Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 44 Résultats Classements Options
  1. // CDM 2018
  2. // Gr. C
  3. // Danemark-France

La France réussit sa sieste

La France termine première de son groupe à l'issue du premier 0-0 de cette Coupe du monde, une rencontre sans aucun relief contre un Danemark ultra-défensif et lui aussi qualifié grâce à ce résultat. Personne n'a vraiment donné satisfaction dans ce match, qui ne va pas aider les Bleus à être aimés de leur public. Mais était-ce vraiment l'objectif ?

Modififié

Danemark 0-0 France


Si vous étiez à Lille en 2016 pour Suisse-France ou à Rio en 2014 pour Équateur-France, ce n’était pas la peine de vous rendre au stade Loujniki pour assister à ce Danemark-France aujourd’hui. Le troisième épisode de la série « La France est déjà qualifiée pour les huitièmes et n’a besoin que d’un nul pour terminer première de son groupe » ressemblait en effet davantage à un remake qu’à une suite. Même intensité proche de zéro, même atmosphère un peu moite, et, par rapport au match contre la Suisse à l’Euro, même adversaire complice n’ayant besoin que d’un point pour passer. Et, donc, même score à l'arrivée : 0-0. Le premier du Mondial.

Varane-Kimpembe, une première qui ne rime à rien

Griezmann dans le dur


Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour comprendre que ce match ne serait pas une bataille acharnée, le couteau entre les dents, puisque la France commençait le match avec une minute et 44 secondes de possession ininterrompue sans être attaquée ni inquiétée par les Danois. Braithwaite tente bien de profiter du début de rencontre un peu fébrile de Kimpembe, et Eriksen n’est pas loin de profiter d’une inhabituelle perte de balle de Kanté sur la ligne médiane et d’une sortie hasardeuse de Mandanda pour ouvrir le score, mais Lucas Hernandez est à chaque fois vigilant.

Du côté des Bleus, les changements opérés par Didier Deschamps ne jouent pas en faveur d’une fluidification du jeu. Griezmann et Lemar, notamment, se marchent dessus en permanence, et lorsque ce n’est pas le cas, c’est que Grizou tente de lui adresser une longue transversale qui termine en touche. L’attaquant de l’Atlético a du mal : ses centres ne trouvent personne, sa frappe enroulée en fin de première période est trop molle, il est signalé hors jeu sur sa remise de la tête à Giroud (qui avait tiré au-dessus) et lorsque ce dernier tente de lui mettre une louche par-dessus la défense, il tombe tout seul en se retournant. Sans avoir rien montré d’enthousiasmant, il sort pour Fekir qui offre deux légers frissons avec une frappe de loin dans le petit filet dès son entrée puis un tir enroulé écarté par Schmeichel.

Les sifflets du Loujniki


Si jamais l’information est arrivée jusqu’à eux, les deux buts inscrits par le Pérou contre l’Australie ne doivent pas non plus pousser les Danois, assurés de se qualifier, à se projeter vers l’avant. La seule occasion des Danois en début de seconde période découle d’ailleurs d’une faute de main de Mandanda qui relâche le ballon sur un coup franc lointain. Même dans les tribunes, rien ne se passe, alors que les Danois avaient plutôt bien animé les rues de Moscou avant la rencontre. Les petits nouveaux intégrés au XI par Deschamps ne sont pas les derniers à décevoir : outre Lemar, Kimpembe et Mandanda, Dembélé loupe tout, Nzonzi et Sidibé sont inexistants.

La rencontre, terminée sous les sifflets d’une partie du public et les « olés » des Danois, dont l’équipe fait tourner sans opposition, valide deux constats. D’abord, cette équipe de France ne risque pas de conquérir le cœur des spectateurs du monde entier, ni des Français d’ailleurs. Ensuite, Didier Deschamps s’en fout très certainement : pour le troisième tournoi de suite, son équipe termine en tête de son groupe. Plus que jamais, la Boring France est dans la place.




Danemark (5-2-3) : Schmeichel – Dalsgaard, Kjær, Christensen, Jörgensen, Larsen – Delaney, Eriksen – Braithwaite, Cornelius (Dolberg, 75e), Sisto (Fischer, 60e). Sélectionneur : Åge Hareide.

France (4-3-3) : Mandanda – Sidibé, Kimpembe, Varane, Hernandez (Mendy, 50e) – Kanté, Nzonzi, Lemar – Dembélé (Mbappé, 78e), Giroud, Griezmann (Fekir, 69e). Sélectionneur : Didier Deschamps.




Thomas Pitrel, au stade Loujniki (Moscou)
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

VIDEOS

Henry : le retour

Vidéo



Dans cet article


Hier à 16:11 Premier League : le mercato estival fermera encore plus tôt 4 Hier à 14:25 Ronaldo se balade en trottinette électrique et risque une amende 28

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom
Hier à 11:53 Le but pas vraiment fair-play d'une joueuse ouzbèke 30 Hier à 11:20 Christian Vieri derrière les platines 24