Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Supercoupe d'Italie
  3. // Juventus/Lazio (2-0)

La Juve conserve ses bonnes vieilles habitudes

Grâce à deux buts de ses nouvelles recrues offensives, la Vieille Dame remporte sa 7e Supercoupe d'Italie en disposant de la Lazio sur le score de 2-0.

Modififié

Juventus 2-0 Lazio

Buts : Mandžukić (69e) et Dybala (73e) pour la Juventus

De nombreux doutes ont été légitimement émis sur le mercato estival de la Juventus suite aux départs de Tévez, Pirlo et Vidal, mais aussi dans l'espoir de voir un championnat 2015-16 plus ouvert que les précédents. Ce premier match officiel de la saison a déjà remis les pendules à l'heure et montre, pour le moment, que les dirigeants bianconeri ont encore vu juste. D'un coup de tronche et d'une frappe sous la barre, Mandžukić et Dybala ont fêté de la meilleure des manières leur première avec le maillot bianconero.

Le 10 lui va si bien


Le typhon qui a dévasté Taiwan (un million de personnes sans courant électrique) a seulement frôlé la ville de Shanghai, lieu de cette 28e édition de la Supercoupe d'Italie. Mais le vent souffle fort et fait empirer les conditions de jeu déjà pénalisées par un terrain en piteux état. Pour la petite histoire, les Chinois ont refusé la venue des agronomes de la Ligue italienne, et ça se voit. On ne peut même pas se rattraper avec les nouveautés, puisque Mandžukić est l'unique recrue alignée au coup d'envoi. Le géant croate bataille contre le duo De Vrij-Gentiletti, tandis que Coman, titularisé de façon inattendue par Allegri, peine à exister.

Le technicien bianconero a d'ailleurs opté pour le 3-5-2 afin de contrer l'hécatombe de blessés (Morata, Khedira, Chiellini) qu'il a dû affronter ces dernières semaines. Dans une première mi-temps équilibrée mais sans événement marquant (deux tirs non cadrés de la Juve), c'est Pogba qui fait la meilleure impression. Le Français tient visiblement à honorer son nouveau numéro 10. À l'origine des actions les plus dangereuses, il est même chargé de tirer les coups de pied arrêtés. La Lazio répond par quelques accélérations de ses ailiers Candreva et Felipe Anderson, cependant facilement stoppés par les défenseurs adverses.

Et à la fin, c'est toujours la Juve qui gagne


Après que le présentateur de la Rai a présenté toutes ses confuses pour la qualité de la réalisation chinoise, Pogba illumine encore la rencontre en début de la seconde période. D'un extér', il lance Mandžukić seul face à Marchetti qui remporte le duel, même si c'est surtout le néo-attaquant juventino qui le perd. Dans la foulée, Paulo envoie une demi-volée qui frôle le poteau gauche. À côté de ça, il n'oublie pas l'humilité de son ancien numéro 6 en ratissant tous les ballons et en remportant la plupart de ses duels aériens. De son côté, Buffon doit attendre la 56e pour effectuer sa première parade sur une timide frappe d'Onazi.

Pour remédier à ces tentatives inoffensives, chaque coach opte pour un nouvel attaquant, Dybala pour Coman d'un côté, Djordjevic pour Klose de l'autre. La tendance est aux prolongations mais les nouveaux avants-centres de la Juventus mettent fin à cette hypothèse pas franchement entraînante. D'abord un centre bien dosé de Sturaro sur la tête de Mandžukić, ensuite, toujours le Croate, qui trouve Pogba au second poteau lequel sert Dybala aux 6 mètres. Emballé, c'est pesé. La réaction laziale met à peine en difficulté Buffon et ses comparses. Le capitaine juventino peut soulever un nouveau trophée au ciel. Et ce n'est probablement pas le dernier.

Par Valentin Pauluzzi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 10

Le Kiosque SO PRESS

il y a 6 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 68
Partenaires
MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 18:00 Drame de la rue d’Aubagne : Mbappé va rencontrer le fils de l'une des victimes 95