Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 2 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Rapid Vienne-SKN Sankt Pölten

La mascotte du Rapid Vienne confrontée à un conflit d'intérêts

Modififié
Le cœur qui balance.

Coup dur pour Harald Schmid. Cet homonyme du célèbre animateur de télévision allemand a dû faire face à un dilemme cornélien en prévision du duel qui opposera ce samedi le Rapid Vienne au SKN Sankt Pölten pour le compte de la onzième journée de Bundesliga autrichienne.

Lors de chaque match à domicile, Schmid, 45 ans, joue en effet le rôle de Speedy, un ballon de foot géant vert et blanc - les couleurs du Rapid - aussi effrayant que sympathique. Le problème, c'est qu'il joue aussi le rôle de Lupo, un loup anthropomorphe, qui fait office de mascotte du club de Sankt Pölten. Et pour cause : Harlad Schmid y travaille en qualité d'assistant au sein des équipes de jeunes. En 2011, il ajoutait une corde à son arc en endossant le costume de Lupo, à l'époque composé d'un masque en bois pesant sept kilos. La fillette qui le précédait n'avait physiquement pas tenu le coup.

Dès lors, en accord avec la direction du Rapid, la double mascotte à la double appartenance a obtenu le droit, à titre exceptionnel, de quitter son costume au coup d'envoi de la rencontre : « Je ne pouvais pas faire ça à mes gars. Je les aime tous autant qu'ils sont, au Rapid comme à Sankt Pölten. »


Ah, les ravages du polyamour ! JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article