Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 1/4 de finale
  3. // FC Barcelone/Atlético (1-1)

La foudre du Barça ne s'est abattue qu'une fois

Après avoir concédé l'ouverture du score sur un but génial de Diego, Barcelone s'est réveillé pour enchaîner les actions folles, comme au bon vieux temps. Mais ça ne fait que 1-1 à la fin.

Modififié

Barça - Atlético
(1-1)
Neymar (72') pour FC Barcelone , Diego (56') pour Atlético Madrid.


Si vous êtes né dans les années 80, vous en avez forcément rêvé. Après avoir visionné un épisode de Dragon Ball Z, vous avez forcément serré les poings en espérant devenir un Super Saiyan. Normalement, ça n'a pas marché. Mais là, il y a de quoi reprendre espoir. Oui, c'est possible. Le Barça vient de le faire. Après avoir concédé l'ouverture du score, Xaviniesta et consorts ont décidé d'élever le niveau. Et pas qu'un peu. La jauge était au max, comme en 2011. Survoltés, ils sont redevenus en quelques actions les grandissimes favoris de la compétition. Attention quand même. Parce que si l'Atlético a sacrément transpiré, le score final est de 1-1.

Villa rate sa vengeance

Le point faible était connu, c'était Pinto. Et il ne lui faut que 5 minutes pour faire trembler tout le Camp Nou. Une relance toute foirée, que l'Atlético exploite le plus rapidement possible pour transmettre à Villa dans la surface. L'attaquant a beau avoir foutu des dizaines de buts dans ces filets, là, il rate le cadre, de peu. L'interception haute, la volonté de jouer les coups le plus rapidement possible et bien évidemment des taquets filés en veux-tu en voilà, l'Atlético reste fidèle à ses principes d'équipe ugly qui a la cote chez les hipsters du foot. Villa lancé en profondeur dans la surface adverse confirme cependant qu'il n'est pas la fouine parfaite. Devant, les Colchoneros ne peuvent compter que sur lui parce qu'au bout d'une vingtaine de minutes, Diego Costa a vu son adducteur lâcher. Diego, le numéro 10 brésilien, l'a remplacé. Pour équilibrer les débats, Piqué a juste avant laissé sa place à Bartra. L'international espoir se procure une des meilleures occases de son équipe avec une tête croisée dans la boîte. Le mieux, ce sera quand même une frappe d'Iniesta dans la surface, parfaitement lancée par Messi. Mais Godín était revenu du diable Vauvert pour contrer la frappe d'un tacle de la dernière chance.

Diego réveille le Barça malgré lui

Si les visiteurs ont moins de facilité à garder le ballon, ils ont quand même des arguments techniques à faire valoir. À la 56e, ils créent même la surprise, toujours dans le même style. Un coup franc joué rapidement sur Diego, qui résiste à Xavi pour frapper de toutes ses forces de 25 mètres en angle fermé. Ok, le placement de Pinto n'est pas exceptionnel, mais la frappe de l'ancien Maestro de la Juve est tellement belle qu'elle serait rentrée même face à un Kahn au top de sa forme. Les Catalans commencent à stresser, Busquets tente des frappes à la Yaya Touré de loin, comme s'il ne restait qu'une poignée de minutes. Mais l'égalisation ne tarde pas tant que ça. Iniesta fait une passe de dingue de l'extérieur du pied pour Neymar, qui égalise « à la Thierry Henry » , avec un enroulé depuis le côté gauche. Dès lors, Messi et ses copains reviennent quatre ans en arrière lorsqu'ils mettaient toute l'Europe à l'amende. L'Atlético est acculé, dégage en catastrophe, collectionne les fautes devant sa surface. Neymar se lâche de plus en plus, Messi cadre ses coups francs. Mais Courtois sort le grand jeu. Et l'accumulation aura payé. Car si l'Atlético a pris 6 jaunes, ils seront en position pour se qualifier au retour. Enfin, si le Barça n'est pas aussi énervé...

Par Romain Canuti
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Concours FIFA 19 Gagne un séjour à Barcelone pour assister au Clasico il y a 1 heure La FIFA suspend trois dirigeants nord-américains à vie 2
il y a 9 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions il y a 4 heures Un chien tacle un joueur en D4 roumaine 15
Partenaires
Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE