Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // C4
  2. // Finale
  3. // Roma-Feyenoord (1-0)

La Roma sur le toit de la toute petite Europe

La finale tant attendue entre la Roma et Feyenoord a trouvé son vainqueur. Dominés, mais efficaces, les Giallorossi ont effectivement raflé la mise à Tirana (1-0) et ramené à leurs tifosi un sacre européen attendu depuis 1961.

Modififié

Roma 1-0 Feyenoord

But : Zaniolo (32e) pour les Giallorossi

À l'Arena Kombëtare de Tirana, ce mercredi soir, la Roma s'est adjugé la première édition de la Ligue Europa Conférence. Un succès face au Feyenoord (1-0) et un record pour José Mourinho, le Portugais devenant le seul entraîneur de l'histoire à remporter les trois coupes d'Europe. Un véritable aboutissement pour le « Mou » et ses ouailles, qui ont su remettre la Louve à sa place : au sommet de la hiérarchie continentale.

L'éclaircie Zaniolo


Au profit des Romains, le premier quart d'heure a effectivement vu les Giallorossi prendre le dessus, portés par l'alchimie de Lorenzo Pellegrini et Tammy Abraham aux avant-postes. Une dynamique intéressante, douchée dans la foulée par la sortie sur blessure d'Henrikh Mkhitaryan, absent de longue date en raison de douleurs à la cuisse et visiblement pas encore remis (17e). Un changement perturbant pour les protégés de Mourinho, ne frappant aucune fois au but en trente minutes. De l'autre côté, Cyriel Dessers n'a pas hésité à déclencher la première banderille, d'un enroulé contré par Chris Smalling et retombé dans la niche de Rui Patrício (27e). Et c'est finalement dans ce faux rythme que Nicolò Zaniolo est parvenu à faire la différence. À la réception d'un long ballon de Gianluca Mancini, mal apprécié par Gernot Trauner, lobé, l'attaquant italien a su amortir de la poitrine dans la surface et ajuster une subtile déviation de l'extérieur du pied droit. À contre-pied de Justin Bijlow (1-0, 32e). Ouverture du score pas vraiment logique, au vu du contenu proposé par les deux formations, et à laquelle Orkun Kökçü a tenté de répondre d'un missile lointain, droit sur Patrício (41e).

Un but, un titre


Chauffé, le gardien lusitanien n'a pas fini de sauver les siens. D'abord avec l'aide du poteau, sur un corner malencontreusement dévié vers ses buts par Mancini (47e), puis avec ses longs bras, afin de repousser une fusée envoyée plein axe par Tyrell Malacia et claquée sur la barre transversale (50e). La domination néerlandaise dans le deuxième acte n'a, dès lors, souffert aucune contestation. Mais en dépit des situations, la formation d'Arne Slot n'a jamais réussi à faire basculer la chance. La faute à une jeunesse prise dans l'euphorie. Car en face, le réveil s'est vite fait sentir. Entré en jeu, Jordan Veretout s'est en effet fendu d'une belle tentative, déviée in extremis par Luis Sinisterra (73e). Le Français en vue, notamment au moment de décaler Pellegrini, croisant son tir, bien stoppé par Bijlow (86e). Les cinq dernières minutes parties en attaque-défense, Bryan Linssen s'offrira une ultime occasion sur une déviation aérienne de Dessers, sans succès pour le vétéran, manquant sa volée devant les cages (90e+2). La victoire est ainsi revenue à Rome, comme pour colorer la Ville Éternelle de rouge vif. Bravissimo !



Roma (3-4-1-2) : Patrício - Ibañez, Smalling, Mancini - Zalewski (Spinazzola, 67e), Cristante, Mkhitaryan (Oliveira, 17e), Karsdorp (Viña, 89e) - Pellegrini - Abraham (Shomurodov, 89e), Zaniolo (Veretout, 67e). Entraîneur : José Mourinho.

Feyenoord (4-2-3-1) : Bijlow - Geertruida, Trauner (Pedersen, 74e), Senesi, Malacia (Jahanbakhsh, 89e) - Aursnes, Kökçü (Wålemark, 88e) - Nelson (Linssen, 74e), Til (Toornstra, 60e), Sinisterra - Dessers. Entraîneur : Arne Slot.

Par Adel Bentaha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons