cet imbroglio, le Napoli est allé s’imposer à Parme, revenant ainsi à trois points du leader piémontais. Bref, un bon vieux week-end pourri pour les deux formations, qui vont donc tenter d’oublier rapidement tout ça, pour se plonger corps et âme dans cette demi-finale de Coupe d’Italie. Une demi-finale qui va se disputer dans un Stadio olimpico des grands soirs, qui rêve déjà d’une folle finale-derby contre la Roma, au mois de mai prochain. Déconseillé aux cardiaques.

Sans Klose et sans Pirlo ?


Pas de souci à se faire pour les dirigeants turinois. Ce match de Coupe d’Italie contre la Lazio sera arbitré par Luca Banti, qui est originaire de Livourne. Pas de favoritisme, donc, sauf si l’on considère que Livourne, actuellement en Serie B, est le grand rival (politique) de la Lazio. Bref, ce serait chipoter. Chose est sûre : ce match est d’une importance capitale, surtout du côté laziale. Le club de Claudio Lotito n’a plus rien remporté depuis l’été 2009 (une Supercoupe d’Italie) et aimerait bien s’offrir la possibilité d’enrichir sa vitrine. Le capitaine de l’équipe, qui plus est buteur au match aller, Stefano Mauri, ne cache pas l’importance du rendez-vous. « Le match contre la Juve vaut une demi-saison. Nous voulons jouer ce match à visage découvert, arriver en finale, et ramener la Coupe à Rome. Ce soir, je m’attends à un chaudron » , a-t-il écrit sur son site officiel. A priori, ce chaudron ne verra toujours pas Miro Klose, le buteur-maison, qui se remet doucement d’une blessure qui le tient écarté des terrains depuis déjà quinze jours. Si l’Allemand n’est pas prêt, c’est à nouveau Sergio Floccari qui prendra sa place. En attente d’un renfort en provenance du mercato ?

Pour la Juve, des doutes aussi. Pirlo est dans la même situation que Klose : convalescent. Conte n’a pas envie de prendre de risque avec son maître à jouer, mais est également conscient qu’il y a une Juve avec et une Juve sans Pirlo. Avant la trêve, la Juve était un rouleau compresseur, aussi bien en championnat qu’en Ligue des champions. Depuis début 2013, c’est une autre affaire : cinq matchs, une seule victoire, une défaite et trois nuls. Se qualifier pour la finale de la Coupe d’Italie serait un signal fort pour dire que cette Juve n’est pas à bout de souffle, et qu’elle est prête à jouer sur les trois tableaux. Pour ce, elle pourra donc compter sur le renfort de Nicolas Anelka, qui a toutefois peu de chances de faire ses grands débuts ce soir. Le Français, arrivé à Turin ce week-end, doit encore retrouver sa condition physique, et ne sera pas lancé dans un match aussi capital. Conte devrait encore miser sur Vučinić, mais aussi sur Giovinco, dont la vitesse avait fait mal à la défense romaine lors de la confrontation du mois de novembre, en championnat. Quels que soient les 22 acteurs, ce sont les meilleurs qui seront alignés ce soir. L’enjeu est important. Il y a une finale au bout, et un week-end pourri à effacer. Messieurs, c’est à vous.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:04 Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:30 La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 17 Hier à 15:20 Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 Hier à 14:50 Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 19 Hier à 13:47 Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 46
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
À lire ensuite
La semaine Twitter