Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 29 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Roma-Lazio (2-1)

La Roma piétine la Lazio et monte sur le podium

Dans un derby crispé qu'elle a su maîtriser, la Roma repart de l'Olimpico avec les trois points et une victoire de prestige. Une victoire importante tant pour les têtes qu'au niveau comptable, puisqu'elle permet aux Giallorossi de prendre la troisième place du classement tout en restant la meilleure défense de Serie A.

Modififié

As Roma 2-1 Lazio

Buts : Perotti (48e, sp) et Nainggolan (52e) pour la Roma // Immobile (72e, sp) pour la Lazio.

Le Napoli reprend sa marche

Encore sonné par l'élimination de sa Nazionale en début de semaine, le football italien avait tout prévu pour réconcilier ses tifosi avec un derby della capitale bouillantissime. Francesco Totti, jeune retraité qui a vécu pendant presque 25 ans les derbys, a sans doute apprécié la prestation de son club face à une Lazio inoffensive pendant plus d'une heure, qui a rehaussé trop tard son niveau de jeu. L'équipe de la Louve a donc fait honneur à son capitaine de toujours, et surtout bien préparé son déplacement décisif de mercredi sur la pelouse de l'Atlético en Ligue des champions.

La menace Džeko


Devant les deux curva pleines, fait rare ces dernières années, ce sont pourtant les Laziali qui commencent très fort avec ce but justement refusé de Ciro Immobile en position de hors-jeu (2e). Ces cinq minutes passées, la Roma va peu à peu prendre le contrôle du jeu, obligeant la Lazio à procéder en contres. Les occasions se font rares dans le premier quart d'heure, et c'est Džeko d'un coup de casque donné à reculons qui fait passer un frisson dans la tribune nord (19e). L'attaquant bosnien est l'homme à abattre au cours du premier acte, encore plus lorsqu'il est dos au but, sa volée sur un délicieux corner de Florenzi passant elle aussi de peu à côté juste avant la pause.

Sexe, VAR et Kolarov


Les vingt-deux acteurs reviennent sur la pelouse en ayant laissé la crispation au vestiaire, et c'est tout de suite plus animé. Plutôt inspiré depuis son arrivée à Rome, Kolarov s'autorise un slalom et obtient un penalty, transformé en marchant par Perotti (48e). Explosion de joie chez les supporters des Giallorossi, qui n'ont même pas le temps de finir de s'égosiller que Nainggolan double la mise d'une frappe chirurgicale qui bat Strakosha (52e). À ce moment-là, on pense que la Roma va gérer, que la Lazio va s'enfoncer. Eh bien non, puisque sur un centre de Nani, entré en jeu pour réveiller les troupes, Manolas fait une main énorme dans sa surface. Aux fraises dans un premier temps, l'arbitre Gianluca Rocchi consulte ensuite la VAR et donne justement penalty aux hommes de Simone Inzaghi, qui permet à Ciro Immobile d'inscrire son quinzième but en Serie A (72e). De quoi réveiller totalement les Laziali, qui se mettent au niveau de l'évènement beaucoup trop tard. Dans une fin de match à nouveau crispante et même avec six minutes de temps additionnel, la Roma tient bon et s'offre une 58e victoire face à la Lazio dans le derby de la capitale de la Botte.

AS Roma (4-3-3) : Alisson – Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov – Nainggolan, De Rossi, Strootman – El Shaarawy, Džeko, Perotti. Entraîneur : Eusebio Di Francesco.
Lazio (3-5-1-1) : Strakosha – Radu, De Vrij, Bastos – Lulić, Milinković-Savić, Leiva, Parolo, Marušić – Luis Alberto – Immobile. Entraîneur : Simone Inzaghi


  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A



    Par Andrea Chazy
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    Serie A - J13 - L'Italie du samedi




    Dans cet article


    Hier à 17:30 La Corse veut adhérer à la FIFA pour jouer la Coupe du monde 98
    Partenaires
    Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    À lire ensuite
    Le derby de l'éternelle