Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 46 Résultats Classements Options

La méthode Carrasso

Modififié
La rencontre aller face à l'Olympiakos a rapporté aux Girondins une option sérieuse sur la qualification pour les quarts de finale de la Ligue des Champions (0-1), mais pas que.


Non, la partie disputée dans un contexte bouillant a aussi offert aux observateurs un spectacle rarissime : une engueulade, en fin de match, entre Cédric Carrasso et Fernando Menegazzo !



« C'est pas un accrochage ça, a d'abord expliqué le portier international. C'est ce qui est nécessaire dans les matches comme ça, où l'on voit qu'à la 90e minute on se dit que l'on y est presque, alors que si l'on prend un but, ce n'est plus le même match. Dans la tête, c'est différent, même si un but pris restait un bon résultat là-bas. Et quand j'ai vu que tout le monde était un peu fatigué, c'était plus pour secouer... Je crois qu'il a compris ça, maintenant. Si le mec est un peu cuit, pour lui faire ressortir l'énergie, je préfère lui mettre la rage et qu'il soit énervé contre moi, comme ça, il est réveillé ! »



Une stratégie très personnelle, qui ne perturbe visiblement pas la vie du groupe bordelais : « Au calme, on s'entend tous les deux super bien. Vous savez, ça fait du bien parfois, de s'engueuler. Je trouve que c'est important. Il faut que ça vive... »


Messieurs Terry et Bridge, prenez-en de la graine...






LB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



À lire ensuite
Aquilani pas malheureux