Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options

La Lazio en Ligue Europa, Palerme en Serie B

Pendant que l'Inter prolongeait sa fin de saison catastrophique en s'inclinant face au Genoa, la Lazio a magistralement démembré la Sampdoria (7-3). Dans le bas du classement, le suspense pour la course au maintien bat son plein, puisque Crotone comme Empoli n'ont pas tremblé pour s'imposer face à Bologne et Pescara. En revanche, c'est fini pour Palerme, assuré d'évoluer en Serie B à la suite de son match nul ramené du Chievo (1-1).

Modififié

Udinese 1-1 Atalanta

Buts : Perica (53e) pour l'Udinese// Cristante (41e) pour l'Atalanta

Cinquième au coup d'envoi, la Dea est toujours en lévitation depuis le début de la Serie A. Et ne semble pas près d'atterrir au stade Friuli cet après-midi, puisque Cristante ouvre le score d'un joli coup de casque. Un scénario trop idyllique aux yeux de l'Udinese, qui n'a pourtant plus rien à aller chercher en cette fin de saison. Mais s'amuse à jouer les empêcheurs de tourner en rond. Perica, bien servi par De Paul, marque ainsi en deux temps dans la surface pour permettre aux Frioulans d'offrir un nul à leurs supporters. De quoi contrarier les ambitions des Bergamasques, qui voient la Lazio, quatrième, prendre le large au classement.


Genoa 1-0 Inter

But : Pandev (70e) pour le Genoa

Des prestations indigentes, l'Europe qui s'éloigne et des rumeurs qui fuitent de partout, relatives à l'éventuel successeur de Stefano Pioli sur le banc lombard la saison prochaine. C'est officiel : la fin de saison de l'Inter est un foutoir sans nom. Ce qui pourrait décider les Interisti à enfin remettre un peu d'ordre dans la maison nerazzurra en s'occupant du cas du Genoa. Sauf que, à part un taquet de Medel sur Giovanni Simeone, contraint de sortir sur blessure, le premier acte est plutôt soporifique. Il faudra attendre un missile de Miguel Veloso sur la barre pour voir Goran Pandev, à l'affût, planter une reprise de renard contre son ancien club. La suite ressemble à un cauchemar pour les Lombards : Candreva manque un penalty, Kondogbia chope un rouge et l'Inter, qui vient d'encaisser trois défaites en trois journées, continue de sombrer.


Lazio 7-3 Sampdoria

Buts : Baldé Keita (3e), Immobile (19e, sp, 70e,), Hoedt (36e), Felipe Anderson (38e, sp), De Vrij (45e), Lulić (65e) pour la Lazio // Linetty (32e), Quagliarella (72e, 90e) pour la Sampdoria

Ça avait légèrement pourri l'ambiance. Victorieuse de la Roma la semaine dernière, la Lazio pensait finir l'exercice 2016-2017 peinarde. Pas de pot, des ultras du club ont déployé cette semaine à deux pas du Colisée quatre mannequins à l'effigie de joueurs de l'effectif de Luciano Spalletti, pendus dans le vide et accompagnés d'une banderole : « Un conseil, dormez avec la lumière allumée » . Une action morbide que le club du Latium a évidemment condamné. La Lazio repart finalement sur des bases beaucoup plus joyeuses face à la Samp' grâce à Keita Baldé. Le Sénégalais envoie une grosse praline dès le début du match dans les filets de Puggioni pour planter son quatorzième pion de la saison en championnat. Un but qui inaugure la boucherie que les Laziali vont ensuite faire subir aux Génois. En vingt-cinq minutes, la Samp' se mange quatre pions : un penalty d'Immobile, un but de crevard de Hoedt, un autre penalty de Felipe Anderson et un plat du pied de De Vrij. Il faut dire que le carton rouge du Sampdoriano Škriniar (18e) a facilité la vie des Romains. Si la Sampdoria sauve l'honneur grâce à Linetty puis Quagliarella, Lulić puis Immobile achèvent le massacre laziale après la pause. Bilan des opérations ? La Lazio, qui n'avait plus marqué sept buts depuis vingt-deux ans, est assuré de disputer la Ligue Europa la saison prochaine.


Sassuolo 2-2 Fiorentina

But : Politano (37e), Iemmello (85e) pour Sassuolo // Chiesa (37e), Bernardeschi (90e+4) pour la Fiorentina

La semaine dernière, le Mister florentin Paulo Sousa avait jugé que ses hommes, défaits par Palerme, avaient peut-être livré « leur pire prestation de ces deux dernières saisons » . Un constat dur, mais juste, pour fouetter l’orgueil de ses poulains. Ce qui a l'air de bien fonctionner pour Federico Chiesa, qui ouvre le score après un service cinq étoiles de Borja Valero. Malheureusement pour la Viola, Gonzalo Rodríguez est moins inspiré et concède un penalty et un deuxième jaune après une faute sur Berardi. Un cadeau pour Politano, qui ne tremble pas face à Tătăruşanu. Iemmello se dépêche ensuite d'enfoncer le clou en doublant la mise pour les Neroverdi. Moche pour la Fiorentina, qui se décide à laisser parler ses esthètes. Et Federico Bernardeschi égalise d'une douceur du gauche dans le temps additionnel. Classe, mais ça ne suffit pas pour faire décoller les Florentins, toujours huitièmes.


Pescara 0-1 Crotone

But : Tonev (71e) pour Crotone

Relégué depuis deux journées, Pescara est en vacances et peut profiter sans culpabiliser du soleil qui baigne le stade Adriatico. Ce qui n'est pas le cas de Crotone, qui s'offre un sprint final du feu de Dieu pour tenter de sauver son avenir en Serie A. Invaincus depuis cinq matchs, les Calabrais ne sont plus qu'à quatre points d'Empoli, 17e. Et ont sacrément la dalle. Aleksandar Tonev le prouve en plantant une délicieuse frappe enveloppée qui laisse Fiorillo complètement impuissant. Trois points salvateurs pour Crotone, qui préserve ses chances dans la course au maintien.


Chievo 1-1 Palermo

Buts : Pellissier (67e) pour le Chievo // Goldaniga (88e) pour Palerme


Quasiment relégué, Palerme prépare déjà sa prochaine saison en Serie B à l'heure de se déplacer à Vérone. L'enjeu n'est pas beaucoup plus élevé côté Chievo, solidement installé dans le ventre mou et qui n'a plus rien à redouter ou à attendre en championnat. Forcément, les deux équipes se la coulent douce et les occasions se comptent sur les doigts d'une main. Heureusement que Sergio Pellissier est là pour pimenter l'ensemble. Le buteur maison du Chievo inscrit son neuvième pion de la saison sur penalty, à l'heure de jeu. Pas dégueulasse pour un gars qui affiche tout de même 38 piges au compteur. Mais Palerme ne s'écrase pas et va chercher le nul dans les derniers instants du match grâce à Goldaniga, qui égalise d'une banderille du droit.


Empoli 3-1 Bologne

Buts : Croce (9e), Pasqual (38e), Costa (46e) pour Empoli // Verdi (11e) pour Bologne

Défait par Sassuolo la semaine dernière, Empoli balise légèrement en cette fin de saison. Le coach toscan Giovanni Martusciello a lui tout simplement annoncé que pour son équipe, « se maintenir en Serie A serait un miracle » . Finalement, ses joueurs n'ont pas eu besoin d'intervention divine pour bâcher Bologne cet après-midi. Après l'ouverture du score précoce de Croce, Manuel Pasqual marque le but de la journée en envoyant une énorme minasse dans la lucarne de Mirante. Entre-temps, Simone Verdi avait frappé pour Bologne en balayant la défense des Azzurri d'un crochet intérieur, avant de conclure du gauche. Un coup pour rien, puisque Costa rassure les siens juste après la pause. Une victoire qui permet à Empoli de garder la foi en son maintien dans l'élite.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 1 heure La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 2
    il y a 9 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 5 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall