Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Celtic Glasgow/Juventus 0-3

La Juventus dompte le Celtic Park

Dominée dans l'engagement et dans le jeu, la Juve quitte pourtant l'enfer du Celtic Park avec une belle victoire (0-3). La Vieille Dame a su faire le dos rond et se montrer réaliste, devant de valeureux écossais, trop brouillons pour pouvoir concrétiser. Les quarts lui tendent les bras.

Modififié
Celtic-Juventus : 0-3 (0-1)
Buteurs : Matri (3e), Marchisio (77e) et Vučinić (83e) pour la Juve.

La Juventus a réussi ce que le Barça n'est pas parvenu à faire : battre le Celtic dans son antre. Et ce, sur un score large de 3-0, qui plus est. Score qui devrait sous-entendre une maîtrise complète du sujet. Comme quoi, il ne faut vraiment pas se fier au tableau d'affichage. Car la Juve a été dominée la quasi-totalité du match. Elle a su profiter d'une action isolée pour ouvrir le score en tout début de match, et des espaces en fin de rencontre. Très réaliste, elle a surtout su se montrer patiente, pour passer avec brio l'étape « Celtic Park » , et faire un grand pas vers les quarts de finale de Ligue des champions. Les Écossais, quant à eux, ont fait preuve comme à leur habitude d'un courage et d'un engagement extraordinaires. Mais le manque de réussite dans le dernier geste et la faiblesse des défenseurs au marquage ont eu raison de leurs espoirs. Être ultra-motivé ne suffit pas toujours.

Énorme Celtic, mais la Juve est réaliste

Surprenant, superbe début de rencontre. Poussés par un Celtic Park électrique, ce sont les Bhoys qui prennent le jeu à leur compte. Pas vraiment ce à quoi on s'attendait. Avec un gros pressing et une énorme débauche d'énergie écossaise en tout cas, la Juve est complètement acculée. Mais là encore, surprise, sur sa première ouverture, sa première incursion, la Vieille Dame va refroidir les ardeurs des locaux. Elle pourra remercier Ambrose, complètement devancé par Matri sur une longue passe, dont l'attaquant profite pour glisser le ballon entre les jambes de Forster. Le ballon a passé la ligne, avant même que Marchisio ne le catapulte au fond (0-1, 3e). Dingue. D'autant plus dingue que, comme si de rien n'était, les Verts retournent à leur tactique, toujours avec cet engagement caractéristique. En matière d'occasions franches, cela dit, c'est assez pauvre, en dépit de très nombreuses tentatives – et de l'activité d'un Commons, notamment auteur d'un joli retourné. Mais si le Celtic ne parvient pas à faire la différence, c'est aussi la faute à un bloc défensif bianconero placé très bas. Les Turinois, qui galèrent en revanche à la construction – obstination à la relance au pied et pressing adverse obligent – ne pourront pas profiter davantage du laxisme des défenseurs adverses au marquage. Autrement, on peut toujours se délecter des duels Lichtsteiner/Hooper et Brown/Pirlo, qui rythment tout autant la rencontre.

La Vieille Dame tue le match

On prend les mêmes et on recommence, la physionomie ne change pas un brin à la reprise. Le gros pressing écossais est toujours bien là, la Juve ne parvient toujours pas à enchaîner plus de trois passes, et au niveau des occasions franches, c'est toujours chou blanc. Le Celtic, encore dominateur, éprouve toutes les difficultés à franchir la muraille adverse, et lorsque c'est le cas – de plus en plus souvent via des centres dans la boîte – le Celtic manque cruellement de lucidité. À l'image d'Ambrose, laissé seul devant Buffon, qui ne parvient pas à croiser sa tête. Les minutes filent, les centres et coups de pied arrêtés se multiplient, la Juve ne sort plus du tout de son camp. Jusqu'à une contre-attaque rondement menée : au terme d'un jeu en triangle, Marchisio, servi côté gauche, crochète dans la surface et croise parfaitement sa frappe devant Forster (0-2, 77e). Le but du K.O, pour les courageux écossais. Enfin, pas tout à fait. Cinq minutes plus tard, Ambrose – encore lui – perd bêtement un ballon dans l'axe, et permet à Vučinić d'aller en planter un troisième (0-3, 83e). C'est dur, cruel même, pour les joueurs de Neil Lennon qui ont montré un superbe visage durant une grande partie du match. Mais patiente, appliquée et réaliste, la Juve a fait le taf. Elle est donc la première équipe italienne à venir s'imposer au Celtic Park. L'histoire ne se souviendra pas de la manière.

Par Alexandre Pauwels
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Le Kiosque SO PRESS

Hier à 11:34 Football Leaks : une enquête de la FIFA sur les transferts troubles entre Aspire et Eupen 16
Partenaires
Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 08:01 Venez regarder un match chez So Foot ! 6
À lire ensuite
Paris débande sur la fin