Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG-Montpellier

Layvin qui vient dîner ce soir ?

Blessé durant toute la première partie de saison, Layvin Kurzawa devrait connaître face à Montpellier, ce mercredi au Parc des Princes, sa première titularisation de la saison en Ligue 1. L'occasion pour l'international français de prouver qu'il a toujours le niveau pour évoluer au PSG et ainsi convaincre Thomas Tuchel de lui offrir autre chose que des miettes.

Modififié

Un regard vers Thomas Tuchel, une petite accélération pour venir vers l’entraîneur allemand, un petit passage sur le banc de touche pour y déposer sa chasuble et son jogging : voilà, Layvin Kurzawa est prêt à faire son entrée en jeu face à Bordeaux (1-0). Problème, alors que le latéral gauche est posté derrière le quatrième arbitre, Thomas Meunier se prend un K-O et demande à sortir. Résultat, Layvin Kurzawa retourne s’asseoir sur le banc, et Colin Dagba lui grille la politesse. Un premier affront pour l’ancien défenseur monégasque, suivi très vite d’un plus grand trois jours plus tard à Old Trafford, en Ligue des champions. Avec, là encore, Dagba dans le rôle du bourreau puisque, au moment de remplacer Ángel Di María sur le côté gauche du milieu parisien, c’est bien le petit jeune – pourtant latéral droit – qui est choisi par Thomas Tuchel et non Kurzawa, comme son poste aurait pu le laisser penser. Mais, que Layvin se rassure, ce mercredi soir face à Montpellier, Dagba ne devrait pas lui voler sa place puisque les deux hommes devraient être titulaires. Oui, revoilà Layvin Kurzawa, enfin.

La blessure au mauvais moment


Pour comprendre comment Layvin Kurzawa a pu devenir à ce point une solution de dernier recours, il faut remonter à la tournée estivale du club parisien, à laquelle l'international français n'a quasiment pas pris part à cause de douleurs au dos. Opéré en septembre d'une hernie discale, le latéral gauche de vingt-six ans a ensuite passé de longs mois à l'infirmerie avant de pouvoir effectuer son retour en janvier, lors d'un match de Coupe de France à Pontivy (0-4). Malheureusement pour Kurzawa, Bernat a décidé de saisir l'opportunité pour faire taire les sceptiques alors que Stanley Nsoki a prouvé, de son côté, qu'il avait lui aussi le talent pour s'offrir une place dans les plans de Thomas Tuchel.


De retour aux affaires, celui qui n'aime pas la concurrence selon Yuri Berchiche, doit donc se bagarrer pour gratter un peu de temps de jeu avant d’imaginer récupérer sa place de titulaire, à écouter l’entraîneur allemand en conférence de presse : « Ce n'est pas une question de qualités. Pas du tout. Il a beaucoup de talent, mais il faut des possibilités. Juan a bien travaillé, Layvin était blessé pendant longtemps. Il doit adapter sa mentalité pour être prêt à jouer quelques minutes. C'est absolument nécessaire qu'il montre sa qualité pour l'équipe. On a des matchs tous les deux ou trois jours, et c'est pour cette raison qu'il est aussi important que des joueurs comme Kurzawa, Nkunku ou Diaby montrent qu'ils ont des qualités et qu'ils sont fiables. »

Oublie que t'as aucune chance, vas-y fonce


Layvin est prévenu : son futur temps de jeu dépendra en grande partie de sa prestation face à Montpellier, mercredi soir. Une prestation qui devra donc être un brin plus belle que celle réalisée il y a trois jours à Saint-Étienne (0-1), où il s’est plus fait voir après son entrée en jeu par ses fautes et ses ballons perdus que par ses débordements. Pourtant, le nouveau système du PSG, qui évolue très souvent en 3-4-3 ou en 3-5-2 en Ligue 1, peut parfaitement convenir au bonhomme. Car si Kurzawa a souvent été critiqué pour son rendement défensif, son apport offensif, lui, a majoritairement été salué malgré quelques centres envoyés au troisième poteau.



Que ce soit lors de son triplé en Ligue des champions face à Anderlecht (5-0, 30 octobre 2017) ou lors de sa saison 2016-2017 (3 buts, 7 passes décisives en 26 rencontres toutes compétitions confondues). Face au bloc très très bas de Montpellier c’est aussi là-dessus que Layvin Kurzawa va être jugé par Thomas Tuchel et par le public du Parc des Princes. Et si jamais l’international français arrive à faire planter un but à Eric Maxim Choupo-Moting, il est évident qu’il marquerait des points dans sa course aux minutes. Car Juan Bernat, Stanley Nsoki et même Colin Dagba, eux, n’ont jamais réussi à le faire.



par Steven Oliveira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:11 Bonus FDJ : 13€ OFFERTS pour jouer à l'Euro Millions et au LOTO !
Hier à 18:30 Un club tanzanien accusé de tentative d'empoisonnement 16 Hier à 16:04 Sébastien Frey : « J'ai failli mourir d'un virus » 38 Hier à 11:55 Platini : « Je ne me sens pas suspendu » 51
Partenaires
Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
À lire ensuite
Si loin, si proche