Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. // Coupe du monde 2014
  2. // Groupe E
  3. //

La fiche du supporter français

Parce qu'une Coupe du monde, c'est surtout avant le coup d'envoi et après le coup de sifflet final que ça se vit. Parce que les supporters à la Coupe du monde, c'est comme les Pit Girls en F1, dans les teasers de match, ils sont mis en avant une image sur quatre. Et parce qu'un Mondial, c'est surtout une immense soirée déguisée qui dure un mois, on s'est dit qu'à l'instar des équipes, les fans aussi méritaient leur fiche. Place à la France.

Trois questions à…

Yannick Vanhee, aka Yannick de Dunkerque, patron de son propre groupe de 110 supporters créé en 1996, et le plus sérieux concurrent de Clément d'Antibes dans le Bleu Game.

Est-ce qu'on va enfin sortir du cliché de la France qui n'a qu'une poignée de Footix pour supporters ?
Par le passé, c'était vrai. Aujourd'hui, il y a une vraie volonté de la Fédération d'avoir de vrais supporters. Attention, ce qu'ils ne souhaitent pas, c'est d'avoir des ultras. Mais n'importe qui peut être membre du club que la FFF vient de créer et avoir beaucoup d'avantages. Ce n'était pas forcément le cas avant, puisque le club des supporters était financé par Carrefour. La Coupe du monde au Brésil sera la compétition sportive qui aura attiré le plus de Français dans l'histoire. 17 000 sur les trois matchs. Si on compare à une poignée de milliers sur les compétitions précédentes, c'est exceptionnel. Je vais être très clair, je n'ai pas changé, je ne suis pas une langue de bois : on avait à la présidence par le passé un incompétent, Jean-Pierre Escalettes. On avait un sélectionneur, Raymond Domenech, qui a tout fait pour clôturer cette équipe de France. Qu'on l'aime ou pas, Noël Le Graët a fait un excellent travail, et Didier Deschamps encore plus. On le sent, les supporters sont de plus en plus proches de notre équipe, et l'équipe est de plus en plus accessible. Le Stade de France a changé aussi puisqu'on a réussi à obtenir de la Fédération une sono, sur les deux derniers matchs. Et ça s'est entendu. Il suffit de regarder les images pour voir que le Stade de France, qui était un cimetière, est devenu un lieu de fête et de rendez-vous.

Et les supporters des Bleus sont bien reçus en général ?
Jusqu'à aujourd'hui, on était très bien reçus parce qu'on n'était pas nombreux. Mais je pense que les supporters français sont toujours bien reçus parce que ce sont des bons vivants. Ils aiment s'amuser, faire la fête. Moi, c'est ce que j'aime dans ces compétitions, c'est que toutes les nations sont vraiment là pour faire la fête. J'ai plein de souvenirs qui me viennent, comme d'avoir bu des bières avec des Croates après la demi-finale de 98. C'est l'esprit festif. Hormis quelques petits rigolos d'Angleterre ou d'Italie que j'ai connus, toutes les nations du monde font en sorte de donner une bonne image de leur pays.

Nous nous étions croisés à Donetsk, il y avait quand même eu un petit souci avec les videurs d'une boîte de nuit, non ?
Malheureusement oui, parce que j'étais tombé sur des Russes qui voulaient me piquer mon chapeau. Mais j'en ai plein des anecdotes comme ça. Malheureusement, des fois, on tombe sur des Russes, qui ne sont même pas forcément des supporters. Ils voulaient absolument mon chapeau, je ne voulais pas leur donner, et ils étaient plus nombreux que moi, donc je n'ai pas pu le ramener. Ça m'est aussi arrivé une fois de tomber sur un Italien qui n'a pas voulu faire un échange d'écharpes. Il m'a insulté. Mais c'est vraiment une minorité, en général ça se passe super bien.

La fiche technique


* Le portrait-robot
50 % de Clément d'Antibes - Ouais, c'est dur.
50 % d'arrogance - Ouais, c'est paradoxal.


* L'hymne non officiel
À ce niveau-là, les Bleus sont sûrement les plus costauds de la compétition. Avec une supportrice du niveau de Miss Wendy, l'équipe de France n'a pas de soucis à se faire. Son Mondial est réussi quoi qu'il arrive. Car si on ne gagne pas sur le terrain, on cassera forcément des gueules sur les ondes. Cœur sur toi, Wendy.

Vidéo

* Le matériel du parfait supporter
C'est triste, mais cette année encore, il y a des supporters français avec le béret et la baguette dans les tribunes brésiliennes. Un beau cliché. Évidemment, on croisera aussi des gros déguisés en Obélix. Le classique par excellence.



* L'apéro-type
On aimerait que ce soit vraiment le célèbre combo vin rouge/fromage. En réalité, on s'approche plus d'un classique bière/cacahuètes. Mais attention, ça fonctionne très bien, hein.




* L'image qu'ils vont laisser aux Brésiliens
L'image de mecs arrogants. Comme toujours. On a beau faire les gentils, les gens finissent toujours par nous trouver puants. C'est triste, mais c'est comme ça. Et puis, qu'ils aillent se faire foutre, après tout.



* La galaxie du supporter
Le rêve ultime ? Rencontrer les Allemands en quarts de finale. Le monde se rendra alors compte que la paix entre les deux nations est bien plus fragile qu'il n'y paraît. Les autres ? On ne les aime pas vraiment non plus. Putain, c'est vrai qu'on est arrogants, en fait !



* La trace de bronzage
On a beau dire le contraire, nos traces de bronzage sont plus proches de celles de l'Allemand et de l'Anglais que du Sud-Américain. Visage tout rouge pour nos supporters, donc. En moins roux que les Britanniques et sans les chaussettes/sandalettes des Teutons. C'est déjà ça.

En kiosque : SO FOOT #117 - Un numéro double et un supplément pour tout savoir sur le Mondial !

Par Thomas Pitrel et Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 16:29 La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 15

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi
Hier à 11:52 Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 76