Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation saison 2018-2019

La fiche de Saint-Étienne 2018-2019

Pas trop de recrues mais quelques prolongations qui vont bien : Jean-Louis Gasset a beau gueuler, l'effectif de Saint-Étienne est dans la continuité d'une seconde partie de saison 2017-2018 de haute volée. Et si la dynamique perdure, cela pourrait sentir l'Europe en fin de saison.

Modififié

Le coup de soleil de l'été


Pas content du mercato stéphanois - lequel ne serait pas en phase avec les promesses pour le faire rester en fin de saison passée -, Jean-Louis Gasset a poussé son coup de gueule. Bien dans son rôle, le coach de Sainté, mais peut-être pas dupe sur la qualité réelle de sa situation. Joueurs clés dans le renouveau stéphanois de la seconde partie de saison 2017-2018, Nevan Subotić, Mathieu Debuchy et Yann M'Vila sont encore là et vont faire des heures supplémentaires. Une superbe nouvelle pour un effectif qui garde également ses tauliers habituels : Stéphane Ruffier dans les buts, Loïc Perrin derrière, ou encore Romain Hamouma comme feu follet devant. Si l'on ajoute à cela le recrutement de Thimothée Kolodziejczak pour doubler les postes de défenseur central et d'arrière gauche, et surtout celui de Wahbi Khazri pour être le buteur des Verts, l'ASSE a peut-être réalisé un très bel été, marqué par de la stabilité et deux retouches pertinentes.


Le fait divers d'été


Un homme de 46 ans a été jugé par le Tribunal Correctionnel de Saint-Étienne pour avoir brûlé une voiture en pleine rue. Deux fois. L'homme était censé réparer le véhicule mais a perdu patience en attendant le moteur qu'un tiers était censé lui amener. Verdict : douze mois de prison dont six avec sursis et obligation de soigner son addiction à l'alcool.



L'équipe-type


Ruffier - Debuchy, Subotić, Perrin, Kolodziejczak - M'Vila, Selnaes, Hamouma, Monnet-Paquet - Khazri, Diony.


La prophétie


Cette saison, Saint-Étienne devrait se mêler à la lutte pour la Ligue des Champions grâce à la manita encaissée dans le Chaudron face à Lyon en novembre 2017. Car depuis le début de la décennie, il existe une corrélation entre les derbies joués à Geoffroy Guichard et le classement final des Verts. Si les Stéphanois se font pourrir à la maison par le voisin lyonnais, ils gagnent des places au classement la saison suivante, ou au moins se maintiennent dans le top 5. C'est ainsi qu'après une humiliation en février 2011 (1-4 pour l'OL), l'ASSE est montée à la septième place de Ligue 1 la saison suivante. Avant de finir les saisons 2013 à 2015 dans le Big Five : cinquième en 2013 et 2015, quatrième en 2014, à chaque fois après avoir perdu à domicile. Pour passer un nouveau cap, il fallait se faire respecter à la maison face à Lyon ? Or, c'est après avoir explosé l'OL 3-0 le 30 novembre 2014 que les emmerdes ont commencé pour Sainté : « seulement » sixième la saison suivante, puis une glissade progressive vers le ventre mou - huitième en 2017, neuvième en 2018 - à la suite de trois derbies gagnés dans le Chaudron. Autant dire que la célébration de Nabil Fekir annonce un renouveau mathématique pour les Stéphanois.



L'avis du capo


Jean-Guy Riou (président de l'Union des supporters stéphanois) : « Pour l'instant, on a conservé trois joueurs arrivés l'hiver dernier qui nous ont fait beaucoup de bien et qui ont permis à toute l'équipe de se relancer. C'est déjà très bien, même s'il manque encore Rémy Cabella, pour qui il faudrait mettre environ huit millions d'euros pour l'avoir à mon avis. C'est cher... Et puis nos deux recrues, Khazri et Kolo, c'est plutôt solide je trouve, donc c'est un bon mercato jusque-là. Après, ce que l'on attend de nos nouveaux joueurs, c'est de faire honneur aux valeurs de notre équipe. On sait qu'on n'aura jamais un Neymar, mais on veut des joueurs qui défendent les couleurs avec du cœur. Et je peux vous dire qu'à Saint-Étienne, on est connaisseur, aucun joueur ne peut tricher. »


L'avis d'Olivier Kapo


« Ah, Saint-Étienne c’est bien cette année ! Avec les arrivées de M'Vila, Debuchy (déjà là la saison passée, NDLR) et Khazri, il faut miser sur eux parmi les candidats à l’Europe. Et puis leur entraîneur n'est pas mal aussi. Avoir été l’adjoint de Laurent Blanc, ça sert toujours.  » Par contre, avoir eu Jean-Louis Gasset pour adjoint semble n'être d'aucune aide pour la carrière du Président.



Le tweet de @JM_Aulas


20 janvier 2019, 23h (après une défaite de Lyon à Sainté 4-0) : « Bras veau aux Stefanoy, bel viktoir, mais pas aussi bel que le 5-0 de @OL en 2017. Synthé peut être en Champions l'ané prochaine, mais @NabilFekir pour tjrs dans nos (COEUR) » #wearethechampions


Ce que la VAR va changer pour eux


Mercredi 5 décembre, Bordeaux/Saint-Étienne. Jaroslav Plasil se fait méchamment découper par Nevan Subotić dans la surface. Faute indiscutable et sanction immédiate : l'arbitre Clément Turpin siffle penalty et carton rouge pour le défenseur serbe. Puis expulse à son tour Stéphane Ruffier, visiblement coupable de gestes menaçants et de propos insultants à l'égard du juge de ligne qui vient de s'écrouler suite à un malaise. Mais la régie vidéo interpelle l'homme en noir et lui demande un délai d'attente pour vérification. Quelques minutes plus tard, Turpin retire les deux cartons rouges et annule le penalty. Le Tchèque quitte le terrain sur civière et sous assistance respiratoire. Carrière probablement terminée au vu de sa double fracture ouverte tibia/fémur. Sainté s'impose 4-0 avec un grand Ruffier, et l'arbitre s'explique en zone mixte après le match : « Les collègues en régie m'ont signalé un hors-jeu préalable de Plasil. Désolé pour sa jambe droite, mais hors-jeu c'est hors-jeu. » Quant à la situation de Stéphane Ruffier, Turpin pointe du doigt le spécialiste en lecture labiale présent avec les arbitres vidéos - une innovation décidée par la LFP - pour dédouaner le colosse : « Le juge de touche s'est évanoui en voyant arriver sur lui Ruffier, mais ce dernier lui a simplement dit "Il y a hors-jeu hein. Si tu veux être mon copain, toi siffler hors jeu..." Il fait un peu peur comme ça mais il est gentil, Ruffier. J'en viens même à me demander si il y a un an, Amaury Delerue ne s'est pas rendu coupable d'un délit de sale gueule. »



Le prochain appelé chez les Bleus


Stéphane Ruffier ? Mathieu Debuchy ? Yann M'Vila ? Les trois anciens internationaux français de l'effectif stéphanois sont a priori les plus proches du groupe France. Mais Ruffier refuse d'être le remplaçant du remplaçant, Debuchy n'a plus l'envie de se casser pour aller déloger Pavard, et M'Vila n'offre pas les mêmes garanties qu'un N'Golo Kanté. Fraîchement recruté aux Tigres de Monterrey, Thimothée Kolodziejczak a en revanche une grosse dalle et l'envie de prouver. Que ce soit dans l'axe ou en arrière gauche, l'ancien Lensois et Lyonnais assure à chaque fois que Jean-Louis Gasset fait appel à lui pendant la première partie de saison. Après le Nouvel An, il est même promu capitaine et s'installe dans le couloir gauche. Alors que Benjamin Mendy peine à redevenir titulaire à Manchester City et que le football anglais a déjà cassé trois fois le nouveau nez de Lucas Digne, Didier Deschamps décide de miser sur le néo-Stéphanois pour doubler l'intouchable Lucas Hernandez lors du premier rassemblement de 2019. Et assure ainsi une présence en EDF à la communauté d'origine polonaise, qui commençait à faire pression sur le sélectionneur depuis la retraite internationale de Laurent Koscielny.


La photo de vacances


À Sainté, on aime les joueurs qui courent, qui sont altruistes et fidèles contre vents et marées. Un portrait-robot qui fait penser au meilleur ami de l'homme, le chien. En clair, chez les Verts, il faut un esprit de canidé sur la pelouse. Et quoi de mieux pour la « préparation invisible » que de se mettre en couple avec une chienne ? Jessy Moulin s'est donc officiellement mis en couple avec son animal de compagnie pendant l'été.




Le quiz




Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement !
Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE