Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Légende
  2. // Joyeux anniversaire Tonygoal !

La talonnade, par Tony Vairelles

Tony Vairelles fête ses 45 ans aujourd'hui. Et comme Tony est quelqu'un de différent, il a profité de l'occasion pour nous faire un joli cadeau : une déclaration d'amour à la talonnade.

Modififié
C’est simple. Le foot, pour moi, ça a toujours été : aller vite vers l’avant, ne pas perdre de temps et surprendre l’adversaire. Et la talonnade, c’est un geste qui surprend l’adversaire, tout le temps. Et quand ça surprend tout le monde, même le public, c’est beau. C’est ce qui crée l’engouement, ce qui pousse les gens à venir au stade.


La talonnade, c’était en quelque sorte mon arme secrète.
La talonnade, c’était en quelque sorte mon arme secrète.
Je pense que je l’ai toujours faite. Je la maîtrisais, mes coéquipiers le savaient, car j’en passais pas mal à l’entraînement. Ça demande de la complicité, la talonnade. Je jouais sur l’aile à gauche, j’étais droitier, j’étais à l’angle des dix-huit mètres, je rentrais sur mon pied droit pour faire style que j’allais centrer, mon coéquipier – le plus souvent le latéral gauche – passait dans mon dos, et là je talonnais en direction du poteau de corner. Avec le talon bien sûr.

En me retournant, j’aurais perdu du temps et montré à mon adversaire et à ceux qui étaient dans ma zone mon intention de faire la passe à mon latéral. La talonnade présente l’avantage de ne pas être trop risquée car même si le défenseur intercepte le ballon, il est sur son aile et ne peut pas repartir directement au but avec.

À ce titre, la talonnade est, selon moi, le geste le plus efficace possible. Je n’ai jamais fait de passements de jambes ou tenté de petit pont pour la beauté du geste. Je n’ai jamais fait de petit pont sauf quand je n’avais pas d’autres choix. Mon jeu était fait de feintes de corps, pas de double contact. Je n’ai jamais joué pour faire beau, mais pour faire efficace. Le crochet est plus facile et fait moins perdre de temps que trois passements de jambes. Je me souviens d’un match avec Nancy en fin de saison, contre Sochaux, au début de ma carrière. Jean-Philippe Séchet me fait une passe, je sais que Franck Gava arrive à fond dans mon dos, il est dans le sens du jeu, je fais comme si j’allais la prendre, je la laisse passer entre mes jambes et Frank transperce la défense et but... Même le stade a réagi. On m’en a reparlé après le match, les supporters, mes coéquipiers, même mon coach, Olivier Rouyer... alors que je n’ai pas touché le ballon sur l’action. Quoi de plus efficace ?


J’ai également fait une talonnade décisive avec l’OL. Je me souviens en avoir délivré une pour Sonny Anderson peu après mon arrivée à Lyon. Je sortais d’une saison pleine à Lens, et j’enchaînais bien avec trois buts lors de mes deux premiers matchs. C’était plus compliqué pour Anderson qui arrivait blessé de Barcelone. Septième journée, on va jouer à Bordeaux. Je pars seul au but, je me déporte sur la droite, je vois Anderson dans mon dos, talonnade, il se retrouve seul devant le but et il marque. Il marque un doublé, son premier, et ça l’a lancé.


L’autre souvenir de talonnade, moins heureux celui-là, est lié à l’équipe de France. On joue en Russie, pour la qualif’ de l’Euro 2000. Je m’apprête à entrer pour jouer les quinze dernières minutes, et Roger Lemerre me dit : « Garde le ballon. »
Première action : on me lance dans la profondeur et je vois Zidane qui me suit. Je fais une talonnade, mais avec la fatigue du match, il ne m’a pas suivi...
Première action : on me lance dans la profondeur et je vois Zidane qui me suit. Je fais une talonnade, mais avec la fatigue du match, il ne m’a pas suivi, il a dû se dire que j’y allais seul. La balle revient dans les pieds d’un défenseur. Sur la touche, Lemerre m’a ruiné... Je le prends mal de me faire ruiner, car pour le coup, je la joue collectif. Après, il avait la pression. On menait 3-2. Zidane obtient un penalty, Blanc tape la barre, et à l’arrivée, tu dois faire le dos rond, car tu as un but d’avance. Lemerre s’est finalement excusé.

À l’arrivée, c’est même devenu un surnom : Tonynade ! C’est Vikash qui l’a inventé. Il m’a dit que j’étais le seul joueur qui pouvait centrer en talonnant, tout ça parce qu’il prétend m’avoir vu en faire une de vingt mètres. Ça m’avait bien fait marrer.

Par Tony Vairelles
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 32
Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 56

Le Kiosque SO PRESS

Hier à 14:33 Carrasco offre 10 000 euros à un coéquipier qu'il a envoyé à l'hôpital 14
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi
Hier à 09:52 Mediapro ne revendra pas ses droits 40 Hier à 09:23 Rivelino dézingue le jeu de l'équipe de France 167 Hier à 08:48 Football Leaks : pour Agnelli et Čeferin, c'est une « fiction » 25
À lire ensuite
The French Tuchel