Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Arsenal-Liverpool (1-1)

Lacazette répond à Liverpool

Après une première période haute en couleur et l'ouverture du score de Liverpool à l'heure de jeu, Arsenal est parvenu à revenir dans la partie sur la fin grâce à l'égalisation d'Alexandre Lacazette. Résultat nul pour un match qui ne l'était pas.

Modififié

Arsenal 1-1 Liverpool

Buts : Lacazette (82e) pour Arsenal // Milner (61e) pour Liverpool

Bien qu'il ait de grandes chances d'être zappé par certains dans le futur, James Milner reste tout de même un sacré personnage. Capable de se faire oublier durant quelques semaines puis de soudainement revenir sur le devant de la scène, capable d'inscrire un but libérateur puis de s'allonger le nez en sang quelques minutes plus tard, le capitaine de Liverpool étonne toujours.


Problème : même quand il se démarque de la sorte, l'Anglais se fait très souvent voler la vedette. C'est ce qui s'est passé ce samedi après-midi lors d'un Arsenal-Liverpool enthousiasmant. Après avoir ouvert le score, le milieu de terrain a vu Alexandre Lacazette poursuivre ses efforts et remettre les compteurs à zéro. Résultat ? Un partage des points synonyme d'occasion manquée pour les Reds de briser la belle série des Gunners (quatorze matchs d'affilée sans défaite toutes compétitions confondues, quatrième au classement) et de s'envoler en tête de la Premier League en prenant trois poins d'avance sur Manchester City. Alors, malheureux, le Milner ? Pas vraiment, vu le bon moment offert par les siens aux (télé)spectateurs.

Un 0-0 tout sauf zéro


Oui, la première mi-temps se termine sur un score nul sans but. Mais qui pourrait reprocher aux deux entraîneurs présents à l'Emirates Stadium de ne pas jouer le jeu ? Car malgré ce 0-0, l'intensité et le spectacle sont au rendez-vous. La preuve : deux des meilleurs joueurs sur le terrain se nomment Leno et Alisson. C'est qu'Arsenal comme Liverpool se procurent pléthore d'occasions.


En vrac : un centre dangereux de Kolašinac, une frappe d'Aubameyang contrée par Gómez et une autre non cadrée, une tête à côté de Mkhitaryan, une tentative infructueuse et un but refusé pour hors-jeu de Lacazette côté Arsenal ; une transversale de Firmino que Mané reprend victorieusement en position de hors-jeu lui aussi, ou encore un poteau touché par Van Dijk qui perd auparavant un duel avec le gardien des Gunners côté Liverpool. Bref, personne ne s'ennuie, et tout le monde est très impatient de croquer dans la deuxième période.

Milner vs Lacazette


Trop, peut-être, au regard de ce qui est proposé après la pause ? Non : si les défenseurs bouffent davantage les attaquants, les 22 acteurs sont toujours dans le rythme. Jusqu'à l'heure de jeu et l'ouverture du score de Milner, qui profite du super boulot d'un Mané aux jambes de feu (et qui ratera le break pour quelques centimètres peu après) pour tromper Leno. 1-0, Arsenal doit réagir.


Sauf que Liverpool n'est plus cette équipe un poil naïve et peu fiable en défense, croit-on. Les Reds peuvent en plus compter sur un Alisson solide dans les cages, notamment devant Torreira juste après la réalisation de Milner. Sans oublier que leur force offensive reste intacte, Firmino manquant de doubler la mise sur corner. Van Djik également. Au point que plus le temps passe, plus les Gunners disparaissent. Fausse impression : au moment où on l'attend le moins, Lacazette égalise dans les dix dernières minutes d'un joli enroulé. Et ce n'est pas plus mal, tant personne ne méritait de perdre.


Arsenal (4-2-3-1) : Leno - Bellerín, Mustafi, Holding, Kolašinac (Welbeck, 81e) - Torreira, Xhaka - Mkhitaryan (Iwobi, 68e), Özil, Aubameyang (Ramsey, 73e) - Lacazette. Entraîneur : Emery.

Liverpool (4-3-3) : Alisson - Van Djik, Gómez, Robertson, Alexander-Arnold - Fabinho, Wijnaldum, Milner - Mané, Firmino (Shaqiri, 80e), Salah (Matip, 94e). Entraîneur : Klopp.


  • Résultats et classement de Premier League

    Par Florian Cadu
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article