Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // 8es
  3. // Suède-Suisse (1-0)

La Suisse regagne son perchoir

Portée par une opinion publique enthousiaste, la Nati s'était lâchée en ouvrant ses ailes face à la Serbie en phase de poules, à l'image des célébrations de l'aigle bicéphale de Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri. Et avait annoncé qu'elle déboulerait avec des sérieuses ambitions face à la Suède ce mardi, pour arracher son premier quart de finale en Coupe du monde depuis 1954. Avant de finalement redescendre sur terre, plombée par ses limites offensives.

Modififié
« Je pense qu'on a vraiment une équipe de vainqueurs. Quelque chose est possible. Ce n'était pas toujours le cas dans le passé. Je suis forcément à fond. » Roger Federer a beau avoir entamé son tournoi de Wimbledon, il ne manque pas une miette du Mondial de sa Nati, en qui il affiche un degré de confiance inédit. Un optimisme plutôt partagé en Suisse, où l'équipe nationale a impressionné en phase de groupes, notamment en tenant en échec le grand Brésil. La Suède, adversaire considéré comme dangereux, allait bien finir par plier : sur le papier, la Suisse avait après tout plus de qualités aux quatre coins du pré. Sur le papier seulement.

Domination stérile


La Nati est-elle pour autant vraiment à blâmer ce mardi, après s'être fait sortir sur la plus petite des marges par les Suédois ? Difficile à dire. Côté pile, la Suisse a essayé de tenir le ballon et de donner le tempo du match. Suivant ainsi la directive de son sélectionneur, Vladimir Petković, qui avait annoncé d'entrée : « C'est un match que nous voulons dominer. » L'intention est louable, mais la mise en pratique fut laborieuse. Complètement inoffensifs en première période, les Suisses se sont fait quelques sueurs froides en offrant de belles situations de contre aux Suédois, qui n'attendaient que ça. Bien conscients de leurs limites, les Blågult ont avant tout misé sur la solidité de leur bloc défensif. Privés de ses leaders défensifs, Stephan Lichtsteiner et Fabian Schar, tous deux suspendus, la Nati avait, elle, perdu en assurance derrière et se retrouvait obligée de courir après le score après le but de Forsberg, peu après l'heure de jeu. Un scénario piège dont elle n'a pas pu se dépêtrer, notamment à cause de ses limites évidentes pour construire des attaques placées, face à un bloc suédois imperméable.


L'ambition sans les moyens


La Suisse avait pourtant de bonnes raisons de croire en ses possibilités offensives : face à la Serbie en phase de poules, elle avait offert quelques séquences de jeu séduisantes, tenté 20 frappes et même tenu le ballon plus de 60% du temps. Mais les nombres ne disent évidemment pas tout et l'incapacité des Suisses à forcer le coffre fort suédois prouve qu'ils manquaient sans doute de pouvoir offensif pour maîtriser la rencontre de ce mardi. Face aux Serbes, c'est d'ailleurs en contre qu'elle avait frappé par l'intermédiaire de Granit Xhaka et Xherdan Shaqiri. Des phases de jeu évidemment difficiles à reproduire face aux Suédois.


De fait, Shaqiri, qui manquait de profondeur, n'a que trop peu tenté de provoquer dans son couloir et s'est contenté d'enchaîner les centres. Drmić n'a, lui, pas existé en pointe face à la charnière centrale jaune et bleu, beaucoup plus aérienne et puissante. Xhaka et Behrami, en manque de solutions, n'ont alors fait que multiplier les passes latérales. Seul Ricardo Rodríguez, omniprésent sur son côté gauche, a semblé en mesure d'allumer quelques départs de feu. Mais les initiatives du joueur de l'AC Milan n'étaient que trop rarement soutenues par ses partenaires. Qui ont quand même bien dû se rendre compte que quelque chose ne tournait pas rond, alors que leur latéral gauche était finalement d'assez loin leur joueur le plus dangereux. Un bug dans la matrice que Petković a bien tenté de régler en faisant entrer en jeu Embolo et Seferović, mais il était déjà trop tard. La Suisse, dont la célébration de l'aigle bicéphale de Shaqiri et de Xhaka avait ambiancé politiquement le groupe E du Mondial, ne peut que quitter la Russie, en regagnant piteusement son perchoir.

Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo
FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE ! FC Thouroude #29 - FAUT RAMENER LA COUPE A LA MAISON ! FC Thouroude #28 - Les Anglais à la maison, Enzo raconte France 98 FC Thouroude #27 - ON EST EN FINALE !!! FC Thouroude #26 - Une histoire belge, la chatte à DD, la chanson de La Pioche FC Thouroude #25 - It's coming home, la Belgeance et Thierry Henry FC Thouroude #24 - Enzo le footix, les vacances et l’eliminacao du Brésil FC Thouroude #23 - Le secret de Kylian et de l'Uruguay, l'artiste Neymar FC Thouroude #22 - Le giga best-of des chansons FC Thouroude #21 - Valérie Damidot, Grizou, Chuck Norris, l'astrologie FC Thouroude #20 - le hit de Kylian, la perf de Neymar, les Suèdoises FC THOUROUDE #19 - Le grand Raí, Hiroki Sakaï, le prono mysterio FC THOUROUDE #18 - Kylian, Benjamin et Enzo, notre footix préféré FC THOUROUDE #17 - Kanté va bouffer Messi, Quaresma icone fétichiste, Enzo le footix FC THOUROUDE #16 - Pas de match alors que faire aujourd'hui ? FC THOUROUDE #15 - bye bye les Allemands, Kevin de Bruyne, le prono Balec FC THOUROUDE #14 - Quel Brésilien va chialer ce soir ? FC THOUROUDE #13 - Enzo un supporter un peu lourd, le prono Thauvin, la mutinerie argentine FC THOUROUDE #12 - Où est le vrai Suarez, la pilosité de Ronaldo et Joachim Löw FC THOUROUDE #11 FC THOUROUDE #10 - Neymar, Kanté et Thomas VDB FC THOUROUDE #9 - Florian Thauvin, invité exclusif FC THOUROUDE #8 - Le gars sûr Ngolo, le pansement Giroud et l’incroyable Cristiano FC THOUROUDE #7 - Le marché noir des pénos, Tonton Pat, Da Costa



Dans cet article


Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
À lire ensuite
Suède Dreams