Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Euro 2016
  2. // Barrage
  3. // Norvège-Hongrie (0-1)

La Hongrie surprend la Norvège

Et déjà une surprise pour ces barrages de l’Euro ! La Norvège s’incline à domicile face à la Hongrie (0-1). C’est le jeune László Kleinheisler qui a inscrit le seul but de la rencontre pour sa première sélection.

Modififié

Norvège 0-1 Hongrie

But : Kleinheisler (26e)

László Kleinheisler n’oubliera jamais sa première sélection. Pour son baptême du feu, le milieu de terrain de 21 ans du Videoton a illuminé le match entre la Hongrie et la Norvège. Très tôt dans le match, il se signale déjà avec un joli enchaînement, comme pour mieux évacuer l’appréhension. Mais le meilleur reste encore à venir… Quelques minutes plus tard, Kleinheisler s’offre des débuts de rêve en inscrivant un but capital pour les siens. Nyland n’est certes pas impérial sur le coup, mais l’essentiel est évidemment bien ailleurs. Comme Platini, Zidane, Benzema ou encore Gomis en EDF, Kleinheisler a marqué pour sa première sélection. Il permet surtout à la Hongrie de prendre une belle option avant le match retour dimanche soir à Budapest. Qui a dit que les premières fois étaient toujours un échec ?

Kleinsheisler se fait la main


Pas de round d’observation entre Norvégiens et Hongrois. Pour le plaisir des spectateurs, l’énorme enjeu ne prend pas le pas sur le jeu comme c’est souvent le cas. D’entrée, Henriksen, démarqué en profondeur, délivre ainsi un centre en retrait parfait pour Skjelbred. Le milieu du Hertha Berlin fait le geste juste, mais le gardien hongrois Gábor Kiraly, toujours sapé de son immuable jogging, sort une énorme parade pour empêcher l’ouverture du score (3e). Sur le corner qui suit, la Norvège est à nouveau proche de prendre l’avantage, mais Hovland ne parvient pas à cadrer sa tête. La Hongrie a du mal à sortir de son camp, mais elle se montre dangereuse dès sa première incursion dans la moitié de terrain adverse.

Kleinheisler se heurte toutefois à un solide Nyland (8e). Une première occasion qui donne confiance aux hommes de Bernd Storck. C’est d’ailleurs à nouveau de la patte de l’insouciant milieu du Videoton que survient le danger. Mais cette fois, Nyland, surpris par la tentative, est bien moins solide. Énorme surprise : la Hongrie passe en tête (0-1, 26e). Le coup de tonnerre au Ullevaal Stadion est terrible. D’autant plus que la Norvège ne parvient pas à revenir malgré un gros forcing sur le but hongrois et plusieurs situations chaudes (32e, 35e). Pis, Elek a l’occasion de doubler la mise juste avant le retour aux vestiaires, mais il ne parvient pas à maîtriser le ballon (47e). La Norvège a eu chaud.

La Norvège se casse les dents


Poussée par son public, la Norvège attaque fort la seconde période. Mais la Hongrie défend sereinement son but d’avance. Les joueurs de couloir norvégiens sont remuants, mais leurs centres ne trouvent jamais preneur. Dzsudzsák profite même d’un bon contre pour inquiéter Nyland (56e). Elabdellaoui cherche, lui, à obtenir des penalties, mais l’arbitre anglais Mark Clattenburg finit par l’avertir pour simulation, a priori à raison (65e). Pour sa 100e sélection, Kiraly n’est pas franchement inquiété à outrance, même s’il manque de se trouer sur corner (71e). Quant au buteur Kleinsheisler, il cède sa place à Nagy qui finit donc enfin par participer à l’émission. Il n’y a de toute façon plus grand-chose à présenter jusqu’aux derniers instants. Dans un ultime effort, les locaux donnent alors tout pour revenir, mais Helland ne trouve incroyablement pas mieux que la barre de Kiraly totalement sorti à la pêche (88e). La Norvège perd son invincibilité face à la Hongrie, longue de 34 ans, au pire des moments.

Par Eric Marinelli
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible