Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociaux MoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
Abonne-toi à SOFOOT Boutique (Photos, T-Shirt, goodies, etc.)
  1. // CDM 2022
  2. // Barrages
  3. // Italie-Macédoine du Nord (0-1)

L'Italie boycotte le Mondial au Qatar

Au terme d'un match qu'elle a dominé de la tête et des épaules sans parvenir à marquer, l'Italie est tombée sur une frappe limpide d'Aleksandar Trajkovski (0-1) ce jeudi soir à Palerme. Huit mois après avoir été sur le trône de l'Europe, la Nazionale ne disputera pas une deuxième Coupe du monde de suite après le traumatisme de 2017 face à la Suède. Un séisme.

Modififié

Italie 0-1 Macédoine du Nord

But : Trajkovski (90e+2) pour la Macédoine du Nord

Le football a cette part d'irrationalité qui en fait un sport unique. L’Italie, championne d’Europe en titre, à domicile, avait sur le papier un boulevard pour se mettre en confiance avant de s’offrir une « finale » face au Portugal ou à la Turquie. Encore fallait-il réussir à forcer ce verrou macédonien. Une formalité qui n’en a jamais été une, à Palerme ce jeudi soir, puisque la Nazionale n’est jamais parvenue à tromper la vigilance de Stole Dimitrievski. Et puisque l'histoire est taquine, c’est sur la seule demi-occasion franche que la Macédoine du Nord a réussi à créer la sensation de ces éliminatoires. À Skopje, la nuit s’annonce enflammée. À Rome et partout dans la Botte, morose au possible.

Dominer n'est pas gagner

Dans un Renzo Barbera incandescent, le puzzle qui attendait la Nazionale s’assemble pièce par pièce sous ses yeux : une guerre des nerfs où son seul ennemi est finalement elle-même. Sans Goran Pandev parti à la retraite et Eljif Elmas suspendu, la Macédoine du Nord n’a pas les moyens de rivaliser face aux champions d’Europe. Et se contente de défendre, plutôt bien par ailleurs, en espérant que le sort lui soit favorable. En face, les Azzurri montent progressivement en puissance, portés par un Marco Verratti des grands soirs. Problème : le petit Hibou a beau se démener pour gratter des ballons à 80 mètres de ses buts, ses attaquants ont la tremblote au moment de la pousser au fond.

Ciro Immobile, capitaine d’un soir, est mal servi par des centres imprécis ou tout bonnement trop long dans son exécution. Domenico Berardi, lui, manque même l’immanquable en écrasant trop une frappe vers le but vide à la suite d'une erreur de Stole Dimitrievski qui se rachète. Si l’Italie ne concède aucun ballon dans sa surface au cours de cette première période, elle parvient quand même à se faire une frayeur sur une perte de balle incompréhensible de Gianluca Mancini qui nécessite un énorme retour in extremis d’Alessandro Florenzi pour empêcher Darko Churlinov de faire passer des frissons à Gigio Donnarumma. À la pause, malgré 15 tentatives à 1, l’Italie est toujours dos au mur.

Trajkovski pour l'éternité

L’entame de seconde période est à l’image du premier acte : si la Macédoine du Nord arrive par moments à conserver le cuir pendant quelques minutes, c’est bien l’Italie qui se procure les meilleures occasions. Lorsque Domenico Berardi se montre imprécis, l’ailier de Sassuolo joue de malchance en pensant ouvrir le score, mais un défenseur adverse sauve la patrie in extremis.

Les minutes défilent, Roberto Mancini lance ses offensifs, les occasions pleuvent, mais la Macédoine du Nord tient. Avant de réaliser l’exploit, à l’orée du temps additionnel : sur un long ballon, Aleksandar Trajkovski contrôle de la poitrine à trente mètres et place une frappe parfaite dans le petit filet de Donnarumma qui ne peut que constater les dégâts (0-1, 90e+2). Un exploit incroyable pour la Macédoine du Nord, une désillusion tout aussi grande pour la Nazionale, qui manque donc un deuxième Mondial de suite. C’est historique.




Italie (4-3-3) : Donnarumma - Florenzi, Mancini (Chiellini, 89e), Bastoni, Emerson - Barella (Tonali, 77e), Jorginho, Verratti - Berardi (João Pedro, 89e), Immobile (Pellegrini, 77e), Insigne (Raspadori, 64e). Entraîneur : Roberto Mancini.

Macédoine du Nord (4-5-1) : Dimitrievski - S.Ristovski, Velkovski, Musliu, Alioski - Churlinov, Da.Babunski, Bardhi, Ademi (Ashkovski, 59e), Trajkovski - M.Ristovski (Miovski, 72e). Entraîneur : Blagoja Milevski.


Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom
Partenaires
Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom