Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Résumé

La Juve se balade à Pescara, la Roma bute sur l'Atalanta

Pendant que la Juve faisait le job sans s'affoler face à Pescara, la Roma n'a pas pu faire mieux qu'un nul (1-1) contre une Atalanta sacrément coriace. Résultats également décevants pour la Lazio, tenue en respect par le Genoa (2-2), et la Fiorentina, dominée par Empoli (1-2).

Modififié

Inter 2-2 AC Milan

Buts : Candreva (36e) et Icardi (44e) pour l'Inter // Romagnoli (83e) et Zapata (90e+6)



Pescara 0-2 Juventus

Buts : Higuaín (22e et 43e) pour la Juventus

« Je ne suis pas l'ennemi de la Juve, je suis l'ennemi de ceux qui trichent. » Avant la rencontre, Zdeněk Zeman, grand pourfendeur de la Vieille Dame et des pratiques borderline qui lui sont parfois associées, avait tenu à mettre les choses au clair. Peace. Pourtant, les joueurs de Pescara semblent plutôt du genre à déclarer la guerre aux Juventini, en attaquant comme des fous furieux et en enchaînant les tacles à la Olive et Tom, souvent un peu limites. Mais la Juve ne panique pas, met tranquillement son jeu en place et ouvre le score par Higuaín, qui profite d'un bon travail de Cuadrado pour conclure seul face aux cages. La suite est une affaire de potes. Pjanić envoie une longue balle pour Mandžukić, qui, au lieu de tenter de marquer, remise de la tête pour Higuaín. L'Argentin y va de son doublé, de près. Un but historique pour Pipita, qui devient le premier joueur de la Juve à atteindre la barre des 23 buts en Serie A depuis David Trezeguet en 2005-2006. Du coup, l'ex-idole de Naples n'oublie pas de faire un câlin à son pote Mario. Bromance et rideaux. Seul point noir pour la Juve, la sortie de Paulo Dybala, qui se fait dézinguer par Muntari peu après la mi-temps. Reste à voir si la Joya sera remise sur pied d'ici le déplacement de la Vieille Dame à Barcelone en C1 mercredi prochain.


AS Roma 1-1 Atalanta

But : Džeko (50e) pour la Roma // Kurtić (22e) pour l'Atalanta

Andrea Conti est un type qui n'aime pas la routine. Il y a deux semaines, la pépite de l'Atalanta avait claqué une bicyclette splendide face au Genoa. Alors ce samedi, face à la Roma, il s'est offert un raid de dragster aux abords de la surface, avant de centrer pour Jasmin Kurtić, qui conclut d'une sublime reprise du gauche à mi-hauteur. Sonnée, la Roma patauge et peine à se montrer réellement dangereuse. Les Giallorossi se décident finalement à arrêter de déconner en seconde période. Après un bon centre de Mario Rui, Salah remet astucieusement de la tête pour Džeko, qui inscrit à bout portant son 25e pion en Serie A cette saison. La Louve montre les muscles, mais la Dea plie sans rompre, malgré un parpaing monstrueux que le Ninja Radja Nainggolan envoie sur la barre. Grosse contre-performance pour les hommes de Luciano Spalletti, désormais à huit points de la Juve au classement.


Genoa 2-2 Lazio

Buts : Simeone (10e) et Pandev (78e) pour le Genoa // Biglia (45e) et Luis Alberto (90e+1) pour la Lazio

C'est papa Simeone qui va tirer la tronche. Son fiston, Giovanni, ouvre le score contre l'ancien club du paternel d'un bon vieux coup de boule, après un bon centre de Palladino. Les jeunes d’aujourd’hui n'ont aucun respect pour l'histoire. La Lazio, vexée, envoie la sauce et finit par égaliser à la mi-temps grâce à un penalty obtenu à la suite d'une main de Burdisso. Une offrande transformée en deux temps par Biglia. Les débats se recentrent et l'ambiance monte en température au stadio Luigi-Ferraris, à l'image de Simone Inzaghi, qui se voit expulsé par l'arbitre pour contestation. La Lazio est décidément rattrapée par son histoire cet après-midi, puisque c'est un ancien de la maison, Goran Pandev, qui pense anéantir les espoirs des Laziali d'une tête vicieuse qui surprend Strakosha. Pour revenir, les Romains vont devoir s'en remettre à un fantôme : un certain Luis Alberto, débarqué au mercato d'été et qui ne dispute que son septième match de Serie A de la saison. L'Espagnol claque au buzzer une jolie demi-volée qui trompe Lamanna, le portier des Grifoni. Et permet aux siens de maintenir à distance raisonnable l'Inter et le Milan, qui se sont neutralisés plus tôt dans l'après-midi.


Fiorentina 1-2 Empoli

Buts : Tello (64e) pour la Fiorentina // El Kaddouri (37e) et Pasqual (90e+3) pour Empoli

Un derby toscan relativement tranquille, jusqu'à ce qu'Omar El Kaddouri profite des largesses défensives des Florentins pour marquer un but de renard. Mais la Viola se décoince progressivement et déroule son jeu collectif. Et Borja Valero sert sur un plateau Tello, qui trompe Skorupski d'une frappe lourde. Joli, mais les ouailles de Paulo Sousa manquent de rigueur derrière. Borja Valero fait tomber Pucciarelli dans les seize mètres au bout du temps additionnel. Un penalty qu'inscrit un ancien de la maison viola, Manuel Pasqual. Une défaite cruelle, qui pourrait bien décrocher pour de bon les Florentins de la course aux places européennes.


Torino 1-1 Crotone

Buts : Belotti (66e, sp) pour le Torino // Simy (81e) pour Crotone

C'est bien connu, ce Toro-là déteste défendre autant qu'il aime attaquer. Du coup, les hommes de Mihajlović multiplient les opportunités sur le but des Calabrais, qui, sans jouer les matadors, tiennent quand même le coup en première période. Sauf que la saison du Torino ressemble de plus en plus au film Un jour sans fin. Avec Andrea Belotti dans le rôle de Bill Murray, pour qui les matchs de Serie A se suivent et se ressemblent. Il Gallo obtient et transforme un penalty, son 25e caramel de la saison. Mais comme l'arrière-garde turinoise est toujours aussi moisie, les Grenats vont devoir se contenter d'un nul. L'attaquant de Crotone, Simy, esseulé dans la surface, marque dans le but vide. Dur pour le Toro, qui n'en finit de plus de stagner dans le ventre mou du classement.


Palerme 0-0 Bologne



La tristesse dans le premier acte. Juste un carton rouge bien moche à se mettre sous la dent, puisque Erick Pulgar, le milieu chilien de Bologne, doit rapidement quitter le terrain pour s'en être pris verbalement au corps arbitral. Puis des cartons dans tous les sens, quelques occasions pour les Siciliens, mais toujours aucun golazo à se mettre sous la dent. Un match à oublier du côté du stade Renzo-Barbera, et vite.


Cagliari 4-0 Chievo

Buts : Boriello (11e), Sau (15e) et João Pedro (40e et 89e) pour Cagliari

À la base, Marco Boriello n'a pas grand-chose à voir avec la Sardaigne. Il est napolitain, a explosé au Genoa, mais est en passe de devenir le nouveau chouchou des tifosi de Cagliari. L'ex-Milanais plante son quinzième pion en début de match, un but de rapace après qu'une frappe puissante de Tachtsidis lui est revenue dans les pieds. De quoi inspirer son compère d'attaque, Marco Sau, qui s'offre un festival de dribbles dans les seize mètres, avant de conclure dans un angle fermé. Le Chievo continue de faire dodo et João Pedro ajoute un troisième pion, seul face au but, peu avant la mi-temps, puis un quatrième en fin de rencontre. De quoi parachever le large succès des Sardes, qui prennent pour la première fois depuis le 15 janvier les trois points dans leur antre du stade Sant'Elia.

  • Résultats et classement de Serie A
    Retrouvez toute l'actualité de la Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 09:51 GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
    Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 10
    Partenaires
    Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    Hier à 09:25 Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 27 Hier à 08:54 Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28