Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Roma-Inter (2-2)

La Roma s'agrippe à l'Inter

Souvent stérile offensivement et coincée par une Roma bien en place à l'Olimpico, l'Inter a arraché le nul dans les derniers instants, grâce à un penalty tardif de Lukaku.

Modififié

AS Roma 2-2 Inter

Buts : Spinazzola (45e+1), Mkhitaryan (57e) pour la Roma // De Vrij (15e), Lukaku (88e, sp) pour l'Inter

À dire vrai, on ne sait plus vraiment où situer cette équipe-là. L'Inter d'Antonio Conte semble comme lancer une pièce au début de chacune de ses rencontres. Côté pile, il y a ces fois où le 3-5-2 de l'ex-Mister juventino fonctionne comme sur des roulettes, et la chose est jouissive à observer. Côté face, les Lombards ne peuvent parfois rien offrir d'autre qu'une bouillie collective insipide. Bien en place et cynique face à la cage, la Roma a su en profiter, pour tenir en respect les Nerazzurri ce dimanche.

Duel tactique et spectacle en toc


Après s’être quittées sur un nul 0-0 lors de la phase aller, les deux formations savent très bien que ce nouveau duel s'annonce du genre tactique. Le terrain se retrouve ainsi méthodiquement quadrillé, et le match prend les airs d'une partie d'échec aussi exigeante que fastidieuse à observer. À ce petit jeu-là, c'est encore l'Inter qui déplace le plus judicieusement ses pions. Sánchez, dont les déplacements incessants perturbent l'axe central romanista, obtient un corner, le botte dans la foulée et trouve De Vrij, qui ouvre le score d'une tête smashée. Réalistes, mais pas virtuoses ce dimanche, les Nerazzurri font ensuite bloc, face à une Roma dès lors plus entreprenante devant. Finalement, les gars de Fonseca vont profiter d'une faute possiblement oubliée sur Lautaro Martinez pour égaliser : pendant que l'Argentin se roule encore par terre, Mkhitaryan combine avec Džeko, qui sert Spinazzola, dont la frappe ras de terre oblige Škriniar à détourner le cuir dans ses propres filets.

Inter, le pire du milieu


Un pion qui rebooste les Giallorossi, et qui semble surtout foutre le boxon dans la tête des Interisti. Pas folle, la Roma insiste en misant une fois de plus sur ses hommes forts. Mkhitaryan, pas attaqué, peut foncer dans l'axe, trouver Džeko dans la surface et exploiter le cafouillage qui suit, pour zigouiller Handanović de près. Le pire des scénarios pour les poulains de Conte, qui se mettent à couler au milieu de terrain, dans le sillage de leur duo axial Gagliardini-Barella, tantôt maladroit, tantôt inoffensif dans l'entrejeu. Les entrées successives de Lukaku et Eriksen ne changeront rien au jeu proposé par les Lombards : apathiques offensivement, déficients techniquement, les Interisti n'ont décidément pas grand-chose dans le bide ce dimanche.


Seule une énorme cagade de Spinazzola va finalement leur permettre de limiter la casse : le piston de la Roma s'essaie à un dégagement à l'aveugle dans sa surface et dégomme les gambettes de Moses en lieu et place du ballon. Lukaku transforme le penalty qui suit, et les Nerazzurri s'en vont dégoter un nul quasi inespéré, au regard de leur second acte amorphe. Pas de quoi bouleverser le classement et le suspense de la Serie A : si la Juve l'emporte ce lundi face à la Lazio, elle comptera désormais huit points d'avance sur son dauphin interista.


AS Roma (3-4-2-1) : Pau Lopez - Mancini, Ibáñez (Smalling, 74e), Kolarov - Bruno Peres, Diawara (Cristante, 69e), Veretout, Spinazzola - Pellegrini (Perotti, 74e), Mkhitaryan (Pérez, 83e) - Džeko. Entraîneur : Paulo Fonseca.

Inter (3-4-1-2) : Handanović - Škriniar, De Vrij, Bastoni (D'Ambrosio, 82e) - Candreva (Moses, 68e), Barella, Gagliardini (Eriksen, 69e), Young (Biraghi, 68e) - Brozović - Sánchez, Lautaro (Lukaku, 67e). Entraîneur : Antonio Conte.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons