Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale
  3. // Arsenal/Munich (0-2)
  4. // Notes

Lahm, Müller, Kroos... La Mannschaft va bien, merci

Si Mourinho fouette Wenger en conférence de presse, Guardiola se charge du terrain : après Barcelone en 2010 et 2011, c'est son Bayern qui fait souffrir Arsenal. Un Bayern où les Allemands marquent à la fin.

Modififié

Arsenal


Szczęsny (2) : Quitte à sortir de ses cages pour provoquer un penalty contre son équipe et son expulsion, autant se faire le tibia du gars en face, histoire qu'ils soient eux aussi pénalisés. En plus, c'était Robben. Pas la cible la plus coriace...

Gibbs (8) : Blessé à la demi-heure, avant que les ennuis commencent pour Arsenal. Et si ce n'était pas un hasard ?

Koscielny (5) : Il aurait pu enfin sortir un gros match de bout en bout. Mais non, dans les derniers instants, il a lâché le marquage de Müller.

Mertesacker (6) : Il a fait avec ses armes, ses handicaps plutôt. Et il a plutôt fait bonne figure. Comme quand tu déstabilises ton adversaire avec un hadouken plus lent à Street Fighter.

Sagna (4) : Même si le plus gros des attaques est venu de l'autre côté, il en a assez vite pris plein la gueule.

Flamini (6) : Pro jusqu'au bout, il est resté à fond au pressing, alors que le bateau coulait. Il avait l'espoir de taper dans l'œil de Guardiola pour se tirer de là ?

Wilshere (5) : Le début de match tambour battant de son équipe, c'est lui. Après, quand il a compris que c'était mort, il s'est éteint, économisé pour la suite. Il n'a pas pété les plombs comme lors de la rouste à Liverpool, c'est déjà ça.

Özil (2) : Si Wenger ne l'a pas sorti, c'est peut-être parce qu'il n'arrivait pas à le trouver sur le terrain. Pour ceux qui ne le savent pas, le plus gros penalty foiré de la saison, c'était pour lui ce soir.

Cazorla (6) : Il a connu Pirès à Villarreal, ils s'apprécient. Et malheureusement, il connaît le même destin, sorti injustement par Wenger alors que le gardien s'est fait expulser.

Oxlade-Chamberlain (7) : Il est là, le remake réussi de Robocop. Il a posé beaucoup de soucis à la défense du Bayern avec sa vitesse.

Sanogo (4) : Même si on voit qu'il a des qualités techniques intéressantes, un profil assez atypique, on est en huitième de finale de Ligue des champions, pas au premier tour de la Carling Cup.

Fabianski (6) : A fait un match honnête, sans miracles. Mais lui, il prend pas 500 000 euros par mois comme le titulaire. Argument imparable.

Monreal (4) : Peter Crouch en plus petit. Guardiola a attendu la mi-temps pour lui foutre Rafinha et enfoncer sur ce côté comme il faut.

Rosický (6) : Après le plateau du Grand Journal mardi, Jared Leto continue la promo pour son groupe, pépouze.

Bayern Munich


Neuer (7) : Regardez bien les images, au moment où il plonge pour arrêter le péno d'Özil, il prend le temps de vanner son coéquipier en sélection. Trop facile pour lui.

Alaba (3) : Amoros, Lizarazu, Abidal, Ashley Cole et Pierre Womé ont pourtant payé de leur personne pour le faire comprendre : les arrières gauches ne doivent pas tirer les pénos !

Boateng (5) : Piégé par Özil, il a concédé un péno. Guardiola l'a donc sorti pour que ça ne se reproduise pas en seconde.

Dante (6) : Il y en a qui prennent des photos du stade avant les matchs. Il paraît que ce n'est pas bon signe. Lui, il a attendu la seconde période pour faire péter le flash. Il n'avait que ça à foutre. Et il s'en porte pas plus mal.

Lahm (8) : Une mi-temps arrière droit, une mi-temps milieu défensif. Où à force de faire des passes, il a offert deux balles de buts. Quand on sait mettre la balle où on veut tout le temps...


Javi Martínez (6) : Il n'est plus aussi confiant que l'an dernier, ça se voit dans ses passes, bien moins osées. Dans un autre club que le Bayern, ça ne se verrait pas, mais avec de tels monstres juste à côté...

Kroos (8) : La dernière fois que Toni Kroos n'a pas cadré une frappe... Bah Arsenal gagnait un trophée. Superbe ouverture du score d'une frappe limpide. Comme l'an dernier. Et l'année prochaine ?

Thiago Alcántara (6) : Un sacré cerveau. C'est pas pour rien qu'il ressemble à Saïd Taghmaoui. Il embrouille à faire tourner la balle d'un côté et de l'autre.

Götze (6) : Il a raté la balle du 0-3 dans le temps additionnel, qui aurait mis définitivement son club à l'abri. Mais non, on déconne, c'est plié, bordel !

Robben (8) : Il a sorti un match qu'il sortait quand la Liga se résumait à son duel avec Messi. Bon, à la fin, il a trop voulu chercher son but, mais vu son pénalty décisif, toute la Bavière lui pardonne.

Mandžukić (5) : Très discret. Les tabloïds font la gueule, ils savent qu'ils ne pourront pas inventer des rumeurs de transfert envoyant le Croate à Arsenal l'an prochain. C'est acquis que Wenger n'en veut pas.

Rafinha (7) : Si Guardiola n'a pas voulu l'aligner face à Gibbs, une fois que c'était open bar, il s'est lâché.

Müller (7) : Ils existent, les gens qui ne mettent pas l'Allemagne dans les favoris pour la Coupe du monde ?

Pizarro (5) : Qui est entré juste pour faire admirer sa vanne capillaire à destination de Giroud.

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 2 heures Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 2
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible