Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 30 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lyon/Saint-Étienne (3-0)

Lacazette paye le derby et la deuxième place à Gerland

Grâce à un Lacazette retrouvé, les Lyonnais font d'une pierre deux coups. D'abord, ils remportent le derby haut la main 3–0. Et en plus, ils retrouvent la deuxième marche du podium. Et ça, ce n'est pas rien.

Modififié

Lyon - ASSE
(3-0)

A. Lacazette (41'), A. Lacazette (60'), A. Lacazette (93') pour Lyon


Alexandre Lacazette hurle de joie. Pleinement. Franchement. Ses coéquipiers viennent le féliciter. Avec la banane également. On joue la 93e minute et ça faisait longtemps qu'on n'avait pas vu cette image. Car depuis quelques semaines, le buteur lyonnais se montre à l'image de son équipe : fébrile. Mais pas ce soir. Pour le dernier derby à Gerland, Alexandre a été décisif. À la hauteur des attentes placées en lui. Quatre grosses actions, un triplé, une victoire… C'est finalement tout ce qu'on demande à un buteur. C'est son métier. Et ce soir, Hubert Fournier peut en profiter pleinement, puisque son équipe retrouve sa place de dauphin.

Alexandre plus grand que le gendarme


Qui dit derby, dit forcément envie. Et le premier à en montrer un peu trop, c'est Vincent Pajot. Une minute de jeu, et le Stéphanois s'essuie les crampons sur Ferri. Carton jaune. Le ton est donné. Le second à faire du zèle, c'est Rafael qui multiplie les appels sur son côté droit et parvient à inquiéter Ruffier. Si ces deux actions restent sans conséquence, elles ont surtout le mérite d'opposer deux manières d'aborder un match sous haute tension. Les équipes qui tentent de poser le jeu, comme Lyon qui touche le ballon 60% du temps en première période. Et celles qui préfèrent mettre beaucoup d'intensité, voire de l'agressivité, quitte à jouer très bas, comme Saint-Étienne.

Mais finalement, plus le temps passe et plus les choses s'inversent. Morel se montre souvent en retard, alors qu'Hamouma multiplie ses balades dans le camp lyonnais. Bref, les quarante premières minutes sont un long round d'observation et, hormis les sorties de Gonalons et de Lemoine sur blessure, il ne se passe rien d'indélébile. Et puis, sans prévenir, Lyon reprend sa marche en avant. D'abord une double occasion de Ferri et Valbuena magistralement repoussée par Ruffier. Et ensuite ce superbe enchaînement de Lacazette. Un contrôle extérieur du pied suivi d'un piqué dans le petit filet stéphanois. 1–0. En rentrant aux vestiaires, Alexandre et ses petits copains ont la banane. Ils mènent et ils le méritent.

Le flair retrouvé de Lacazette


Un déroulement et une opposition qui se répètent en seconde période. Les Lyonnais contrôlent le ballon, Rafael est surexcité, Hamouma seul au monde et Lacazette opportuniste. Si le buteur lyonnais loupe un premier face-à-face, signe que la cicatrice est encore fraîche, il oublie ça quelques minutes plus tard en inscrivant un but de renard. Du genre moche, mais qui fait beaucoup de bien : une mauvaise frappe de Rafael relâchée par Ruffier, signe qu'il est également prêt à tourner la page. Huit mois qu'il n'avait pas mis un doublé, la délivrance est à forcément à la hauteur de la frustration... Immense. Alexandre est fou de joie. Tout l'inverse des Stéphanois. Pogba est « pété » selon les mots de Galtier, Berić sorti sur blessure, Perrin en sang, Clerc les nerfs à vif. Bref, les Stéphanois n'y sont plus. N'y ont jamais vraiment été. Et laissent filer le derby et la deuxième place petit à petit. Beauvue a l'occasion en fin de match de les achever, définitivement, mais il souffre d'une Lacazette aiguë. D'ailleurs, son binôme d'attaque vient lui taper sur l'épaule après ce raté. Avant de faire le break d'un plat du pied sécurité en toute fin de match. Tout un symbole...

Les notes du match sont à lire ici

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:30 Les bonnes recettes de la FFF 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur