Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Fiorentina-Juventus (0-0)

La Juve s'endort à Florence

Zéro but, zéro folie : ce Fiorentina-Juve s'est transformé en duel monotone, où les quelques sursauts offensifs des Violets se sont heurtés à l'imperméable bloc piémontais. Seul éclair dans la nuit : Franck Ribéry, qui, pour sa première titularisation avec le club toscan, a saupoudré quelques pincées de plaisir sur une rencontre trop souvent fade.

Modififié

Fiorentina 0-0 Juventus



Difficile de piquer un roupillon sur un terrain de football. Ce samedi, pourtant, les joueurs de la Juve ont sprinté, défendu, taclé dans tous les sens, mais on s'est souvent demandé s'ils n'étaient pas dans un état avancé de somnolence offensive. En face, la Fiorentina a essayé, s'est cassé les chicots sur un monstre qui, même assoupi, reste presque invulnérable, et personne n'a vraiment pris son pied : zéro-zéro et match nul, dans tous les sens du terme.

Sous le soleil, l'ennui


Du soleil, un ciel bleu azur et des T-shirts manches courtes : la Toscane en septembre, c'est encore les vacances. Du coup, avec les plus de 30 degrés qu'affiche le thermomètre, les 22 acteurs tombent dans une forme de léthargie estivale qui engendre un début de match pas franchement funky. La seconde moitié du premier acte offre heureusement une autre intensité physique, même si les tifosi de l'Artemio-Franchi n'ont rien d'autre à siroter qu'une bouillabaisse technique plutôt amère, alors que le match accouche d'un bourbier de fautes tactiques au milieu de terrain. Forcément, les attaquants piémontais comme florentins se retrouvent trop régulièrement le cul par terre pour inventer quelque chose de valable balle au pied, et c'est finalement des pinceaux de Szczęsny que viendra le plus gros frisson de la première période. Trop facile dans la relance, le Polonais s'essaie à une passe courte kamikaze qui heurte Chiesa à 5 mètres de sa cage, une cagade contrée qui finit miraculeusement juste au-dessus du but du portier piémontais.

Après la sieste, la sieste


Coup de pot pour tout le monde, Franck Ribéry a envie de mettre un zeste de fun dans un match encore statufié par l'ennui. L'ancien du Bayern a de la malice et des courses plein les cannes et assaisonne la seconde période de quelques centres, crochets et passes longues joliment chiadés. Toujours sans idées offensives, la Juve fait bloc et décide simplement de gicler en contre, laissant les Violets mener les débats, alors que Dalbert puis Chiesa s'en vont chatouiller les gants de Szczęsny. Et c'est tout ? Oui. Ou presque. Khedira, lancé par Higuaín dans la surface, a bien une balle de match dans les pieds, mais l'Allemand, chic type, la joue bon copain en tentant de servir Ronaldo, alors qu'il aurait probablement dû tenter sa chance en la jouant perso. Le dernier sursaut d'une rencontre verrouillée, qui enfante d'une seule certitude : si la Juve veut battre l'Atlético mercredi prochain en C1, il va lui falloir se remettre une bonne dose de folie dans le crâne et de carburant dans les gambettes.



AC Fiorentina (3-5-2) : Dragowski - Milenković, Pezzella (Ceccherini, 83e ), Cáceres - Lirola, Pulgar, Badelj, Castrovilli (Zurkowski, 89e ), Dalbert - Chiesa, Ribéry (Boateng, 69e ). Entraîneur : Vincenzo Montella.

Juventus (4-3-3) : Szczęsny - Danilo (Cuadrado, 62e ), Bonucci, De Ligt, Alex Sandro - Khedira, Pjanić (Bentancur, 44e ), Matuidi - Douglas Costa (Bernardeschi, 7e ), Higuaín, Cristiano Ronaldo. Entraîneur : Maurizio Sarri.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur

    il y a 42 minutes Les U18 d'Ingré tabassés après un match de Coupe Gambardella 10
    Hier à 14:08 L'UEFA pourrait retirer la finale de la C1 à Istanbul 47 Hier à 13:55 Guendouzi dans la liste des 20 nommés pour le Golden Boy 2019 18
    Partenaires
    Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom