Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 4 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. //
  2. //
  3. // Inter-Roma (1-2)

La Roma enfonce l'Inter

Minimaliste dans le jeu, mais froidement réaliste, la Roma a su exploiter à son avantage les faiblesses collectives et mentales de l'Inter, qui plonge dans une sérieuse crise sportive (1-2).

Modififié

Inter 1-2 AS Roma

Buts : Dimarco (30e) pour l'Inter // Dybala (39e), Smalling (75e) pour la Roma

Cette fois-ci, Simone Inzaghi n'y est plus. Au bout de huit journées de Serie A, son Inter affiche autant de victoires que de défaites et compte ses certitudes sportives sur les doigts d'une main. Nouvelle illustration ce samedi face à la Roma : globalement dominateurs, les Nerazzurri ont pourtant donné le bâton pour se faire battre à des Giallorossi soporifiques, mais réalistes. Un nouveau revers pour le club lombard, qui se paie une crise qui pourrait bientôt laisser son entraîneur sur le carreau.

Un caviar pour Barella, une volée pour Dybala


En souffrance en championnat ces dernières semaines, l'Inter a manifestement choisi de vivre libre ou mourir. Les Bleu et Noir mordent haut une Roma hyper prudente et regroupée dans ses 30 mètres, mais les assauts lombards, plombés par des insuffisances techniques récurrentes, sont bien inoffensifs. Džeko, à la suite d'une action confuse, croit bien ouvrir la marque, mais voit son but refusé pour une minuscule position de hors-jeu. Brouillonne, l'Inter a au moins le mérite d'essayer face à un Roma triste, attentiste et logiquement punie à la demi-heure de jeu. Le moment choisi par Barella pour illuminer San Siro d'une passe délicieuse direction DiMarco, qui conclut avec intelligence du droit, en première intention. Complétement passive jusqu'ici, la Roma se bouge enfin les miches, quitte à marquer sur une de ses toutes premières occasions. Spinazzola vole le cuir à Barella, dessine un centre parfait pour Dybala, dont la volée trompe Handanovič, peut-être pas tout à fait irréprochable pour le coup.

Un coup de barre, puis un coup de tête


Le second acte repart sur des bases heureusement plus élevées. Surtout côté Inter, ou le duo Džeko-Lautaro Martinez voit enfin le jour. Les déviations intelligentes du Bosnien donnent un sacré mal de crâne à la défense romaine, quand le jeu de corps et les dribbles de l'Argentin font au moins autant de dégâts. Sur coup franc, Çalhanoğlu tape même la barre, alors qu'Asllani lèche aussi le poteau adverse, d'un tir lointain. En manque de pot comme en crise de confiance, l'Inter n'en reste pas moins éminemment fragile. Un coup franc bien botté et une tête gagnante de Smalling suffisent alors à la Roma pour doubler la mise et prendre l'avantage. C'est peu, mais ça suffit pour terrasser cette Inter, à qui il semble soudainement devenu si facile de foutre les chocottes. Simone Inzaghi, lui, peut trembler : sa formation, septième de Serie A et larguée dans la course au Scudetto, est beaucoup trop loin des objectifs initialement fixés par sa direction.



Inter (3-5-2) : Handanovič - Škriniar, Acerbi, Bastoni (Gosens, 81e) - Dumfries (Bellanova, 81e), Barella, Asllani (Mkhitaryan, 78e), Çalhanoğlu (Correa, 77e), Dimarco - Džeko, Lautaro. Entraîneur : Simone Inzaghi.

AS Roma (3-4-2-1) : Rui Patrício - Mancini, Smalling, Ibáñez - Celik, Cristante, Matić, Spinazzola - Zaniolo, Pellegrini (Camara, 82e) - Dybala (Abraham, 59e). Entraîneur : José Mourinho.

  • Résultats et classement de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
    Hier à 21:42 La feinte déjà culte de Kylian Mbappé face au Danemark 43 Hier à 21:28 Énorme bagarre générale et 6 cartons rouges entre le Spartak Moscou et le Zénith 33
    Hier à 20:45 Des incidents à Bruxelles après la victoire du Maroc face à la Belgique 86
    Partenaires
    Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine
    Hier à 11:59 La chanson super gênante des supporters de l'équipe de France au Qatar 77