Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. // Fiction
  2. // PSG
  3. // Interview de Mauro Icardi

La vraie-fausse interview de Mauro Icardi

Dimanche soir, Mauro Icardi s’exprimait à la télé pour la première fois depuis son arrivée au PSG. Alors ? Neymar, Messi, l’amour... l’Argentin a envoyé du jeu ! On a retranscrit l’interview diffusée dans le Canal Football Club. Toutes les réponses sont vraies. Les questions peut-être moins...

Modififié
Salut Mauro. Une semaine après avoir battu le Real Madrid, mercredi soir, le PSG défie le Stade de Reims. Xavier Chavalerin, Boulaye Dia, Rémi Oudin...
(Il coupe) Ça serait pas mal de jouer avec toutes ces stars !

Sans compter Anastasios Donis, qui sera sur le banc.
Dit comme ça, c’est une attaque spectaculaire. Je sais que ce n’est pas facile pour l’entraîneur de faire jouer tout le monde ensemble.

Lors de tes débuts contre Strasbourg, une bonne partie du Parc des Princes a insulté Neymar. Qu’est-ce que tu as ressenti ?
Sincèrement, j’ai été très ému !

D’ailleurs, face au Real Madrid, Neymar était suspendu...
C’est l’idéal de commencer la Ligue des champions comme ça !

Tu penses que tu vas le remplacer dans le cœur des supporters parisiens ?
L’autre jour, quand je suis parti m’échauffer, j’ai reçu un accueil incroyable. Tout le stade a chanté pour moi. Ça ne m’était arrivé nulle part, ni à la Sampdoria, ni à l’Inter, et ça m’a beaucoup touché.

Même si tu n’as pas encore marqué, on sent déjà dans tes déplacements et tes remises la classe d’un grand. Entre le ballon et toi, quelque chose se passe...
On essaie de vivre notre relation le mieux possible, on est tous les deux amoureux. On ne choisit pas de qui on tombe amoureux ! Ça nous est arrivé, et c’est comme ça.


Revenons quelques années en arrière. Tu as eu une enfance perturbée, n’est-ce pas ?
Depuis mes débuts, très jeune, à Rosario en Argentine...

On veut de la transparence, Mauro. C’est quoi cette histoire de fait divers sordide ?
Tout le monde me définit comme un « killer » !

Et, c’est vrai ?
Oui, ça a toujours été mon objectif et mon obsession.

Tout ça, c’est du passé lointain, maintenant. Quand tu es arrivé en Italie, à 18 ans, un homme a été déterminant dans ton épanouissement à la Sampdoria : Maxi López. Cette saison, il n’est même pas titulaire en Serie B avec Crotone. Toi aussi, tu penses qu’il est cramé ?
Non, je n’y crois pas parce que je le connais ! C’est le meilleur joueur au monde, j’ai pu le rencontrer et je l’apprécie énormément. Donc je ne crois pas en ces histoires.

Le meilleur joueur du monde, vraiment ?
Oui, c’est vrai.

On sent que c’est ton idole. D’ailleurs, avec les tatouages de ses enfants, on te pensait intouchable. Mais Darío Benedetto fait fort avec ce crâne tatoué dans le cou. Son style t’impressionne ?
(Rires.) Non, ça ne me fait pas peur, c’est une concurrence saine. On a la chance de parler espagnol tous les deux. (Rires.) Donc, c’est le top... Et c’est ça qui compte.


Bon, il semble qu’à cause du fait d’avoir tatoué les enfants de Maxi López, tu sois détesté en Argentine. Tu confirmes ?
Oui, c’est certain. Mais ça fait déjà sept ans que c’est le cas, depuis que je suis avec Wanda. Elle est célèbre, je suis célèbre aussi et je sais ce que ça implique. Mais ça n’influence pas mon état d’esprit.

En parlant de Wanda, tu as déjà eu l’occasion de rencontrer les copines de tes coéquipiers parisiens ?
Je viens juste d’arriver. (Rires.)

Mais c’est dans un coin de ta tête ?

On verra ce que ça donne l’été prochain. (Rires.)

En ce moment, le FC Barcelone vit son plus mauvais départ en championnat depuis 25 ans. Ils sont vraiment si nuls depuis que Griezmann est arrivé ?
C’est le bruit qui court. Moi, j’ai eu l’occasion d’être avec Messi, de jouer avec lui, je l’ai connu à Barcelone il y a des années...

La Masia, c’est la référence de la formation dans le monde. Des bons souvenirs ?
On n’a pas gagné grand-chose, même rien du tout...

Après sa victoire dans le derby de Milan, l’Inter est leader de Serie A après quatre journées. Ces dernières années, quand tu y jouais, l’équipe ne parvenait pas à concurrencer la Juve...
Mais je suis resté, j’ai marqué des buts et le moment était venu pour moi de jouer dans une équipe qui gagne, qui remporte des titres.

Là, tu fais évidemment référence à la Coupe de la Ligue. La LFP a annoncé sa suppression prochainement. C’est un rêve pour toi d’avoir une dernière opportunité de remporter cette compétition mythique ?
Oui, c’est clair.

Les clubs de Ligue 2 sont en lice en Coupe de la Ligue. Tu suis un peu la Ligue 2 ? Qui va monter ?
Je crois qu’aucune autre équipe n’a autant de stars et de grands joueurs que Paris.

Pour finir, selon nos informations, tu as dévalisé le stock d'Action Man du magasin King Jouet de Rambouillet (Yvelines). Sérieusement ?
Je traite de la même manière les femmes et les hommes. J’ai deux filles encore très jeunes et j’essaye de leur donner la même chose qu’aux garçons.




PS : Voici la vraie interview de Canal+ (à partir de la 48e min)...

Propos non recueillis par Florian Lefèvre PS : on le répète, au cas où: ceci est une fiction, les réponses sont vraies, les questions sont inventées.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE

Hier à 17:00 Viens mater PSG-OM lors d’une soirée inédite 2 salles, 2 ambiances 5
Hier à 16:03 Nike, Adidas et Puma se partagent 99% des crampons portés en Ligue 1 46 Hier à 13:35 La Premier League illégalement streamée par 5 millions de personnes chaque année 68
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 11:44 C'est quoi, TIME TO SO FOOT ? 2
Hier à 11:00 Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella 48