Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Roma-Porto (2-1)

La Roma boulotte Porto

Amorphe en première période, beaucoup plus entreprenante en seconde, la Roma a grignoté Porto en deux temps, grâce à un doublé de son wonderkid, Nicolo Zaniolo. Mais elle a aussi laissé les Dragões revenir au score en fin de rencontre.

Modififié

AS Roma 2-1 Porto

But : (Zaniolo, 70e, 76e) pour la Roma // Adrian Lopez (79e) pour Porto

Il n'y a pas si longtemps, il n'était personne aux yeux du grand public. Juste un vague espoir venu de l'Inter pour se faire les dents à la Roma, où il avait été transféré cet été. À 19 ans, Nicolo Zaniolo fait pourtant déjà beaucoup parler de lui en Italie. Mais ce soir, c'est l'Europe du football et le FC Porto, face auquel il a inscrit un doublé décisif, qui ont appris à connaître son nom.

La vie aquatique


Plein comme un œuf, l'Olimpico a envie de s'enflammer d'entrée, mais la Roma n'a manifestement pas envie de faire exploser tout de suite le thermomètre. Giallorossi comme Dragões commencent piano piano et se scrutent dans le blanc des yeux, au sein d'une première période calme comme l'océan un jour sans vent. Devant, Zaniolo doit faire des sauts de marsouin pour tenter de gratter quelques ballons du crane, et il faudra attendre une frappe de mollusque de Lorenzo Pellegrini peu avant la demi-heure de jeu pour faire lever à Casillas une moitié de sourcil. De quoi inspirer Fernando Andrade, qui envoie à son tour un tir de bigorneau dans la niche de Mirante. Peu avant la mi-temps, Edin Džeko a quand même la bonne idée de montrer les dents de la mer en avalant Pepe d'un joli crochet, avant d'envoyer une énorme minasse dans la surface, qui a le malheur de finir sur le poteau adverse.

D'un Z qui veut dire Zaniolo


Coup de pot : après avoir quasiment touché le fond pendant les 45 premières minutes, les deux équipes ont décidé de sortir la tête de l'eau après la pause. Porto se dénude de sa carapace, joue plus juste et plus direct et manque même d'ouvrir le score par Danilo Pereira, dont le coup de casque sur corner flirte avec le poteau de Mirante. Mais c'est la Louve qui se procure le plus d'opportunités : Cristante, d'un râteau suivi d'une frappe enchaînée, puis Pellegrini s'en vont tour à tour taquiner les mimines de Casillas. Deux balles à blanc avant la bastos qui tue : celle que Zaniolo, servi par un excellent travail de Džeko, envoie du droit dans la surface pour enfin débloquer la partie. Quelques minutes plus tard, même hommes, quasi même scénario : Džeko envoie une grosse minasse sur le poteau, qui atterrit dans les charmants petits petons de Zaniolo, encore lui, qui n'a plus qu'à conclure à bout portant. L'Olimpico explose, la Roma s'enflamme un chouia et le paie tout de suite cash. Adrián López profite d'une succession d’erreurs défensives pour battre Mirante de près. Un ultime pion qui ne privera pas la Roma de sa victoire du soir. Mais laisse encore de solides espoirs aux Dragons, qui repartent de la Ville éternelle avec un but à l'extérieur qui pourrait bien faire la différence dans le money time au match retour.

AS Roma (4-3-3): Mirante - Florenzi, Manolas, Fazio, Kolarov - Pellegrini (Nzonzi, 83e), De Rossi, Cristante - Zaniolo (Santon, 87e), Džeko, El Shaarawy (Kluivert, 90e). Entraîneur : Eusebio Di Francesco.


FC Porto (4-3-3) : Casillas - Éder Militão, Filipe, Pepe, Alex Telles - Herrera, Pereira, Otavio (Hernani, 84e) - Brahimi (Adrián López, 67e), Andrade, SoaresEntraîneur : Sérgio Conceição.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

    il y a 17 heures DERNIER JOUR : 10€ gratuits pour miser sur la Ligue des champions
    il y a 1 heure La Coupe de la Ligue va être supprimée 83 il y a 1 heure Ronaldo recherche une employée de Mcdonald’s 19
    Partenaires
    Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    il y a 8 heures José Mourinho est le coach le plus dépensier de l’histoire en transferts 67 Hier à 17:40 La VAR utilisée dès les poules en C1, pas en C3 4
    À lire ensuite
    Blind, vision d'ensemble