Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Roma-Fiorentina (4-1)

La Roma dévore la Fio

Dans un match à fort enjeu, les Florentins n'auront pas fait illusion longtemps face à l'envie des Romains. Emmenée par un Salah en forme olympique, la Roma s'offre un septième succès consécutif en championnat (4-1) et largue la Fio dans la course à la troisième place.

Modififié

Roma 4 - 1 Fiorentina

Buts : Iličić (45e) pour la Fio // El Shaarawy (22e), Salah (25e, 58e), Perotti (38e) pour la Roma

Les gens raffinés sont généralement à l'abri du besoin. On imagine plus souvent un Florentin au musée des Offices qu'en bleu de travail, et un Romain en terrasse dans le Trastevere plus que les mains dans le cambouis. Mais à certains moments, la vie vous force à sortir les crocs, à être un mort de faim. Quoi de mieux qu'une course effrénée à la troisième place pour faire jouer 22 footballeurs comme des dératés, obsédés par le Graal de la qualification européenne ? Et quand il s'agit de mordre, la Louve est forcément au rendez-vous, portée par un Mohamed Salah qui avait enfilé son smoking de gala pour ses retrouvailles avec la Fio. Trop motivés, trop efficaces, trop forts, les Romains ont asphyxié les Florentins en deux temps trois mouvements (4-1). La Viola rentre en Toscane la tête basse, et en enlevant ses valises de la troisième marche du podium.

Les crocs de la Louve


Après avoir fait à leurs joueurs le speech de L'enfer du dimanche pour les motiver, Luciano Spalletti et Paulo Sousa ont écrit le même mot sur leur grand tableau blanc : « Engagement » , souligné trois fois en rouge. Mais les Florentins ajoutent à la débauche d'énergie une organisation et un sérieux qui leur permet de lancer la première alerte, un coup franc parfaitement déposé dans la boîte et une tête de Kalinić qui permet à Szczęsny de sortir une des plus belles parades de sa saison. Pour l'honneur, malheureusement pour ses compiles Youtube, la faute à un hors-jeu justement sifflé. Séance de rattrapage pour les Romains dix minutes plus tard, avec Mohamed Salah qui s'infiltre dans la surface comme un flic en civil dans une manif, avant que Roncaglia ne lui chipe le ballon de justesse. Alors comme on l'empêche de tirer, Salah enfilera son costume de passeur, et c'est lui qui glisse parfaitement le ballon au revenant El Shaarawy qui tend la jambe au bon moment pour ouvrir le score.

1-0, puis 2-0 trois minutes plus tard avec l'hyperactif Momo Salah, chanceux que sa frappe trouve la jambe d'Astori qui dévie la balle dans le petit filet d'un Tătăruşanu spectateur. Traumatisé par sa bévue, Astori est à deux doigts de coûter un troisième but aux siens en envoyant une passe de végétarien à son gardien, captée pas Perotti qui envoie sa frappe sur le poteau. À la demi-heure de jeu, la Viola est à la rue et ses tentatives de révolte ne ressemblent à rien. Sanction immédiate, une chevauchée côté gauche d'El Shaarawy qui se balade entre les défenseurs mal alignés de la Fio avant de laisser Perotti terminer le boulot. À 3-0 à la mi-temps, n'importe quel joueur de Play Station respectueux des conventions lâche sa manette, mais les Florentins veulent s'offrir un deuxième tour de manège. Et quand on n'arrive pas à marquer dans le cours du jeu, une des solutions est de tomber seul dans la surface pour récupérer un penalty. Tello au plongeon, Iličić pour mettre le péno, le casting est solide.

Un festival pour Salah, un jogging pour Il Capitano


Les Florentins reviennent sur la pelouse du Stadio Olimpico en ayant visiblement l'espoir de renverser la vapeur, la preuve avec ce coup de canon de Roncaglia qui rate la lucarne de Szczęsny d'un cheveu. Problème, les Romains n'ont pas prévu de relâcher la pression et sur chaque action, en quelques passes, les gars de Spalletti montrent qu'ils ont le match en main. Une percée de Lucas Digne par-ci, une frappe de Perotti par-là, et c'est la Fiorentina qui recommence à boire la tasse. Conclusion logique, Salah qui reçoit un trésor d'ouverture de Pjanić et qui arrive seul face à Tătăruşanu, avec 10 mètres d'avance sur ceux qui le poursuivent comme Bolt à Pékin en 2008. Un petit pont au gardien plus tard, la Roma a presque définitivement validé ses 3 points, et Spalletti peut faire souffler ses héros. Perotti quitte la scène à l'heure de jeu, et laisse l'ancien Nantais William Vainqueur se dégourdir un peu les jambes.


La dernière demi-heure de jeu offre le spectacle classique de l'équipe qui gère sa fin de match en évitant les blessures idiotes, face à celle qui n'espère plus que le coup de sifflet final pour oublier cette mauvaise soirée. L'occasion parfaite pour sortir Totti de sa boîte, et l'ex-paria de Spalletti débarque à la 75e minute dans un Stadio Olimpico debout pour son roi. Dix minutes plus tard, le MVP de la soirée Mohamed Salah quitte à son tour ses copains et envoie Džeko fermer la boutique. Dernier frisson avant la douche, ce coup franc délicieusement frappé par le beau Totti qui dit bonjour au poteau droit des Florentins. La Roma est définitivement en forme en Serie A, et se pose en favorite pour la dernière place qualificative pour la Ligue des champions. Ça tombe bien, les coéquipiers de Totti se déplacent mardi prochain à Madrid avec 99% de chances de dire au revoir à la Ligue des champions pour cette saison.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Alexandre Doskov
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 21 minutes Gasset tire son chapeau à Génésio 3 il y a 54 minutes Golden Boy 2018 : pas de Mbappé dans les cinq finalistes 61 il y a 2 heures Plus d’un fan sur deux a déjà été témoin d’un comportement raciste au stade 39
    il y a 2 heures Les Dorados de Sinaola de Maradona intéressés par Bolt ? 15 il y a 4 heures Prolongation imminente pour Gignac avec les Tigres 24

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 18:01 Il marque après 729 jours de disette 39 Hier à 16:04 La troisième Coupe d'Europe officialisée en décembre 63