Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-Fiorentina (2-1)

Ribéry, période Renaissance

Sur le terrain de la Lazio, Franck Ribéry s'est encore distingué par un exploit personnel synonyme de but et une performance remarquable pour un joueur de 37 ans. Comme au bon vieux temps, et comme pour faire remonter quelques regrets dans l'esprit du football français. Car en Italie et plus particulièrement à Florence, l'ancien taulier du Bayern Munich s'est déjà taillé une place de choix.

Modififié
Il l'attendait, celui-là. Vacances ou pandémie imposant le repos, Franck Ribéry n'était quasiment jamais resté silencieux aussi longtemps pendant sa carrière. Entre son but inscrit à Milan le 29 septembre dernier et celui marqué ce samedi, le joueur de la Fiorentina aurait carrément eu le temps de concevoir et de voir naître un sixième enfant. Neuf mois plus tard donc, et six mois après sa dernière apparition sur une pelouse, l'ancien du Bayern Munich désormais totalement remis sur pied a fait les choses bien. Exilé dans le couloir gauche de la pelouse de la Lazio, le bonhomme s'est offert un magnifique exploit personnel à la demi-heure de jeu : double contact mettant deux adversaires dans le vent, entrée dans la surface de réparation, feinte de frappe déséquilibrant définitivement la défense romaine et tir gagnant du droit trompant Thomas Strakosha. Les locaux sont foudroyés, les visiteurs ouvrent le score, et la Serie A applaudit.

Vidéo

Si l'outsider de la soirée finira par craquer devant le dauphin de la Vieille Dame, les médias n'ont d'yeux que pour l'ex-Bavarois. Il faut dire qu'à 37 bougies (il les a soufflées début avril, pendant le confinement), l'éternel ailier s'est encore distingué en sortant une performance majuscule (malgré une deuxième période moins convaincante que la première, durant laquelle il s'est transformé en véritable poison). Quatre dribbles (personne ne fait mieux), 65 ballons touchés (meilleur bilan des siens), 87% de transmissions réussies, une passe-clé, deux tacles, une présence et une dangerosité constantes, des kilomètres engloutis... Pas mal pour un mec qui approche les quarante balais et qui, comme ses collègues, reprend juste après de longues semaines de vacances non désirées.

Idole des jeunes, aimé des vieux


« Il très important pour nous, je n'avais pas eu la chance de pouvoir travailler avec lui depuis ma nomination à la Fiorentina, car il était blessé. Maintenant, il va bien et il travaille efficacement... Il va beaucoup nous aider, pour la fin de la saison. Bien entendu, il ne peut toujours pas jouer 90 minutes et c'est frustrant ! a réagi son entraîneur Giuseppe Iachini en conférence de presse au terme de la partie, à propos de celui qui est sorti épuisé quelques minutes avant le coup de sifflet final et qui avait déjà montré de belles choses lors du nul décevant contre Brescia. J'aimerais qu'il soit sur le terrain pendant 100 minutes à chaque match, car sa personnalité et ses qualités sont essentielles. »



Le technicien, qui a débarqué à Florence en décembre, est loin d'être le seul à tomber sous le charme de Ribéry. Car ce dernier fait tout simplement l'unanimité, depuis qu'il a atterri dans la Botte. Que ce soit chez ses partenaires, ou chez les fans. « Il est très humble et il est toujours là pour t’aider, te donner des conseils pour essayer de te faire progresser. C’est fantastique. De ce genre de champion, tu ne peux qu’apprendre, a par exemple tenu à souligner Patrick Cutrone, prêté à la Viola par Wolverhampton en janvier, à l'AFP. J’apprends à le connaître, à comprendre les déplacements à faire en fonction de lui et des autres. Lui, il est là derrière toi à t’aider et à te dire quel genre de mouvement faire en fonction de son déplacement à lui. C’est super de l’avoir, c’est un grand. »

Messie français de l'étranger


Après l'Allemagne, c'est donc l'Italie qui se surprend à découvrir et apprécier Ribéry. Au point de placer en lui des espoirs presque trop ambitieux, tant son organisme a été sollicité ces quinze dernières saisons. « Ribéry a montré sa volonté, ses qualités et son professionnalisme dès son arrivée. Il a fait craquer les supporters de la Fiorentina ! Il veut toujours être un acteur majeur du football, et il peut encore beaucoup apporter au foot italien. Il a signé dans une Fiorentina en reconstruction, il est le joueur-clé de l'équipe, a ainsi considéré Sébastien Frey, gardien du club entre 2005 et 2011, au cours d'un live Instagram. En tant que professionnel, il s'est entraîné dur pendant le confinement et souhaite redonner aux fans de l'amour et de l'affection. Ici, ils sont passionnés, et la Fiorentina l'attend comme le messie, car elle a besoin de lui pour démarrer son nouveau projet. »


Parti pour occuper une place à part chez son nouvel employeur, Francky est donc appelé à tenir le rôle du grand frère pouvant inspirer les jeunes de l'entité (Federico Chiesa, Gaetano Castrovilli...) constituant l'avenir de la structure. De quoi instiller quelques regrets, en France. Où ses relations avec les médias demeurent tendues, où son image médiatique a depuis longtemps été abîmée et où quelques clubs auraient bien besoin de ce genre de taulier dans leurs vestiaires ou sur le pré. Pourtant, force est de reconnaître que Kaiser Franck est à l'inverse adoré à l'étranger. La faute à qui, si ce n'est pas le cas dans l'Hexagone ? Peu importe finalement, puisqu'il est malheureusement déjà trop tard...

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons

Hier à 16:00 Pour Havertz, la C1 n'est pas une nécessité 21
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi
Hier à 11:21 Le Cameroun n'organisera finalement pas le Final 4 de la C1 africaine 5 Hier à 11:20 Vers un échange Kepa-Oblak ? 31