Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Juventus-Fiorentina (3-0)

La Juve éteint la Fiorentina

Jamais virevoltante, mais aussi solide que réaliste, la Vieille Dame a dominé sans forcer la Fiorentina. Grâce à deux penaltys de Ronaldo, et un coup de boule tardif de De Ligt.

Modififié

Juventus 3-0 AC Fiorentina

Buts : Ronaldo (40e, sp, 80e, sp), De Ligt (90e) pour la Juventus

L'enthousiasme est resté au placard. Mais, et c'est bien connu, la Juventus est une Vieille Dame du genre raisonnable. De fait, elle n'avait guère besoin d'enfiler ses habits de lumière pour rabattre le caquet de cette Fiorentina-là. Seulement d'obtenir deux penaltys froidement transformés par Ronaldo puis d'emballer l'affaire par De Ligt, pour continuer de rester au top du hip-hop du classement de la Serie A.

Patate et Pjanić


Magistralement baffée par le Napoli la semaine dernière, la Juve, pas christique pour un sou, a tout sauf envie de tendre l'autre joue. La Vieille Dame veut soulager ses nerfs d'entrée de jeu, et la Fiorentina se voit contrainte de fermer la boutique dans sa moitié de terrain en se contentant d'abord d'abuser des longs ballons à destination de Cutrone et Chiesa. Les Bianconeri en profitent pour bomber le torse dans le sillage de leur duo Douglas Costa-Cuadrado, très complice et remuant sur le côté droit. Sur un centre en retrait du second, Pjanić, vicelard, tente de gratter un penalty, mais l'arbitre ne tombe pas dans le panneau.


Dominante, la Juve ne mord cependant pas, et les Violets peuvent à leur tour commencer à montrer les crocs : Szczęsny doit alors s'employer pour sortir une déviation réflexe du talon de Chiesa, avant de détourner une élégante demi-volée de Lirola. Suffisant pour énerver Miralem Pjanić, qui arme une grosse sacoche aux abords de la surface déviée par Pezzella de la main. L'arbitre cogite, va consulter la VAR et accorde un penalty que transforme Cristiano Ronaldo. Le Portugais en profite pour marquer pour son neuvième match de rang en Serie A, égalisant ainsi le record de David Trezeguet dans l'exercice avec la Juventus. Pas dégueulasse.

Ronaldo, bis repetita


Problème : la flammèche d'enthousiasme allumée par le Portugais sera quasi sans lendemain. La Juve retombe dans ses travers après la pause, en contrôlant mollement une partie qui lui semble acquise. En face, la Fiorentina n'a plus beaucoup d'inspiration footballistique dans les chaussettes et ne peut répondre qu'en haussant encore d'un cran son agressivité sur le pré. Mais les Toscans s’essoufflent vite, n'ont plus grand-chose dans le moteur à l'heure de jeu, et Sarri n'a qu'à faire entrer Paulo Dybala pour achever la bête. L'Argentin lance Bentancur dans la surface, dont la série de crochets pousse Ceccherini à une très légère faute de bras sur l'Uruguayen. La suite coule de source : penalty, encore, avec Ronaldo pour le transformer, encore. De quoi achever de zigouiller le suspense, alors que De Ligt plante même un troisième pion de la tête en fin de rencontre. Voilà qui permet à la Vieille Dame de se remettre sur de bons rails après sa défaite face à Naples le week-end dernier, et de conforter sa place de leader de la Serie A. Sans excès d'élégance.


Juventus (4-3-3) : Szczęsny - Cuadrado, Bonucci, De Ligt, Alex Sandro - Bentancur, Pjanić, Rabiot (Matuidi, 88e) - Douglas Costa (Bernardeschi, 83e), Higuaín (Dybala, 67e), Ronaldo. Entraîneur : Sarri.

AC Fiorentina (3-5-2) : Drągowski - Ceccherini, Pezzella, Igor - Lirola (Agudelo, 89e), Ghezzal (Vlahović, 61e), Benassi, Pulgar, Dalbert - Chiesa, Cutrone (Sottil, 74e). Entraîneur : Iachini.


Par Adrien Candau
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi

Hier à 18:05 La Ligue des Pays de la Loire condamne l'agression d'un arbitre en U18 3
Hier à 16:04 Un coach de MLS démissionne après un incident raciste 39 Hier à 15:59 L'audit caché sur les abus au sein de la FIFA 13 Hier à 14:29 Inscris-toi à la 2e soirée quiz So Foot x Opta Jean 1
Partenaires
Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons
Hier à 12:49 CHAN : on connaît les quatre groupes 11
Hier à 11:05 Un joueur de district suspendu cinq ans pour avoir mordu le sexe de son adversaire 84 Hier à 09:27 Aulas envisage d'attaquer beIN Sports 69 Hier à 06:34 Canto, Ronaldo 97, PSG... découvrez la nouvelle collection photos! 5
À lire ensuite
Revivez Nice - Lyon (2 - 1)