Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. // Serie A 2016-2017
  2. // Bilan

La Serie A 2016-2017 en chiffres

Encore une flopée de records servis par la Vieille Dame qui n'en finit plus de mettre tout le monde à l'amende, mais les autres équipes de Serie A ne sont pas en reste.

Modififié
  • 1. La Roma n’est jamais restée plus d’un match de suite sans victoire. C’est mieux que le Napoli (2) et surtout la Juve (3). C'est toujours ça de pris.

  • 1. Pour la première fois de l’histoire, l’Atalanta se classe devant le Milan et devant l’Inter, devenant ainsi la meilleure équipe lombarde. Par trois fois, elle avait déjà devancé l’un ou l’autre. Berghem caput mundi.

  • 2,95. La moyenne de buts par match, la meilleure des cinq grands championnats, avec cinq buts de plus que la Liga. La Serie A, ce championnat minimaliste.

  • 2. Les clubs relégués cette année dont Alberto Gilardino a endossé le maillot. Empoli d'août à janvier, Pescara de janvier à mai. À noter qu’il portait le maillot de Palerme jusqu’à l’an dernier...

  • 3. Les penaltys obtenus par la Juve, seuls Pescara (2), le Genoa (2) et Palermo (1) font pire. À l’inverse, un seul coup de pied de réparation a été sifflé contre la Vieille Dame. Le compte est bon, Laurent.

  • 5. Les expulsions de Paletta. Contre le Napoli, Pescara, la Lazio, l’Atalanta et Cagliari, et seulement trois jaunes. Il égale le record de Luigi Apolloni avec le Hellas en 2000-2001. D'un roux à un chauve.

  • 6. Les scudetti consécutifs remportés par la Juve. Ils sont également six joueurs à les avoir tous vécus : Buffon, Barzagli, Bonucci, Chiellini, Lichtsteiner et Marchisio. Les six fantastiques.

  • 6. Les points pris par le Milan lors des sept derniers matchs, soit depuis que la vente aux investisseurs chinois a enfin été actée. Une victoire, trois nuls et trois défaites. Fozza Mila.

  • 7. C’est le nombre d’équipes qui ont passé la deuxième moitié de la saison à ne rien branler. Trop d’avance sur la zone rouge, trop de retard sur la course à l’Europe, Sassuolo, le Chievo, l’Udinese, Bologna, la Sampdoria, le Torino et Cagliari se sont bien fait chier.

  • 8. Les matchs sans victoire de l’Inter de la 29e à la 36e journée, c’était déjà arrivé deux fois dans son histoire, mais jamais elle n'avait engrangé deux points en huit matchs. Fozza Inda.


  • 9. L’écart maximal de la Juve sur son dauphin (c'était lors de la 34e journée) qui a occupé la première place durant 37 journées. Au train.

  • 9. Les points de Crotone à la fin des matchs allers. Cinq de plus dix matchs plus tard, et enfin vingt sur vingt-sept lors des neuf dernières journées de Serie A. Sprint final.

  • 10. Le nombre de scudetti remportés par Buffon (dont deux retirés). Du moins, c'est ce qu'il avait inscrit sur ses gants le jour de la fête du titre, et on ne contredit pas une légende.

  • 12. Les buts inscrits par Defrel (Sassuolo) et Théréau (Udinese) qui se partagent donc le statut de « capocannoniere francese » . Un duo qui n'a jamais évolué en Ligue 1.

  • 12. Les points pris par le Napoli lors de ses déplacements à Rome et à Milan, un splendide sans-faute. Seul le Grande Torino (saison 1946-1947) avait été capable d’un tel exploit dans l’histoire de la Serie A. Napule caput mundi.


  • 15. Les buts qu'Higuaín devait inscrire en championnat pour qu'un supporter du Napoli se coupe le zob. Eunuque.

    Vidéo

  • 15. 15 ans et 280 jours pour être précis, l’âge de Pietro Pellegri lors de ses débuts en Serie A avec le Genoa le 22 décembre dernier, il égale au jour près Amedeo Amadei, détenteur de ce record de précocité depuis le 2 mai 1937. Avec son but contre la Roma lors de la der de Totti, il est également devenu le troisième plus jeune buteur.

  • +27. La meilleure progression est à mettre à l’actif de l’Atalanta, qui gagne également treize positions au classement par rapport à la saison passée. Sassuolo a engrangé quinze points de moins. Belle passe d’armes entre les surprises de ces deux dernières années.

  • 29. Les matchs que devra disputer Gigi Buffon pour sa dernière saison afin de devenir le joueur le plus capé de l’histoire de la Serie A devant Paolo Maldini


  • 33. Les victoires consécutives des Bianconeri à domicile, série stoppée contre le Torino. Seul le Barça a fait mieux dans l’histoire des grands championnats arrivant à 39 entre 1958 et 1960.



  • 80%. Le taux de réussite de Federico Marchetti dans l’exercice des penaltys, le portier de la Lazio en a arrêté quatre sur cinq.

  • 86 & 87. Les points engrangés respectivement par le Napoli et la Roma, qui battent leur record personnel. Jamais un troisième n'en avait engrangé autant. Quant à la Roma, elle est le troisième meilleur dauphin après le Torino 1976-1977 et le Milan 2005-2006.

  • 94. Les points d'écart mis dans les dents du Napoli par la Juve sur les six dernières saisons, soit l’équivalent d’un championnat. 102 avec la Roma, 161 pour le Milan et 186 pour l’Inter.

  • 95. Les buts inscrits par le Napoli, un score qui n’avait plus été atteint depuis la saison 1958-1959 lorsque la Fiorentina en inscrivit 95 juste avant l’avènement du catenaccio. Ou comment digérer la trahison d'Higuaín.

  • 179. Les frappes tentées par Džeko, meilleur buteur avec 29 pions, mais aussi celui qui s’essaye le plus, il en a cadré seulement 81. Belotti, lui, en a planté 26 en 49 tirs cadrés. Coq sportif.

  • 314. Les centres tentés par Antonio Candreva, loin devant tout le monde. Loin comme la distance qui sépare le point de chute des buts adverses puisqu'il ne figure pas dans le top 30 des centres réussis en proportion. Troisième poteau pour lui.

  • 364. Les minutes disputées en championnat par Totti pour sa dernière saison avec la Roma, le temps de faire 309 passes, 27 frappes, trois dribbles, transformer deux penaltys et distribuer trois passes décisives. Point trop n'en faut.

  • 3040. Les passes effectuées par Marek Hamšík, il devance deux de ses coéquipiers, Jorginho (2576) et Insigne (2366). Et une pizza tiki-taka pour la douze !

  • 125647. Les litres de larmes versés à l'Olimpico lors de la der de Totti. Très utile avec les températures actuelles.



    Par Valentin Pauluzzi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 15:01 Fournier, Lacombe et Franck Thivilier vont former des entraîneurs brésiliens 10 Hier à 14:41 Mexique : Maradona déjà en demi-finale du championnat 22

    Le Kiosque SO PRESS