Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Barrages L1/L2
  2. // Dijon/Lens (3-1)

La soupe aux Vachoux

Gardien attitré du Racing Club de Lens pour la double confrontation décisive face à Dijon, Jérémy Vachoux a sombré au stade Gaston-Gérard. Dans un match à l’enjeu crucial, l’habituel remplaçant de Jean-Louis Leca a montré sa faiblesse face à la résistance au stress. Une attitude qui coûte cher.

Modififié
Dans une vie, certains moments douloureux font croire que disparaître serait probablement la meilleure option possible. Une réflexion de mauvais goût envers un être que l’on souhaite séduire, une révélation troublante dans un entretien d’embauche ou une glissade gênante au moment où tous les yeux sont braqués sur vous. Pour Jérémy Vachoux, le troisième cas de figure traduirait sans doute le mieux possible son calvaire vécu à Dijon ce dimanche soir. Pendant que l’équipe de France bouclait sans sourciller son match amical contre la Bolivie à Nantes, le gardien lensois se prenait le pied dans le tapis rouge dressé par son adversaire du soir. Les clés du crime ? Un contrôle sur une passe en retrait, une hésitation un peu trop longue, et c’est déjà trop tard. Son bourreau attitré s’appelle Sory Kaba, avant-centre guinéen sans aucun but inscrit au compteur du DFCO depuis son arrivée, mais assez lucide pour effectuer un pressing efficace et adresser une passe décisive à destination de Wesley Saïd, seul face au but vide pour conclure (2-1, 70e). Alors que tout semblait fait pour mettre les deux équipes sur un parfait pied d’égalité, Vachoux s’est viandé pour offrir un bien triste dessert.

Double face


Dans cette folle épopée des barrages du Racing Club de Lens, le portier lensois avait pourtant déjà fait l’étalage de sa face lumineuse. Remplaçant le révolté Jean-Louis Leca contre Troyes, le portier formé au club s’était mué en héros méconnu du stade de l’Aube, sortant par deux fois vainqueur d’un face-à-face avec son ancien coéquipier Kévin Fortuné et laissant les lauriers de la gloire à son petit frère Simon Banza. Rebelote une semaine plus tard, à Bollaert cette fois-ci. Après avoir appris que son poste de gardien de but numéro un des Sang et Or était confirmé à la suite de la suspension de Leca pour les deux matchs à venir, Vachoux a réalisé une nouvelle fois une grosse prestation contre Dijon lors du match aller, en sortant habilement un ballon chaud dans les pieds de Wesley Saïd en première période, puis en repoussant sa tentative sur la barre transversale dans le second acte.


Hélas, un signe aurait dû donner une indication à Philippe Montanier, puisque la capacité de son gardien à réaliser des sorties dévastatrices, notamment sur l’égalisation de Kwon Chang-hoon, paraissait évidente. À Gaston-Gérard, Vachoux s’est progressivement réfugié dans sa face sombre. Sur toute l’intégralité du match, Dijon a frappé douze fois au but pour quatre tirs cadrés et trois buts inscrits. Avec de tels chiffres, la responsabilité du gardien est obligatoirement à prendre en compte. En vérité, elle devient d’autant plus évidente sur les faits. À partir de son erreur fatale à vingt minutes du terme du barrage retour, le natif de Thonon-les-Bains a succombé à la peur de l’échec. Et dans ce cas de figure, impossible de garder la tête froide.

Fortès de café


Dans les dernières minutes du match, Vachoux effectue une sortie désastreuse et manque de communication avec son défenseur central, Steven Fortès, victime de l’agression involontaire de son propre portier. Sans regarder le carnage derrière lui, Naïm Sliti met fin au suspense (3-1, 90e). Vachoux constate quant à lui l’étendue des dégâts : son stoppeur est inerte au sol et s'apprête à quitter le terrain sur civière après cinq minutes de soins intensifs, l’enceinte dijonnaise jubile, son club sera pensionnaire de la Ligue 1 pour la saison 2019-2020. Le regard dans le vide, Vachoux va même subir les remerciements d’un public dijonnais d’humeur narquoise. Comme un symbole, le fautif disputait son dernier match sous les couleurs lensoises avant d’être cédé à Orléans pour la saison prochaine, en Ligue 2. À n'en pas douter, il sera bien difficile d'y recroiser le regard de son ex.

Par Antoine Donnarieix
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dijon rattrape le train de la Ligue 1, Lens reste à quai




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi