Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Trophée des champions
  2. // PSG-Rennes (2-1)

La Sarabande de Sarabia

En jambes depuis son arrivée au PSG, Pablo Sarabia a livré une prestation intéressante lors du Trophée des champions face à Rennes (2-1). Une manière pour l’ancien sévillan d’envoyer un premier message fort.

Il n’était pas l’attraction de l’après-midi et ce ne sera probablement jamais le cas. Pendant que les nombreuses paires d’yeux présentes au stade de Shenzhen scrutaient les moindres faits et gestes de Mbappé sur le terrain ou de Neymar en tribunes, Pablo Sarabia s’est contenté de jouer sa musique. De jouer cette mélodie festive, à laquelle les oreilles se dérobent volontiers, celle qui permet aux autres musiciens en quête de succès de pouvoir briller sans risque d’être couvert par le voisin. Une suite de notes, presque toutes justes, bien loin de sa Macarena vue et revue qu’il a entonné devant tout le groupe parisien au moment de son intégration. Non, la partition déchiffrée par Sarabia ce samedi après-midi face à Rennes peut facilement être résumée par deux termes : simplicité et inventivité. D’ailleurs, après la rencontre, son chef d’orchestre Thomas Tuchel n’a pas tarit d’éloges sur la performance de l’Espagnol : « Pablo est vraiment impressionnant. Il court, avec et sans ballon. Son jeu sans ballon est un modèle. Il donne beaucoup d’intensité et n’arrête pas défensivement. » Le décor est planté.

Première danse


Même dans le premier quart d’heure, celui où Paris n’était pas encore dans le coup, Sarabia n’a pas mis longtemps avant de sortir plusieurs atouts de sa manche. Une réelle qualité sur coup de pied arrêté, qui se répétera tout au long de la rencontre et qui aurait dû payer d’entrée si Kehrer, à la réception du caviar, n’avait pas trouvé la transversale de Koubek sur sa route. Une capacité, ensuite, à prendre sa chance de loin. Et ce n’est pas le gardien tchèque du Stade rennais qui dira le contraire, surtout au moment de contempler la banderille fleurter avec son montant quelques minutes après l’ouverture du score d’Adrien Hunou.


Même sans réels automatismes avec Thomas Meunier, mais avec une certaine disponibilité par Ander Herrera, c’est avec son jeu sans ballon et son altruisme que Sarabia va se montrer décisif. La meilleure illustration ? Sa passe décisive pour Mbappé au retour des vestiaires, en une touche, à la suite d'une ouverture de Marquinhos. Le gamin de Madrid aurait même pu repartir avec un pion dans l’escarcelle, si la manchette de Koubek ne l’avait pas surpris seul devant la ligne de but. Quoi qu’il en soit, un premier constat se dessine déjà : de toutes les recrues parisiennes arrivées jusqu’à maintenant, Sarabia apparaît déjà comme la mieux intégrée.

En attendant la suite


De là à en faire un titulaire à part entière ? Évidemment que non. Le secteur dans lequel évolue l’ancien coéquipier de Ben Yedder à Séville est loin d’être le plus déserté. Si on ne sait pas encore quel sera l’avenir de Neymar, Julian Draxler et surtout Ángel Di María ne vont pas rester les bras croisés à attendre que le train passe. Tuchel voulait du renfort sur toutes les lignes pour densifier un effectif trop léger qui lui a fait défaut l’an passé ?


Le voilà servi, du moins, en partie. En attendant de savoir si toutes les pièces rapportées trouveront un endroit où s’imbriquer, il sait déjà qu’il peut compter sur son nouvel ailier de poche. Pratique, en sachant que la Ligue 1 débute dans une semaine tout pile avec la réception de Nîmes au Parc des Princes. Et il y a fort à parier que Sarabia sera de la partie.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi

Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos plus beaux maillots rétro à partir de 59€ ! Hier à 17:11 Idées cadeaux : découvrez nos maillots "Olive & Tom" à partir de 30€ ! Hier à 16:16 Joey Barton veut une refonte des règles de base du foot féminin 107
Hier à 12:20 La table des probas du tirage des huitièmes de la C1 104 Hier à 12:00 Noël Le Graët n'est pas inquiet pour Mediapro 37
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 11:05 C1 : hégémonie historique des cinq grands championnats 131
À lire ensuite
Les notes de Rennes