Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // 8es
  3. // Espagne-Russie

La Liga Russe

Après la chute de l'URSS, le football espagnol se met à accueillir un contingent russe qui ne cessera de s'étoffer au cours des années 1990. Si bien que la Liga devient rapidement le championnat le plus fréquenté par les internationaux de la Sbornaya, après la ligue russe. Un drôle de mariage rendu possible grâce au coup d’œil d'un Basque qui avait fait de l'URSS sa seconde patrie : Ruperto Sagasti.

Modififié

Ils jouent respectivement à l'Espanyol Barcelone, au Racing Santander et Logroñes. Le plus célèbre d'entre eux, Oleg Salenko, rejoindra même bientôt le Valence FC. Le Mondial 1994 approche, et le sélectionneur russe, Pavel Sadyrin, a dévoilé sa liste de joueurs sélectionnés pour la compétition : parmi les heureux élus, pas moins de six évoluent en Espagne, en première comme en seconde division. L'URSS, pourtant, n'est tombée que depuis trois ans. Mais de nombreux footballeurs russes ont déjà pris leurs cliques et leurs claques direction la péninsule ibérique.

Sagasti, le cœur rouge


De 1988 à la fin des années 1990, pas moins de 25 joueurs russes, et pas des moindres, s'en vont goûter aux plaisirs du football espagnol. Parmi eux, on peut notamment citer Rinat Dassaev, Valeri Karpine, Oleg Salenko ou encore Aleksandr Mostovoï. Une diaspora qui ne doit pas grand-chose au hasard. Le flirt que la Russie post-communiste entretiendra avec la Liga débute en réalité bien indirectement un triste jour de juin 1937. La guerre civile espagnole bat alors son plein, et les civils quittent massivement le pays pour échapper aux horreurs du conflit. Ruperto Sagasti, un frêle adolescent de treize ans qu'on dit déjà doué avec un ballon, est l'un d'eux. Le môme embarque sur un bateau nommé le Habana, qui transporte depuis Santurtzi, une ville du nord-ouest du Pays basque, les réfugiés de guerre jusqu’en France. La destination finale de nombreux camarades d'infortune de Ruperto, mais pas la sienne. Sagasti emprunte en effet dans la foulée une autre embarcation vers une contrée bien plus lointaine : l'Union soviétique.


L'exil, pourtant, ne lui a pas ôté sa passion pour le ballon rond. Débarqué à Leningrad, il émigre rapidement à Odessa, en Ukraine. Là, il se met en évidence au poste d'attaquant au sein de l'équipe d'immigrés espagnols locale. Il est alors repéré par des observateurs russes et intègre le Krylia Sovetov, à Samara, avant de carrément rejoindre le grand Spartak Moscou. Sa carrière s'arrête néanmoins prématurément, en 1952, lorsqu'il subit une grave blessure au genou. Qu'importe, la science du jeu de Sagasti a tapé dans l’œil des Soviétiques, et l'État lui paie même ses cinq années d'études à l'Institut de culture physique de Moscou. Un temple du sport rouge, où il finit même par enseigner, participant ainsi à la formation d'une nouvelle génération d'entraîneurs soviétiques.

L’œil de Moscou


La chute de l'URSS lui permettra ensuite de créer un pont inattendu entre le football espagnol et la Russie post-communiste. Une tâche à laquelle Sagasti ne s'est pas attelé seul, mais avec l'aide d'un autre Basque, l'agent Iñaki Urquijo, qui avait compris le potentiel dormant qui résidait dans le marché des joueurs issus de l'ex-URSS. Sur place, Ruperto déniche les talents locaux et suggère des noms à Urquijo, qui se charge ensuite de rapatrier les joueurs tentés par l'aventure ibérique. Très actif auprès de l'Espanyol Barcelone, Urquijo fait notamment signer au sein du club catalan trois internationaux russes, Dmitri Galiamin, Igor Korneiev et Dmitri Kuznetsov. De son côté, Sagasti n'oublie pas de lui aussi mouiller la chemise et quittera même brièvement la Russie pour servir d'interprète à Rinat Dasaev, le premier footballeur russe à évoluer en Liga, à la suite de sa signature au FC Séville en 1988. Un boulot de traducteur qui sera plus complexe qu'il n'y paraît pour Sagasti : « Ces gens à Séville mangeaient leurs mots, je comprends mieux l'espagnol de ma fille qui est née à Moscou. »


Son association avec Urquijo continue néanmoins de carburer. L'agent basque devient ainsi également très influent au Racing Santander, où sept joueurs russes évolueront dans les années 1990 : Dmitri Radchenko, Ishlat Faizulin, Dmitri Ulianov, Dmitri Popov, Serguei Shustikov, Andreï Sygmanovich et Vladimir Beschastnykh. En 1994 puis 1996, ce seraient aussi sur les recommandations d'Urquijo que Valeri Karpine puis le Tsar Alexander Mostovoi s'engagent respectivement à la Real Sociedad et au Celta Vigo. Sagasti, lui, ne manquera pas de retourner à plusieurs reprises en Espagne, sans jamais s'y réinstaller, étant désormais trop viscéralement lié à cette Russie qui l'avait adopté. Le 25 novembre 2008, il s'éteignait finalement, à l'âge de 85 ans. À Moscou, évidemment.







Par Adrien Candau Tous propos issus de Mundo Deportivo et Marca.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE !

Vidéo
FC Thouroude #30 - CHAMPION DU MONDE ! FC Thouroude #29 - FAUT RAMENER LA COUPE A LA MAISON ! FC Thouroude #28 - Les Anglais à la maison, Enzo raconte France 98 FC Thouroude #27 - ON EST EN FINALE !!! FC Thouroude #26 - Une histoire belge, la chatte à DD, la chanson de La Pioche FC Thouroude #25 - It's coming home, la Belgeance et Thierry Henry FC Thouroude #24 - Enzo le footix, les vacances et l’eliminacao du Brésil FC Thouroude #23 - Le secret de Kylian et de l'Uruguay, l'artiste Neymar FC Thouroude #22 - Le giga best-of des chansons FC Thouroude #21 - Valérie Damidot, Grizou, Chuck Norris, l'astrologie FC Thouroude #20 - le hit de Kylian, la perf de Neymar, les Suèdoises FC THOUROUDE #19 - Le grand Raí, Hiroki Sakaï, le prono mysterio FC THOUROUDE #18 - Kylian, Benjamin et Enzo, notre footix préféré FC THOUROUDE #17 - Kanté va bouffer Messi, Quaresma icone fétichiste, Enzo le footix FC THOUROUDE #16 - Pas de match alors que faire aujourd'hui ? FC THOUROUDE #15 - bye bye les Allemands, Kevin de Bruyne, le prono Balec FC THOUROUDE #14 - Quel Brésilien va chialer ce soir ? FC THOUROUDE #13 - Enzo un supporter un peu lourd, le prono Thauvin, la mutinerie argentine FC THOUROUDE #12 - Où est le vrai Suarez, la pilosité de Ronaldo et Joachim Löw FC THOUROUDE #11 FC THOUROUDE #10 - Neymar, Kanté et Thomas VDB FC THOUROUDE #9 - Florian Thauvin, invité exclusif FC THOUROUDE #8 - Le gars sûr Ngolo, le pansement Giroud et l’incroyable Cristiano FC THOUROUDE #7 - Le marché noir des pénos, Tonton Pat, Da Costa FC Thouroude #6 - Harry Happy Kane, Lukaku et le dilemme de Lewandowski FC THOUROUDE #5 - Les cheveux de Neymar, la lettre d'Adrien à DD, Harry Kane FC THOUROUDE #4 - l'arbitrage vidéo, Paul Pogba et LE vrai Neymar FC THOUROUDE #3 - Benji et sa #PavardSquad, Leo Messi et Karius DeGea



Dans cet article


Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall il y a 10 heures La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) il y a 19 heures La drôle de liste d'invités de la finale 35 Hier à 20:20 Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge Hier à 09:07 Rooney inspire DC United 3