Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 58 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation

La fiche des Girondins de Bordeaux

Après une saison passée avec les clés du château du Haillan en poche, les propriétaires américains des Girondins de Bordeaux se montrent plus prudents qu'à leur arrivée, niveau ambition sportive. Aujourd'hui, le projet officiel est de terminer dans la première partie de tableau, en attendant de marcher sur l'Europe en 2021. Un objectif beaucoup plus facile à réaliser que de vendre François Kamano.

Modififié

Le coup de soleil


Pour venir à bout des épidermes bordelais, le soleil aquitain a choisi de l'attaquer en plusieurs étapes. Et il n'a pas attendu la canicule pour passer à l'action. Dès leur prise de fonction, en septembre dernier, les nouveaux propriétaires américains annonçaient leur désir d'investir « 80 millions d'euros lors des prochaines saisons » . Puis, en avril, Hugo Varela, sorte de Directeur sportif officieux rémunéré par GACP, affirmait que l'ambition du club était de « garder Jules Koundé et bâtir une grosse équipe » . Quatre mois plus tard, Bordeaux a vendu pour 33 millions d'euros, dont Koundé pour 25 millions, tout en dépensant 7 millions pour acquérir l'attaquant coréen Hwang Ui-jo et Laurent Koscielny. Autant dire qu'aux alentours des 1250 mètres que tracent la rue Sainte-Catherine, jusqu'au littoral girondin, les cerveaux commencent à sérieusement ressentir les effets de l'insolation venue de Floride, même si deux milieux de terrain (un offensif et un défensif) et un ailier devraient rejoindre le club d'ici fin août.


Le fait divers


A 7,4 kilomètres du Matmut-Atlantique, ce ne sont pas moins de 15 000 badauds qui sont rentrés chez eux déçus, le 14 juillet dernier. Venus assister au traditionnel feu d'artifice célébrant l'union de notre belle nation, ils n'ont eu droit qu'à 16 petites minutes de pyrotechnie, le bateau d'où étaient tirées les fusées ayant pris feu. A Bordeaux, généralement, lorsqu'on veut frustrer 15 000 personnes d'un coup, c'est au stade qu'on les convoque. On salue donc l'innovation, gratuite qui plus est.


L'équipe-type


Bordeaux (4-3-3 en phase défensive, 3-4-3 en phase offensive, Otavio descendant en défense) : Costil - Kwateng, Pablo, Koscielny, Poundjé - Otávio, Tchouaméni, Adli - Kalu, Préville, Briand ou Ui-jo.


Le mercato d'hiver


Les dirigeants américains du club d'entertainement des Girondins de Bordeaux adorent le mois de janvier. L'an dernier, c'est à cette période qu'ils avaient engagé les jeunes Yacine Adli, Josh Maja et Raoul Bellanova. Et il en sera de même cette saison. Tels des pros de Football Manager, la cellule de recrutement proposera un contrat en Gironde à tout prospect en manque de temps de jeu. En revanche, niveau départs, ce sera le calme absolu. Ils recevront bien une offre de 18 millions pour François Kamano, auteur de 7 buts en septembre et novembre, mais en réclameront 25. Et l'affaire capotera. Par contre, le projet « pas de files d'attente aux buvettes du stade » prendra enfin forme. Et c'est bien cela le plus important.


Ces trois choses vont se passer cette saison...


  • ... Jimmy Briand va atteindre la barre des 100 buts en Ligue 1.
  • ... Paulo Sousa va annoncer au mois de novembre qu'il prépare déjà la prochaine saison.
  • ... Samuel Kalu va jouer le premier rôle dans la version Nollywood de Taken


    L’œil de l'ancien


    Philippe Fargeon, ancien attaquant des Girondins de Bordeaux entre 1986 et 1988 puis entre 1990 et 1992 : « Déjà, il semble y avoir un recrutement intéressant avec Laurent Koscielny. Après, on peut mettre les meilleurs joueurs du monde s’il n’y a pas quelque chose qui se crée, s’il n’y a pas d’équilibre dans cette équipe, ça n’avance pas. Le travail va donc se faire en fonction des compétences de chacun et surtout de la capacité de chacun à jouer ensemble. En plus, Paulo Sousa a eu pas mal de pouvoirs depuis son arrivée, il a pu préparer son équipe, conserver les joueurs qu’il voulait et vendre ceux qu’il ne voulait plus. Il faudra déjà essayer de faire mieux que l’année dernière mais effectivement, l’objectif c’est l’Europa League. Après, l’entraîneur est arrivé il y a six mois, avec une équipe assez nouvelle, il faudra laisser du temps à cette équipe. Un bon démarrage de championnat permettra à l’équipe d’être sereine et d’envisager quelque chose de sympa pour le club à la fin de la saison. »


    La pause fraîcheur


    Voir cette publication sur Instagram

    Merci @ti.boat ?⚓️?

    Une publication partagée par Benoit Costil ️️️️ (@bencostil) le



    À Saint-Barth', sur un bateau, autour d'une eau bleue claire, lunettes de soleil... Mais pourquoi Benoit Costil prend-t-il cette position, canette d'Heineken à la main, comme s'il regardait un multiplex de Ligue 1 avec les copains ?


    Paga va lui remonter le moral


    « - Oui je suis avec Raoul Bellanova là. Bonjourno ou bonsouarno, je sais pas dire bonsoir en italien (rires). Raoul, c’était dur d'entrer en jeu comme ça dans un derby ? Puis toi t’as connu les derbys à Milan hein, c’était quelque chose hein la Madonnina.

    - Le match était très dur oui. Il fallait gagner le derby, mais c’est ok on va gagner à la maison.

    - Si, si, mais avec ton prénom tu vas marquer des buts comme Raúl ? Ah non il est espagnol
    (rires). Mais il faut rester cool Raoul hein. (rires)


    - Si si...

    - Aller, on espère que tu vas finir au Real Madrid, on te le souhaite en tout cas. Arri vert dechi.
     »

    Après une défaite 3-0 au Stadium de Toulouse lors de la 9e journée.


    Attention talent


    Il est né en 1999, il a joué à l’AS Bondy. Non, ce n’est pas Kylian Mbappé, mais Yassine Benrahou. Et attention, c’est un crack. Le jeune gaucher des Girondins, passé professionnel il y a un an et deux jours, a absolument tout du petit génie. Arrivé en Gironde en 2014, le natif du Blanc-Mesnil est rapidement surclassé et permet même au U19 nationaux de remporter le championnat de France en 2017. Surclassé ? Yassine connaît. Le Franco-Marocain s’avère également être un bosseur à l’école : il a sauté une classe et suit un cursus de STAPS en marge de sa carrière de footeux. Une intelligence qu’il complète avec des qualités techniques indéniables sur le terrain : rapide, dribbleur et très habile dans le jeu de passe, Benrahou a tout pour mettre le feu sur son côté droit, notamment en sortie de banc. Des qualités que Paulo Sousa a d’ores et déjà remarquées, l’intégrant au groupe professionnel dès son arrivée en avril dernier et le faisant jouer durant toute la pré-saison. Reste à savoir si celui qui s’amusait à tirer des coups francs avec Kylian Mbappé en U11 gagnera une place de titulaire.




    Le quiz


    Parce que le seul motif de satisfaction de la saison à venir sera l'invincibilité à domicile contre l'OM, se remémorer les buteurs bordelais du XXIe siècle au Parc Lescure et au Matmut Atlantique, dans ce classique de Ligue 1, ne ferait pas de mal, non ?



    Claude-Alain Renaud et Mathias Edwards Propos de PF recueillis par CAR
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Mercato : Où en est l'AS Guéreins Genouilleux (D4, Ain) ? 3
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Ajax, le retour au cambouis