Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Juventus-Atlético (1-0)

La Juve couche l'Atlético

Après une entame de match séduisante, les Juventini ont fait la course en tête, grâce à un maître coup franc de Dybala avant la pause. Avant de serrer les dents en seconde période, face à un Atlético beaucoup plus entreprenant, mais inefficace dans la surface adverse. Les Colchoneros devront attendre l'ultime journée de la phase de poules de la C1, où ils affronteront le Lokomotiv Moscou, pour éventuellement valider leur ticket pour les 8es de la compétition.

Modififié

Juventus 1-0 Atlético de Madrid

But : Dybala (45e+2) pour la Juventus

Pas une purge. Encore moins du grand spectacle. Alors que le match aller entre les deux formations avait justifié sa réputation de blockbuster (2-2), la Juve et l'Atlético ont distillé une drôle de poudre magique sur l'Allianz stadium ce mardi. Au programme, quelques pincées d'enthousiasme, une bonne dose d'ennui, et enfin un zeste bienvenu de suspense, alors que les Juventini n'auront préservé leur avantage que grâce à une intervention remarquable de De Ligt sur Correa dans les derniers instants du match. Fâcheux pour l'Atlético, qui va encore devoir bien gérer son affaire lors de l'ultime journée des poules de la C1 face au Lokomotiv Moscou, pour s'assurer de voir la suite de la compétition.

Le plaisir façon Paulo


Pas d'ingrédient surprise au menu de la soirée : tout le monde se décide immédiatement à faire tomber les masques, les deux équipes rentrant vite dans leurs personnages respectifs. L'Atlético joue comme souvent les pères la rigueur, édifiant son blockhaus dans sa moitié de terrain, quand la Juve, déjà qualifiée pour les 8es et qui a aligné un Cristiano Ronaldo "serre-têté" mais pas franchement décoiffant, se met miraculeusement à jouer comme une équipe dont l’entraîneur est Maurizio Sarri, chose décidément trop rare depuis le début de la saison. Conséquence : Paulo Dybala virevolte entre les lignes, les redoublements de passes s’enchaînent, et le flipper turinois donne le rythme d'un début de rencontre franchement enthousiasmante côté bianconero. Problème : l'instant plaisir ne dure que 15 minutes, l'Atlético reformant implacablement ses rangs, et la Vieille Dame se met à faire tourner le cuir pour du beurre, sans plus jamais vraiment investir la surface madrilène. Tant pis, pour résoudre le rébus que lui oppose l'Atlético, la Vieille Dame dispose d'un certain Paulo Dybala, un type dont on n'hésitera plus à qualifier le délicat pied gauche d'orgasmique. Coincé en haut du coin gauche de la surface de réparation, l'Argentin catapulte un coup franc dans un angle impossible, dans la cage d'un Oblak complètement médusé.

De Ligt en mode sauveur, le raté de Morata


Inversion des courbes dans le second acte : la Juve a perdu son football et c'est l'Atlético qui se lance sabre au clair à l'assaut de la surface piémontaise. L'intensité est là, la Vieille Dame se met à vendanger beaucoup trop de relances, et Herrera et Partey s'en vont récupérer par paquets des ballons au milieu. Pas fou, Simeone a senti l'odeur du sang et fait entrer João Felix, Ángel Correa et Thomas Lemar, pour concrétiser la domination de ses poulains. Sarri, lui, rebat ses cartes en sortant Ramsey, paumé depuis 15 minutes, pour Bernardeschi, qui se met immédiatement en évidence en tapant le poteau, après avoir signé un festival de dribbles longs.


Et puis ? Les Juventini se replient de façon beaucoup plus minimaliste sur leurs bases arrière et ne devront leur victoire qu'à un énorme loupé de Morata, seul face à la cage dans le temps additionnel. Correa, servi par un extérieur soyeux de João Felix, aura aussi l'occasion d'égaliser, mais De Ligt, excellent de bout en bout ce mardi soir, vient couper le sifflet de l'Argentin, avant qu'il ne puisse armer son tir. Le dernier frisson d'une soirée inégale, qui accouche de deux enseignements majeurs : voilà la Juve qui attrape définitivement la première place de son groupe de C1, quand les Colchoneros vont devoir assurer leur affaire lors de l'ultime journée de la phase de groupes face au Lokomotiv Moscou, pour continuer leur aventure européenne cette saison.


Juventus (4-3-1-2) : Szczęsny - Danilo, Bonucci, De Ligt, De Sciglio - Bentancur, Pjanić, Matuidi - Ramsey (Bernardeschi, 63e) - Cristiano Ronaldo, Dybala (Higuaín, 76e). Entraîneur : Maurizio Sarri.

Atlético de Madrid (4-4-2) : Oblak - Trippier, Felipe, Hermoso, Lodi (Lemar, 64e) - Koke, Thomas, Herrera (Correa, 60e), Saúl - Vitolo (João Felix, 54e), Morata. Entraîneur : Diego Simeone.


  • Résultats et classement de la Ligue des champions

    Par Adrien Candau
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Partenaires
    Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi

    Hier à 16:24 Viens mater OL - Leipzig lors d'une projo So Foot de la dernière chance
    Hier à 12:10 Kyle Walker pousse à bout ses voisins 14
    Partenaires
    Tsugi Foot.Fr : Boutique De Foot : Maillot, Survêtement, Chaussures, Ballons Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE