Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 38e journée

La Real Sociedad s'envole en Ligue des champions !

Une victoire sur le fil à La Corogne (1-0) et une défaite de Valence à Séville (4-3) permettent à la Real Sociedad de se qualifier pour la Ligue des Champions. Un juste retour des choses pour une équipe basque qui aura du conjuguer son talent avec de la souffrance. Magnifique.

Modififié
FC Séville – Valence : 4-3
Buts : Negredo (40e, 42e, 57e, 61e) pour Séville. Banega (12e) et Soldado (56e, 88e) pour Valence.

Deportivo La Corogne – Real Sociedad : 0-1
But : Griezmann (22e) pour la Real.

Une fois le pot de départ de José Mourinho terminé et le départ émotif d'Eric Abidal fêté, la Liga avait programmé ses huit dernières affiches à la même heure. A tous les étages, du suspens. Avec en point d'orgue un match à distance entre le FC Valence et la Real Sociedad pour la quatrième et dernière place qualificative pour la Ligue des Champions. Comme une évidence à la vue de la saison mais vraiment renversante suite aux derniers résultats, c'est la Real Sociedad qui s'octroie cette si désirée quatrième place. Vainqueurs sur la plus petite des marges d'un Depor qu'ils envoient par la même en seconde division, les Basques de San Sebastian passent au finish devant des Valencians défaits 4-3 à Séville. Une juste récompense pour la bande à Griezmann (encore énorme ce soir) et un beau cadeau de départ pour Philippe Montanier. Avec l'un des plus beaux jeux de Liga et sa jeunesse détonante, la Real s'offre donc le droit de jouer dans la cour des grands. En bas du classement, Saragosse et Majorque accompagneront le Depor en Segunda.

Cinq minutes cauchemardesques pour Valence

Sur ces deux pelouses, les adversaires respectifs de l'un et de l'autre ont des objectifs bien différents. Car entre un FC Séville n'ayant plus rien à espérer et un Deportivo La Corogne jouant sa survie en Première Division, Valencians et Donastiens ne subissent pas la même pression. En Galice, le cuir va d'un camp à l'autre. Sans temps mort, on se rend coup pour coup. Loin de cette envie de tous les instants, Valence laisse lui la possession à des Andalous déjà en vacances. Il suffit d'un éclair de Banega, meilleur artilleur ché de la saison, pour débloquer la situation. Après avoir éliminé l'intégralité du milieu sévillan, l'Argentin décoche une sacoche en bout de course : lucarne. Avec ce petit pion d'avance, la Real Sociedad, même en cas de victoire, ne peut plus rien espérer. A contrario, le Depor n'a lui plus d'autre option que celle de la victoire. Dans le même temps, l'ennemi et voisin du Celta Vigo, avec son avantage face à l'Espanyol, lui offre sa place dans la zone rouge. Dans son malheur, le Riazzor va même s'asseoir en dernière place du classement lorsque Griezmann, à la reprise d'un slalom d'Aguirretxe, défriche le tableau d'affichage.

En Andalousie, non content de son but d'avance, Valence continue à appuyer sur le champignon. Un score qui ne change pas grâce – ou à cause, c'est selon – à la maladresse de Soldado qui, seul face aux cages, envoie son cachou sur la barre. Quelques minutes plus tard, c'est au tour de Canales de faire le show. Son centre, au cordeau, ne trouve preneur, la faute à un retour litigieux de l'axe sévillan sur Soldado. Toujours pas à l'abri d'un retour des Andalous, les Chés doivent également faire face au festival basque en terre galicienne. Sur un nouveau tir repoussé difficilement par le portier du Depor, Antoine Griezmann, toujours à l'affût pense doubler l'avantage. Un bon mètre hors-jeu, le Français se voit logiquement refusé son second doublé de la saison. C'est alors que les ouailles de Vazquez se décident à jouer : sans autre option qu'une victoire, ils pressent haut, tentent de construire. Mais se font contrer. Toujours à la baguette, Griezmann sert Vela sur un plateau qui se mue en chasseur de pigeons. Pas grave : dans le même temps, Negredo égalise à Sanchez Pizjuan d'une magnifique bicyclette. Dans la foulée, Rui Costa concède un penalty que le même Negredo converti alors que Jonas prend lui un rouge – très discutable – avant la pause. A la mi-temps, c'est donc la Real Sociedad de Montanier qui s'adjuge le dernier ticket à grandes oreilles.

Soldado entretient l'espoir, Negredo l'éteint

Mené, en infériorité numérique, Valence se trouve face à un mur. Bien décidé à le surmonter, le XI ché s'en remet alors à la volonté de son capitaine Soldado. Tout d'abord servi sur un plateau par Canales, il envoie sa tête à quelques centimètres du poteau de Palop. Quasiment dans la continuité, Soldado ne rate pas le cadre en reprenant victorieusement un service de Pereira. Plus qu'à un but de son objectif européen, Valence subit pourtant la loi de Negredo. Pas convoqué pour la prochaine coupe des Confédérations, le Sévillan enchaîne un doublé en quatre minutes. Sur deux contre-attaques emmenées par Rakitic, le capitaine sévillan offre un matelas confortable aux siens. Avec cette défaite dans la musette, les poulains de Pelegrini ne s'en remettent plus qu'à un faux-pas du rival de San Sebastian. Toujours avec son maigre avantage, la Real Sociedad s'offre quelques frissons. Pas vraiment mis en danger par un Depor la tête dans le sac, c'est Inigo Martinez, en repoussant sur son propre montant un centre au cordeau, qui fait frissonner toute une ville. Une occasion qui redonne du peps aux Galiciens. Faisant le siège de la surface basque, los Turcos ratent le coche, et donc leur maintien, à de nombreuses reprises. Une barre, un mauvais rebond, un retour in extremis permettent à chaque fois aux hommes de Montanier de conserver leur maigre avantage. Les dernières minutes, étouffantes au possible, voient Bergarra écoper d'un deuxième jaune. A dix, la Real se dégage tant bien que mal et, malgré des énièmes tentatives galiciennes, accède à la Ligue des Champions !

Autres résultats :

Real Madrid – Osasuna : 4-2
Buts : Hiugain (35e), Essien (38e), Benzema (69e) et Callejon (87e) pour le Real. Torres (52e) et Alvaro (63e) pour Osasuna.


Barcelone – Malaga : 4-1
Buts : Villa (3e), Fabregas (14e), Montoya (16) et Iniesta (52e) pour le Barça. Morales (56e) pour Malaga.

Rayo Vallecano – Athletic Bilbao : 2-2
Buts : Vazquez (19e) et Piti (54e) pour le Rayo. Susaeta (31e) et Aurtenetxe (48e) pour l'Athletic.


Grenade – Getafe : 2-0
Buts : Nolito (29e) et El Arabi (64e) pour Grenade.

Levante – Bétis Séville : 1-1
Buts : Rios (50e) pour Levante. Molina (67e) pour le Betis.

Saragosse – Atlético de Madrid : 1-3
Buts : Postiga (89e) pour Saragosse. Arda (84e) et Diego Costa (91e, 93e) pour l'Atlético.

Majorque – Valladolid : 4-2
Buts : Alfaro (17e), Marti (43e), Dos Santos (58e) et Marquez (68e) pour Majorque. Bueno (30e) et Omar (72e) pour Valladolid.

Celta Vigo – Espanyol Barcelone : 1-0
But : Insa (15e) pour le Celta.

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 14:36 Euro Millions : 138 millions d'€ + 1 millionnaire garanti
Hier à 16:58 Neymar lance son propre jeu de foot 72 Hier à 14:14 La statue de Falcao 29 Hier à 14:13 Un Ballon d'or créé pour les femmes 44
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 10:52 Zlatan aide le LA Galaxy à stopper sa mauvaise série 5