Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2019
  2. // Gr. A
  3. // France-Norvège

La Norvège, un cadeau empoisonné pour les Bleues ?

En dépit de l’absence de son Ballon d'or Ada Hegerberg, la Norvège reste pour les Bleues un sacré morceau à se farcir sur la route des huitièmes de finale. Malgré la perte de leur lustre d’antan, les Gresshoppene nourrissent de grandes ambitions, et faire souffrir la France sera pour elles le meilleur moyen de le prouver.


N’essayez pas de demander aux joueuses norvégiennes leur sentiment quant à la retraite internationale prématurée d’Ada Hegerberg (23 ans), ces dernières bottent immédiatement en touche et répondent qu’elles sont uniquement concentrées sur leur tournoi. Et c’est bien légitime. Il serait en effet extrêmement dommage de réduire la Norvège à une seule absence. Une absence qu’Amel Majri et Julie Debever, interrogées à ce sujet lors d’un point presse ce lundi, considèrent pourtant comme un coup de pouce pour l’équipe de France. Mais les Gresshoppene (les sauterelles en VF) version 2019, ce sont avant tout 23 joueuses qui reviennent de loin et ont entamé leur Coupe du monde de la meilleure des manières en s’imposant facilement contre le Nigeria (3-0). De quoi se blinder niveau confiance avant d’affronter les favorites du groupe A ce mercredi à Nice.

Deux ans et une renaissance plus tard

En 2017, lors de l’Euro disputé aux Pays-Bas, la Norvège termine son parcours avec un bilan indigne du statut des championnes du monde 1995 : trois défaites et zéro but marqué. Le tout au sein d’un groupe pourtant largement à sa portée (Pays-Bas, Danemark et Belgique). Pour le technicien suédois Martin Sjögren, alors en poste depuis moins d’un an, les ennuis ne font que commencer puisqu'il doit faire face dans la foulée à la décision de sa meilleure buteuse Ada Hegerbeg (38 pions marqués en 66 matchs) de se mettre en retrait de la sélection nationale en raison du différend qui l’oppose à la Fédération, dont elle critique la gestion du football féminin et notamment les faibles moyens qui lui sont alloués.


Mais plutôt que de s’escrimer à tenter de faire revenir une joueuse qui a de toute façon choisi de continuer de grandir par la seule entremise de l’Olympique lyonnais, Sjögren préfère se concentrer sur le prochain objectif qui l’attend : la Coupe du monde en France. Et la stratégie de l’ancien entraîneur de Linköping s’est avérée payante : son groupe est centré autour de talents du championnat national (huit joueuses évoluent au LSK Kvinner, quart-de-finaliste de la dernière Ligue des champions) et de quelques expatriées habituées au plus haut niveau, comme la charnière centrale Maria Thorisdottir-Maren Mjelde (Chelsea) et la meneuse de jeu Caroline Graham Hansen (Wolfsburg). Preuve que l’esprit collectif peut transcender le traumatisme du conflit entre Hegerberg et la sélection, la Norvège roule sur son groupe de qualifications, dont elle termine à la première place et se paye même le luxe d’une revanche sur les Pays-Bas, que les Gresshoppene ont envoyé en barrages à la dernière journée. Le tout avant d’empocher la prestigieuse Algarve Cup en mars 2019. Les Bleues sont prévenues : même si elles ne connaissent pas leur future adversaire en long, en large et en travers, il faudra avant tout se méfier de l’esprit revanchard qui les anime.


Au nom du passé

Malgré un net recul au classement FIFA, dont elle occupe actuellement le douzième rang, la Norvège s’est fixé l’objectif de repartir de ce Mondial avec une médaille. Trop ambitieux ? Pas forcément, il s’agit surtout de faire honneur au passé international d’une nation qui fait partie du cercle très fermé des sélections ayant réalisé le grand chelem en Coupe du monde depuis 1991. L’heure est donc à l’union sacrée autour des Sauterelles, à tel point que plusieurs voix, dont celle de Martin Ødegaard, se sont élevées contre la dernière sortie d’Ada Hegerberg, laquelle a réaffirmé sa position dans un entretien au Monde peu avant le début de la compétition. Mais plutôt que de lui donner tort, gageons qu’une victoire de ses compatriotes face à la France servira de caisse de résonance aux combats qu’elle mène et qui pourraient permettre un jour à la Norvège de se débarrasser de l’étiquette d’outsider au profit de celle de favorite.

Par Julien Duez, à Nice
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

dimanche 7 juillet Emmanuel Macron : « Pour le sport féminin, les choses ne seront plus jamais les mêmes » 70 dimanche 7 juillet Revivez États-Unis - Pays-Bas (2 - 0) 255
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom
vendredi 5 juillet Infantino veut une Coupe du monde féminine à 32 équipes 22 mercredi 3 juillet Revivez Pays-Bas - Suède (1 - 0) 190 mardi 2 juillet Valenciennes bat des records d'affluence aux buvettes du Mondial 36 lundi 1er juillet Les stations de métro de Lyon rebaptisées au nom des capitaines du Mondial 16 samedi 29 juin Dhorasoo : « J’espère que la France ne sera pas la dernière à réagir » 195 vendredi 28 juin Revivez France - Etats-Unis (1 - 2) 493 jeudi 27 juin Pierluigi Collina défend la VAR 94 mardi 25 juin La mascotte Ettie volée au Parc des Princes 39