Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Milan (2-1)

La Vieille Dame renverse Milan et file vers le Scudetto

D'abord malmenés par un Milan bien en place, les Turinois ont su trouver les ressources pour aller chercher le vingt-septième succès de leur saison (2-1). Si le Napoli s'incline face au Genoa ce dimanche, la Juventus sera sacrée championne.

Modififié

Juventus 2-1 Milan

Buts : Dybala (s.p.) (60e), Kean (84e) pour la Juventus // Piątek (39e) pour Milan

Lorsque la Juve n’est pas dans le coup, elle paraît si accessible. On le voit, tout de suite, que cette machine ne fonctionne pas comme à l’habitude et qu’il est alors possible de faire un coup. À condition de faire la part du boulot, bien évidemment. Pendant une heure ce samedi après-midi à Turin, le Milan a fait le job, jusqu’à cette erreur individuelle de son défenseur Musacchio. Derrière, les Bianconeri ont su, eux, tuer le match grâce à Moise Kean, dont le nom est sur toutes les lèvres en Italie depuis une dizaine de jours. Et voilà la Juve quasi championne, comme tous les ans à la même période ou presque finalement. C’est ça, la routine de la Juventus en Serie A.

Le Rouge et le Noir


Sans Pjanić, Matuidi ou Khedira préservés en vue de la Ligue des champions et du quart aller sur le terrain de l’Ajax, la Vieille Dame souffre au milieu de terrain. Si le Milan ne se crée qu’une seule véritable occasion lors de la première demi-heure, via une tête manquée de Piątek (1re), l’équipe de Gattuso étouffe une Juve sans idée, sans impact. Devant, le duo Dybala-Mandžukić n’est pas approvisionné et ronge son frein, tandis que derrière, la sérénité n’est pas à l’ordre du jour.


Sur un centre de Çalhanoğlu, Alex Sandro dévie en corner le cuir du bras. Limite, mais sans conséquence malgré une longue vérification auprès de la VAR. Les Rossoneri, visiblement lésés, vont pouvoir retrouver le sourire dans les minutes qui suivent. Car à la suite d'une interception géniale de Bakayoko, monté aux avant-postes pour couper une passe plein axe de Bonucci, l’ancien Monégasque offre à Piątek son vingt-et-unième pion de la saison (39 e). Dans le temps additionnel, la Juve offre enfin un début de réveil et Mandžukić, d’un ciseau aérien de toute beauté, oblige Reina à un envol avant de regagner les vestiaires (45e+1).

Encore Kean


On se dit alors que Milan s’apprête à souffrir dès le retour des vestiaires, après ce finish en trombe des hommes d’Allegri. Il n’en est rien, Milan reprend sa marche en avant, et Piątek oblige son compatriote Szczęsny à s’employer d’entrée (50e). Milan fait alors le match parfait, mais va être trahi par l’un des siens. Sur un long ballon de Bonucci, bien contrôlé par Dybala, Musacchio se jette sans réfléchir sur le jeune Argentin qui avait anticipé l’intervention du défenseur milanais. La Joya transforme le penalty, la Juve est à nouveau dans le coup (60e). Allegri décide alors de faire entrer Pjanić et Kean pour faire la décision. Bingo, car à cinq minutes du terme, le Bosniaque sert parfaitement le jeune attaquant italien qui marque pour la cinquième fois de la saison en Serie A (85e). Et qui vient peut-être là d’offrir, même s’il ne le sait pas encore, un nouveau Scudetto au peuple bianconero.


Juventus (4-4-2): Szczęsny - De Sciglio, Bonucci, Rugani; Spinazzola (Pjanić, 60e) - Bernardeschi, Emre Can (Khedira, 24e), Bentancur, Alex Sandro - Mandžukić, Dybala (Kean, 65e). Entraîneur : Massimiliano Allegri.

Milan (4-3-3) : Reina - Calabria (Cutrone, 85e), Musacchio, Romagnoli, Rodríguez - Kessié, Bakayoko, Çalhanoğlu - Suso (Castillejo, 76e), Piątek, Borini. Entraîneur : Gennaro Gattuso.​


  • Résultats et classement de Serie A


    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:14 Brouard réclame ses sous au Red Star 10

    Le Kiosque SO PRESS

    Hier à 14:17 GoalControl en bataille judiciaire contre une ex-employée 22
    Partenaires
    Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
    À lire ensuite
    Le Bayern atomise Dortmund