Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus-Atalanta (2-2)

La Juve frustre l'Atalanta

Menée deux fois par une Atalanta décomplexée, la Juventus s'en est finalement sortie samedi soir grâce à deux penaltys de Cristiano Ronaldo et a sauvé la face d'un samedi soir mal maîtrisé (2-2). Après la défaite de la Lazio dans l'après-midi, plus rien ne semble être capable de stopper la Vieille Dame.

Modififié

Juventus 2-2 Atalanta

But : Ronaldo (56e, s.p., 90e, s.p.) pour la Juve // Zapata (16e) et Malinovskyi (81e) pour la Dea.

Un filtre de clope ne devrait pas vivre ça. Dans sa zone technique, Maurizio Sarri ne tient pas en place, assommé par le monstre physique auquel ses joueurs font face et une fin de saison qui semble alors dangereusement lui glisser entre les doigts. Mardi, à Milan, sa Juventus menait de deux buts après cinquante-trois minutes avant de se liquéfier, laissant son hôte du soir lui péter le crâne et lui scier les pattes (4-2). Samedi soir, son équipe a pris la chose à l’envers et a préféré jouer pendant 90 minutes dans le noir, tout en laissant l'Atalanta s'éclater avec ses ingrédients classiques. Résultat, la Vieille Dame a glissé, s'est relevée, est retombée, mais a finalement réussi à sauver sa robe (2-2) grâce à deux penaltys de Cristiano Ronaldo alors qu'elle semblait partie pour finir la nuit à poil après un coup de fusil de Ruslan Malivoskyi dans les dix dernières minutes. Un miracle, un vrai, et Sarri peut reprendre un filtre : ses hommes ont résisté aux secousses.

La cour des miracles


Des secousses qui auront surtout duré une grosse mi-temps, durant laquelle l’Atalanta s’est baladée et a fait danser la Juventus dans toutes les zones du terrain. Tout était alors en place : les sorties de balle, le pressing, Papu Gómez, libre comme un moustique dans un camping du sud de la France et qui a largement gêné le leader entre les lignes, les enroulés d’Iličić, le réalisme de Zapata, buteur après une belle combinaison avec Gómez au quart d’heure de jeu (0-1, 16e)... À cet instant, il n’y avait pas match et on se disait que la Dea, en place défensivement, allait tenir ce rythme tout au long de la rencontre, la Juventus se cassant alors la majorité du temps les dents dans le vide et Paulo Dybala devant trouver des solutions en solitaire. Puis, la seconde période est arrivée. Bernardeschi a d’abord canardé à côté du but de Gollini : une simple alerte. L’heure du premier miracle : dix minutes après la pause, Marten de Roon contre un centre de Dybala de la main et offre un penalty à la Juve, transformé en puissance par Cristiano Ronaldo (1-1, 55e).



Derrière, l'Atalanta a fait le dos rond, jusqu'à ce que Gasperini lance son cocktail post-confinement : le Malinovskyi, déjà décisif face à la Lazio fin juin. Entré en jeu à la 67e minute, l'Ukrainien a parfaitement rempli son rôle et, après une première frappe trop croisée, a filé l'avantage à son camp d'un missile envoyé à l'entrée de la surface (1-2, 81e). La Dea a alors eu à l'horizon un premier succès pour le club face à la Juve depuis février 2001, mais c'était compter sans un sale coup du sort. Sur les dernières foulées de la rencontre, Luis Muriel contre de la main une déviation de Gonzalo Higuaín et donne un nouveau penalty à CR7. Le Portugais ne se fait pas prier et fait souffler son camp (2-2, 90e). De l'art de réussir son hold-up.


Juventus (4-3-3) : Szczęsny - Cuadrado, Bonucci, De Ligt, Danilo (Alex Sandro, 57e) - Bentancur, Matuidi, Rabiot - Bernardeschi (Douglas Costa, 57e), Dybala (Higuaín, 69e), Ronaldo. Entraîneur : Maurizio Sarri.


Atalanta (3-4-1-2) : Gollini - Toloi, Palomino (Caldara, 75e), Djimsiti - Hateboer, de Roon, Freuler (Tameze, 75e), Castagne - Gómez (Malinovskyi, 67e) - Iličić (Pašalić, 58e), Zapata (Muriel, 67e). Entraîneur : Gian Piero Gasperini.


  • Résultats et classement de Serie A

    Par Maxime Brigand
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Olive & Tom Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine MAILLOTS FOOT VINTAGE

    il y a 46 minutes Au Mexique, le Faucon Millénium évacue un joueur blessé 3
    il y a 4 heures Orlando rejoint Portland en finale du tournoi d’ouverture de MLS 4
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Pronostic Foot 100% Gratuits ! + de 100 Matchs analysés / semaine Tsugi
    Hier à 17:24 Le boss de Wycombe remet le trophée à un fan de 97 ans confiné 2