Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation

La fiche de Rennes

À peine le temps de savourer son premier trophée depuis quarante-huit ans, le Stade rennais doit digérer une intersaison agitée. Si Julien Stéphan a prolongé jusqu'en 2022, le club breton a déjà perdu plusieurs cadres du dernier exercice, tandis que les contours du recrutement peinent pour l'instant à se dessiner.

Modififié

Le coup de soleil


Un beau 40,1°C sur le thermomètre et voilà un record de chaleur battu à Rennes, le mardi 23 juillet. Sauf que les températures caniculaires n’empêchent de prendre des coups de froid, demandez aux supporters rennais. Depuis la fin du printemps, les départs plus ou moins attendus se succèdent : Ben Arfa et Mexer ont quitté le club en fin de contrat, tout comme le soldat Zeffane, le capitaine et taulier André est parti à Lille et Koubek semble avoir été poussé dehors à une semaine de la reprise du championnat. Si plusieurs héros de la dernière saison mémorable ont foutu le camp, les dirigeants rennais devraient au moins pouvoir conserver l’excellent Bourigeaud, Traoré et peut-être même Bensebaini et Sarr si les pistes de ces derniers ne se concrétisent pas.


Et sinon, des bonnes nouvelles ? À défaut de pouvoir accueillir Koscielny - le joueur a finalement choisi Bordeaux, mais Rennes était sur le coup depuis plusieurs semaines -, les Rouge et Noir ont levé l’option d’achat de Niang (15 millions d’euros) et ont misé sur deux bonhommes expérimentés destinés au banc de touche (Salin et Morel), en plus d'Édouard Mendy pour occuper les cages. Mais le bon coup pourrait tout simplement s’appeler Flavien Tait. Le milieu offensif de 26 ans a finalement choisi Rennes, qui a déboursé près de neuf millions d’euros, pour continuer sa progression. C’est d’ailleurs lui qui a marqué l’unique but d’une préparation rennaise (hors trophée des champions) plutôt décevante (2 défaites, 2 nuls). Alors, pour les coups de soleil, Rennes devra probablement attendre la fin du mois d’août, Julien Stéphan ayant promis des « renforts dans toutes les lignes » . Vivement du concret.


Le fait divers


À même pas quatre kilomètres du Roazhon Park, une adolescente de 17 ans embarque dans un train au départ de la gare flambant neuve de Rennes, en fin d’après-midi le dimanche 4 août. Dans le wagon, la contrôleuse prévient la jeune femme : sans carte de réduction, elle risque d’être sanctionnée d’une amende. Sauf qu’un passager accompagné de sa fillette de trois ans ne l’entend pas de cette oreille, clamant tout haut que les gens présents dans le train vont se cotiser pour aider l’ado à payer sa contravention. Un bel esprit de solidarité ? Pas vraiment, le trentenaire profitant du départ de la contrôleuse pour proposer à la mineure d’aller faire un petit tour aux toilettes pour monnayer ce généreux service, comme le rapportait Ouest-France. Heureusement, l’adolescente alerte immédiatement l’agent de la SNCF, qui n’hésite pas à faire arrêter le train en gare d’Angers pour que les policiers puissent interpeller le père de famille qui avait près d’un gramme d’alcool dans le sang. Résultat : il va pouvoir constater que la loi contre les outrages sexistes est bien en vigueur depuis un an tout pile.


L'équipe-type (4-3-3)


Mendy - Traoré, Da Silva, Nyamsi (ou Morel, ou Gélin, ou une recrue), Bensebaini (ou Maouassa) - Camavinga, Grenier, Bourigeaud - Tait, Niang (ou Hunou), Sarr (ou une recrue).

En gros, c'est encore très, très flou.



Le mercato d'hiver


Comme souvent ces derniers temps, le Stade rennais a connu des premiers mois délicats. Après une défaite à la maison contre Angers début décembre, les dirigeants bretons décident de se séparer de l'idole Julien Stéphan. Un nouveau psychodrame en plein automne, mais le remède est évident : moins de six mois après la fin de sa carrière de joueur, la légende Romain Danzé est propulsé sur le banc de son club de coeur. L'ancien latéral droit ne peut pas refuser l'intérim, qui se transforme en contrat de deux ans après une qualification pour les seizièmes de finale de C3. Bingo. Rennes pointe à la 15e place à la mi-saison, mais la famille Pinault refuse de s'affoler : ce groupe peut largement remonter la pente sous l'impulsion de son nouveau coach. Zéro départ, zéro arrivée, le mercato hivernal n'existe pas dans la capitale bretonne. Et tant mieux.




Ces trois choses vont se passer cette saison...


  • ...Julien Stéphan va être limogé à l'automne.
  • ...Benjamin Bourigeaud va distribuer 978 caviars.
  • ...Hamari Traoré va ENFIN faire trembler les filets sous le maillot rennais.


    L'oeil de l'ancien


    Jirès Kembo-Ekoko : « Comment je sens cette saison ? Je ne sais pas, mais ce que je sais, c'est que je serai supporter du club et j'espère que ça se passera mieux qu'à l'intersaison au niveau des résultats. Il va falloir gérer cette nouvelle saison, après la victoire en Coupe de France. J'étais très heureux après ce trophée d'ailleurs, c'étaient les ambitions des actionnaires, des supporters depuis tellement longtemps. J'étais comme un fan. Mais comme on dit, le plus difficile dans le foot, c'est toujours de confirmer, surtout après un titre. J'ai énormément de confiance dans les dirigeants actuels, surtout que je suis ça de près vu que je suis rentré à Rennes pour me préparer physiquement. Je suis content de voir aussi pas mal de jeunes joueurs débuter, comme lors du Trophée des champions. Ils ont du talent ces gamins et ça fait toujours plaisir de voir des jeunes sortir du centre, où j'ai passé plusieurs années. Je suis énormément attaché à cette ville, ce club et j'espère qu'il va profiter des six derniers mois pour rester dans la continuité. »


    Pause fraîcheur


    Voir cette publication sur Instagram

    ?

    Une publication partagée par GRENIER Clement (@clementgrenier7) le


    « Face à la mer, j'aurais dû grandir. »


    Paga va lui remonter le moral


    « - Ouais Stéphane, je suis avec Clément là, Clément Grenier. Ouais merci beaucoup de t'arrêter Clem, c'est jamais facile après une défaite. Surtout que tu rates ce penalty pour égaliser après la pause, c'est dur. Mais il paraît que tu venais dans les tribunes ici gamin hein, c'était trop de pression pour toi ce soir, non ?

    - Euh, non, non, ce sont des choses qui arrivent. Enfin, moi j'allais plutôt à Gerland à l'époque, quoi, donc rien à voir.

    -
    (Ricanements.) Non mais plus sérieusement, il s'est passé quoi sur le terrain ? Est-ce qu'on peut dire que Grenier était un peu à la cave (Éclats de rire.) Non, non, je rigole, on déconne hein, c'est du foot, c'est tranquille. Non, en vrai, tu fais une grosse deuxième période quand même, t'es un grand joueur, t'es un bon et il y avait ce match de jeudi en Coupe d'Europe en Biélorussie, c'est dur pour les organismes, hein Clément ?

    - Oui, c'est sûr que le voyage a été long, les conditions étaient difficiles et on a pas eu beaucoup de temps pour récupérer. Ce n'est pas une excuse, mais ça compte aussi dans la préparation d'un match.

    - Ouais, ouais, c'est clair. Puis, les joueurs lyonnais ont été assez agressifs sur le porteur du ballon, pas très cléments avec toi surtout quoi
    (Rires.) Non, non, sérieux, merci à toi Clément et passe des bonnes fêtes de Noël, en tout cas on te le souhaite. »

    Après une défaite face à Lyon (0-3), au Groupama Stadium, le 15 décembre.



    Attention talent : Eduardo Camavinga


    Au SRFC depuis ses dix ans, Eduardo Camavinga est un pur produit de la formation rennaise. Et il n’est pas là pour prendre son temps puisqu’il pu croquer du temps de jeu en fin de saison l’année dernière (7 apparitions en Ligue 1), au point de devenir le plus jeune joueur à porter le maillot du Stade rennais lors d’une rencontre professionnelle à l’âge de 16 ans, 4 mois et 27 jours. Remballez votre Kylian Mbappé. Mais le milieu de terrain ne se résume pas à un record de précocité, il suffit de l’avoir vu jouer au printemps, ou même contre le PSG lors du Trophée des champions, pour comprendre qu’il a tout pour s’imposer comme une future tête de gondole de cette bonne vieille Ligue des Talents. Excellent à la récupération du ballon, il fait aussi preuve d’une facilité technique assez déroutante pour son âge, même s'il doit encore améliorer son jeu long et sa finition devant le but. Son physique un peu frêle ne l’empêche absolument pas d’aller au duel, ni de faire preuve d’un gros volume de jeu. Et si c'était lui, le vrai remplaçant de Benjamin André ?




    Le quiz


    En filant à Augsbourg contre 7,5 millions d'euros, Tomáš Koubek est devenu le seizième joueur le mieux vendu dans l'histoire du Stade rennais. En attendant un éventuel record avec Ismaïla Sarr, saurez-vous trouver le top 15 des ventes du SRFC ?



    Par Clément Gavard
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 14:36 EuroMillions : 100 millions d'€ à gagner + 20€ de bonus offerts ce vendredi 2
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom