Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Lazio-AS Roma (3-0)

La rédemption de Caicedo

Arrivé à Rome à l'été 2017, Felipe Caicedo n'a pas toujours été l'un des chouchous des tifosi laziali, notamment à cause de certains loupés. Mais l'Équatorien a toutefois su se faire pardonner samedi soir, en ouvrant le score lors du derby face à l'AS Roma.

Modififié
C'est le genre d'action que tout joueur professionnel doté d'une conscience va ressasser. Encore et encore. Pas seulement dans les minutes qui suivent, mais aussi pendant les semaines, les mois. Le 13 mai 2018, la Lazio se déplace sur la pelouse de Crotone, pour le compte de l'avant-dernière journée de championnat. La veille, l'Inter s'est inexplicablement inclinée sur sa pelouse face à Sassuolo. Les données du problème sont simples : si la Lazio s'impose, elle se qualifie pour la Ligue des champions. Tout autre résultat (nul ou défaite) lui offrirait une finale la semaine suivante contre cette même Inter. Après une demi-heure de jeu, en Calabre, le score est de 1-1.


Puis vient la 41e minute. Celle où tout bascule. Parfaitement lancé par Felipe Anderson, Felipe Caicedo, titularisé à la place de Ciro Immobile, blessé, se présente seul face au portier de Crotone. Il peut le dribbler, envoyer une praline ou une frappe croisée. Non. L'Équatorien envoie une gélatine piquée toute molle directement dans les bras du gardien. Et quelques minutes après la pause, du possible 2-1 qui l'aurait possiblement envoyée en Ligue des champions, la Lazio se retrouve menée 1-2. La suite, tout le monde la connaît, surtout les supporters nerazzurri : les Laziali finiront par égaliser (2-2), et perdront la "finale" contre l'Inter à la dernière journée. Avec cette pensée en tête pendant tout l'été : « Ah, si Caicedo avait marqué contre Crotone... »


Le soulagement


Près de dix mois plus tard, Felipe n'a pas oublié. Lorsque, ce samedi 2 mars, il s'est présenté seul face à Olsen, il a certainement, en une fraction de seconde, repensé à ce loupé. Alors cette fois, pas de guimauve : un crochet sec sur le gardien de la Roma, et un ballon déposé froidement dans les filets. On joue alors la 12e minute, et l'attaquant, à nouveau titularisé à la place d'un Immobile pas au mieux physiquement, lance parfaitement le derby des Laziali. En zone mixte, après la rencontre, il apparaît heureux, soulagé. Comme quelqu'un qui a subi en silence les railleries et les critiques, et qui fait désormais amende honorable. « C'est une émotion unique de marquer dans ce stade lors d'un match aussi important, lâche-t-il. J'espère que, désormais, les tifosi se souviendront de moi pour ce but, et non pas pour l'erreur que j'ai commise à Crotone. »


Plus de temps de jeu que la saison dernière


De Crotone au derby. Dix mois se sont écoulés, et Felipe Caicedo n'a rien lâché. Pendant l'été, la Lazio a bien failli le laisser filer. Des clubs en Angleterre lui faisaient les yeux doux. Mais Simone Inzaghi a insisté pour qu'il reste. Et il a eu raison : Immobile connaît cette saison quelques pépins physiques, et Caicedo a ainsi pu bénéficier de plus de temps de jeu que la saison dernière. À la fin de l'exercice 2017-2018, son premier en Italie, il affichait un bilan de 1300 minutes jouées pour 6 buts marqués.


Samedi soir, en sortant du terrain à la 63e minute, il a tout juste dépassé la barre des 1300 minutes disputées cette saison (alors qu'il reste encore trois mois de compétition) et a déjà marqué à cinq reprises. Surtout, au mois de février, c'est lui qui a offert à deux reprises la victoire à la Lazio (1-0 contre Frosinone, 1-0 contre Empoli) quand Immobile était out et que toute l'équipe tirait la langue. Pourtant, malgré cela, Caicedo continuait d'être inéluctablement moqué à chaque occasion manquée. Ce but face à la Roma, suivi de cette course pour aller embrasser les supporters, va certainement enfin effacer le mauvais souvenir de Crotone. Et lui offrir un totem d'immunité pour la suite de son aventure romaine.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 17:11 Bonus FDJ : 13€ OFFERTS pour jouer à l'Euro Millions et au LOTO !
Hier à 17:06 Participez à notre tournoi de foot U9 ! 2 Hier à 16:20 Birmingham écope de neuf points de pénalité 10
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Hier à 09:10 Trois propriétaires de sites de streaming prennent de la prison ferme 118