Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // OM-Lazio (1-3)

La Lazio enfonce l'OM

Bousculé par une Lazio souveraine en première période, Marseille a concédé logiquement une deuxième défaite dans son groupe de Ligue Europa, ce jeudi au Vélodrome (1-3). Avec un point en trois matchs, le finaliste sortant est quasiment déjà éliminé de la Ligue Europa.

Modififié

Olympique de Marseille 1-3 Lazio Rome

Buts : Payet (86e) pour l'OM // Wallace (10e), Caicedo (60e) et Marušić (90e) pour la Lazio


Une accélération, et Marseille panique. Lancé dans le sens du but, Ciro Immobile porte mal son nom au moment où le buteur laziale sert dans la course Felipe Caicedo. Seul face à Steve Mandanda, l'Équatorien ne tremble pas et inscrit le deuxième but romain, synonyme d'une fin de match à gérer avec deux buts d'avance. Sur son banc, Rudi Garcia rumine. L'ancien coach de l'AS Rome était à ce jour invaincu dans toutes ses rencontres disputées face à la Lazio. Fin de série donc, et gros coup de bambou sur les têtes marseillaises, proches de l'élimination en C3 et désormais tournées vers la réception du Paris Saint-Germain dimanche.

Wallace et gros mythe


Parfois, le passé ne doit pas se ressasser. Au courant de la mémorable victoire au Vélodrome face aux Romains à l'époque où la Coupe Intertoto sévissait encore il y a dix ans, les Marseillais souhaitent se remettre dans le sens de la marche avec une première victoire vitale dans cette phase de poules. Vite mis sous pression, l'OM se fait punir à la suite d'une sortie aux fraises de Steve Mandanda sur un corner frappé par Lucas Leiva. Une bévue dont profite le stoppeur Wallace, lancé à la vitesse d'un Basile Boli des grandes heures pour catapulter une tête dans les filets (0-1, 10e). La suite ? Une énorme faiblesse défensive olympienne, dont n'arrivent pas à profiter tour à tour Ciro Immobile et Martín Cáceres. Trop brouillon dans la phase offensive, Marseille balbutie un football qui ne plaît guère à une enceinte phocéenne déjà affaiblie par un huis clos partiel.

Caicedo, et au dodo


Avec des intentions plus conquérantes au retour des vestiaires, les locaux se procurent deux occasions chaudes par Morgan Sanson puis Luiz Gustavo, sans parvenir à attraper le cadre. En face, la Lazio attend l'heure de tuer le suspense avec patience. Un quart d'heure suffit aux Biancocelesti pour trouver la faille grâce au remuant Felipe Caicedo (0-2, 60e). Le reste ? Une succession d'actions monotones, qui laisseraient croire que l'OM était très loin d'être finaliste de la Ligue Europa la saison dernière. Dans l'ennui, Payet donne une lueur d'espoir d'un beau coup franc (1-2, 86e). L'arbre qui cache la forêt d'une bien pâle prestation, ponctuée par le bijou de l'entrant Adam Marušić (1-3, 90e). Arrivederci.



Olympique de Marseille (4-3-3) : Mandanda - Amavi (Sarr, 81e), Kamara, Rami, Sakai - Luiz Gustavo, Strootman, Sanson (Njie, 66e) - Payet, Ocampos, Mitroglou (Germain, 66e). Entraîneur : Rudi Garcia.

Lazio Rome (3-5-2) : Strakosha - Acerbi, Wallace, Radu - Lulić (Berisha, 62e), Lucas Leiva (Marušić, 47e), Parolo, Milinković-Savić, Cáceres - Caicedo (Cataldi, 74e), Immobile. Entraîneur : Simone Inzaghi.


  • Résultats et classement de la Ligue Europa

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    C3 - J3 - Trois clubs français, trois défaites : bravo les gars !




    Dans cet article


    Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 90

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
    À lire ensuite
    Rennes sombre face à Kiev