Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 18 Résultats Classements Options

La réponse de Sergio Ramos

Modififié
Drôle de soirée pour Sergio Ramos. Buteur dès la 12e minute face au Rayo Vallecano (2-0), le défenseur du Real Madrid n’a pas fait long feu sur la pelouse du Santiago Bernabéu. La faute à deux avertissements récoltés en… 44 secondes seulement (18e) !

Visiblement sur les nerfs, l’Espagnol a tout de même répondu à la presse après la rencontre. L’occasion pour le numéro 4 merengue de revenir sur son expulsion. A la troisième personne, évidemment :

« C’est très facile d’exclure Sergio Ramos. Mon premier carton jaune est totalement injuste. Je ne suis pas le genre de footballeur qui joue pour faire mal. Je suis déçu pour mes coéquipiers. Le football espagnol possède de très grands joueurs et il mérite un meilleur arbitrage. Certaines personnes doivent se pencher sur ce sujet. On ne peut pas laisser une équipe à 10 juste pour ça. C’est préoccupant. »

Interrogé sur la Ligue des champions et le huitième de finale aller disputé face à Manchester United (1-1), le Sévillan est également revenu sur les critiques de José Mourinho suite au but de Danny Welbeck. Un but sur lequel Ramos n’est pas exempt de tout reproche :

« Chacun est libre de penser ce qu’il veut. Moi, on m'a éduqué de telle manière que je ne critiquerai jamais un coéquipier s’il commet une erreur. Maintenant, il faut être plus unis que jamais pour affronter les grands matchs qui arrivent. »


Le Mou appréciera…

GB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 14:20 Inceste, homosexualité, sacrifice de sa mère : Shiva N'Zigou déballe tout 45
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall
jeudi 16 août Gervinho vers Parme 18 jeudi 16 août Euro Millions : 99 Millions d'€ + 1 Millionnaire garanti jeudi 16 août Une ville anglaise ne veut plus des supporters 4 jeudi 16 août Le fils de Ronaldinho cache son identité lors d'un essai 31 jeudi 16 août Un match de Liga prochainement joué aux States 65