Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Belgique – Jupiler League – Saison 2015/16

La rentrée des classes en Belgique

Ce vendredi débute la nouvelle saison de la Jupiler League belge. C'est l'heure de faire le tour de l'assemblée pour voir les forces en présence et jouer au jeu des prédictions, entre ceux qui vont être les chouchous des profs et ceux qui risquent de se faire allumer dans le bulletin scolaire… Allez, on rentre en classe, en silence.

Modififié
  • Le major de promotion qui a étonné les profs : La Gantoise


    Grâce à un très beau troisième trimestre la saison dernière en play-offs, La Gantoise s'est offert son premier titre de champion de Belgique de son histoire. Un bel exploit pour un outsider plus habitué par le passé à jouer l'élève discret en récupérant au mieux les mentions «  assez bien » voire « bien » plutôt qu'à récolter les félicitations du jury. La nouvelle saison qui s'annonce est périlleuse pour les Buffalos, qui ont désormais un statut à défendre, qui plus est sans bénéficier cette fois de l'effet de surprise. Il va en plus falloir gérer un calendrier dans lequel figurera l'inattendue participation à la phase de groupes de la Ligue des champions. Confirmer et pourquoi pas conserver le titre national, ce sera difficile, mais néanmoins pas impossible pour un groupe qui n'a que peu changé par rapport à l'an dernier et qui peut se sentir à l'aise à domicile en évoluant dans un magnifique et moderne écrin : la Ghelamco Arena. On sera attentif notamment aux performances de la révélation de la saison dernière, le Nigérian Moses Simon.

  • L'habituel premier de la classe qui s'est un peu laissé aller : Anderlecht


    Anderlecht a des facilités, Anderlecht est bardé de diplômes, Anderlecht sait tout sur tout, au point qu'il lui est parfois reproché par ses petits camarades de se montrer un peu trop arrogant. Une attitude qui lui a peut-être joué des tours la saison dernière, au point de se faire ravir la place de meilleur élève de la classe, ce qui est plutôt rare ces derniers temps. Vexé, le club bruxellois va vouloir vite rectifier le tir cette saison, mais va pourtant certainement un peu galérer au début, la faute à un mercato assez tardif. Mitrović est enfin parti pour Newcastle, Mbemba va suivre, tandis qu'Imoh Ezekiel est arrivé, perpétuant la tradition de recruter d'anciennes gloires du rival liégeois… La pression est sur le surdoué à liquette mauve, qui n'a cette fois plus le droit à l'erreur et doit remporter un 34e titre. Il a le talent pour.


  • Le bon élève un peu trop sage qui doit enfin s'affirmer : FC Bruges


    C'est l'autre surdoué de la classe. Mais quand Anderlecht fait le fier et monopolise la parole, le FC Bruges s'écrase un peu trop souvent et finit par décevoir à chaque fin de saison, en devant se contenter d'une place d'honneur. Ce fut encore le cas au printemps dernier, malgré une très solide saison régulière. Mais cette fois, promis juré, le timide et brillant garnement brugeois est bien décidé à tenir le rythme sur l'ensemble d'une saison pour décrocher la palme, ce qu'il n'a plus réussi depuis 2005. L'exigeant Michel Preud'homme est toujours aux manettes, avec un effectif plus bonifié que diminué à l'intersaison, et un changement notable au poste de gardien : l'ancien du Standard Sinan Bolat va remplacer l'international australien Matthew Ryan, qui vient de partir à Valence.

  • Le turbulent hyperactif capable du meilleur comme du pire : Standard de Liège


    Le carnet de correspondance est souvent sorti du cartable avec le Standard de Liège… Mais en gamin plein de ressources qu'il est, il lui arrive aussi d'avoir des fulgurances et de récolter de très bons résultats. L'espiègle bipolaire semble avoir plutôt bien muri ces derniers mois et n'a pas fait trop de conneries pendant les vacances, bien au contraire. Malgré un budget en baisse, le recrutement a été intelligemment mené : les départs de Carcela et De Camargo ont été compensés par les arrivées de Knockaert et Yattara le Lyonnais. A priori, de bonnes pioches pour permettre de réaliser une belle saison, avec à la tête de l'équipe encore un nouvel entraîneur : le très rigoureux Slavo Muslin, qui a déjà écarté pour raisons disciplinaires Geoffrey Mujangi Bia. Non mais.


  • Le dilettante qui doit se secouer les puces : Genk


    Champion 2011, Genk a bien merdé comme il faut sa saison 2014/2015, réussissant même à se faire doubler par Charleroi dans les dernières journées de la saison régulière et manquant du même coup son ticket pour les play-offs 1. Mettons ça sur le compte du traumatisme de la perte de son capitaine et buteur Jelle Vossen, parti poursuivre sa carrière en Angleterre… Cette saison, il n'y a plus d'excuses, il va falloir au minimum retrouver le haut de tableau, avec un nouvel entraîneur – Peter Maes, ex-Lokeren – et un nouvel attaquant international, l'expérimenté Igor de Camargo. Les matchs de préparation incitent à l'optimisme, avec uniquement des victoires, notamment face à Charlton et Nantes.

  • Le gamin chétif qui prend son destin en main : Charleroi


    On ne donnait pas cher de la peau de Charleroi la saison dernière. Pourtant, la formation wallonne a livré un excellent exercice en se hissant aux play-offs 1 et en terminant avec une belle récompense : l'obtention du dernier ticket européen. C'est beau pour ce gamin pas forcément aidé par la nature, mais qui a du courage et de l'énergie à revendre. Revigoré par cette belle et inattendue performance, il a même décidé de se prendre un peu en main en redonnant un petit coup de neuf à son stade, où les supporters sont de plus en plus nombreux à venir soutenir les Carolos. Le vieillissant Cédric Fauré parti, on compte désormais beaucoup en attaque sur la recrue David Pollet, ancien du RC Lens qui arrive en provenance de La Gantoise.



  • Le milieu de la classe : Courtrai, Lokeren, Zulte Waregem, Ostende, Malines


    Ceux-là sont les plus discrets de la bande. Ils se contentent chaque année de la moyenne, ne font pas de vague, limitent au maximum leurs interventions en public, attendent que l'heure se passe pour s'engouffrer dans le car et rejoindre leur morne quotidien. Parfois, tout de même, ils sortent un peu du lot, ou du moins essaient de le faire. C'est le cas d'Ostende cette saison, qui déboule avec ambition grâce à l'argent de son puissant actionnaire Marc Coucke (Omega Pharma). En recrue star pour le club de la cité balnéaire, le défenseur vétéran David Rozehnal qui arrive de Lille, pas très loin. Zulte Waregem, qui a fait parti pendant un temps des meilleurs de la classe avant de rentrer dans le rang, aimerait essayer de retrouver les play-offs 1, malgré ses modestes moyens. Cas de figure identique à Lokeren, qui redémarre un nouveau cycle avec un nouvel entraîneur – Bob Peeters – et le départ de son ex-grand espoir Nill de Pauw à Guingamp. Côté Malines, on mise sur l'expérience du portier Jean-François Gillet, de retour au pays. Enfin, rien à signaler du côté de Courtrai, qui a surpris dans le bon sens du terme la saison dernière en se hissant parmi les meilleurs.

  • Les cancres du fond : Waasland-Beveren, Westerlo, Mouscron, Saint-Trond, Louvain


    Il reste une bande de cinq qui devraient se partager les dernières places et les tickets pour la relégation. C'est le cas bien sûr des deux promus Saint-Trond et Louvain, mais aussi des Wallons de Mouscron, moins « francisés » que la saison passée. Waasland-Beveren, qui a beaucoup fait évoluer son effectif (ainsi que son entraîneur), devrait également pas mal galérer. Enfin même chose pour Westerlo, qui a le privilège d'accueillir le champion sortant La Gantoise dimanche pour le compte de la première journée. Du côté de l'affiche du tout premier match de la saison ce vendredi, il voit s'opposer Saint-Trond au FC Bruges.



    Par Régis Delanoë
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 57 minutes L'avocat de Mogi Bayat ne comprend pas pourquoi son client est toujours en prison 16
    il y a 4 heures Le magnifique coup franc de Rooney avec DC United 8 Hier à 15:23 Rocco Siffredi prend la défense de Ronaldo 163
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Tsugi