Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéoPhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 57 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation

La fiche de Nice

C'est LA grande inconnue du début de saison : à quoi ressemblera l'OGC Nice version 2019-2020, qui n'a pour l'heure recruté que le jeune Khéphren Thuram ? Sans doute pas à son ennuyeuse devancière, septième de Ligue 1 mais troisième plus mauvaise attaque de l'élite la saison dernière, puisque Jim Ratcliffe, ses gros billets et son ambition débordante viennent de débarquer sur la Promenade des Anglais. En attendant, les Aiglons avancent avec globalement les mêmes cadres et les promesses que l'an passé, si l'on excepte Christophe Jallet et surtout Allan Saint-Maximin, parti à Newcastle.

Le coup de soleil


Quatorze buts en deux matchs. À ce niveau-là, ce n’est plus un coup de soleil, mais une grosse, grosse insolation. Sur ses deux derniers matchs de prépa, face à Burnley et Wolfsburg, Nice a donc encaissé quatorze pions : six face aux Anglais le 30 juillet (6-1), huit face aux Allemands (8-1) quatre jours plus tard. De quoi baliser, alors que les onze alignés ces jours-là ressemblaient de près à ce qui sera l’équipe-type des Aiglons en ce début de saison ? Pas le moins du monde, puisque dans ce laps de temps, Jim Ratcliffe, le patron de l’entreprise de produits chimiques Ineos, a obtenu le feu vert de la DNCG pour le rachat du Gym, quelques temps après avoir déjà racheté la team cycliste Sky. Montant estimé de la fortune du bonhomme ? Vingt-quatre milliards d’euros, ce qui équivaut à environ 1200 Allan Saint-Maximin, et fait de lui l’homme le plus riche du Royaume de Sa Majesté. Ce qui devrait, surtout, permettre à l’OGCN de viser durablement le podium en Ligue 1. Bon, le Stade Rennais est détenu par un type encore plus riche que Jim Ratcliffe, hein. Remarquez, les supporters niçois signeraient de suite pour lever la coupe de France en mai, vingt-trois ans après l’avoir remportée pour la dernière fois.


Le fait divers


À 40 kilomètres à l’ouest de l’Allianz Riviera, à Grasse, une Iséroise a été interpellée début août pour des vols répétés dans des parfumeries locales. Cette mère de famille, accompagnée de son enfant lors des faits, cachait son butin - estimé à 2000 euros - dans un faux ventre de femme enceinte, conçu à l’aide d’un saladier enrobé d’aluminium pour passer les portiques de sécurité. Le stratagème ultime pour faire rentrer des fumis en Populaire Sud.


L’équipe-type (4-3-3)


Benítez - Atal, Hérelle, Dante, Sarr - Lees-Melou (ou Cyprien), Tameze, Walter (ou Danilo) - Sacko, Ganago, Maolida.


Le mercato d’hiver


Malgré un recrutement estival effectué à la va-vite et incomplet, c’est un Gym aux portes des places européennes qui file en vacances, après un ultime succès devant son public face à Toulouse (2-0, 19e journée). Frustré d’avoir débarqué après la fermeture du marché anglais, où il a naturellement ses entrées, et désireux d’offrir à l’équipe les plus-values devant lui permettre d’arracher une qualif’ en coupe d’Europe, Jim Ratcliffe, le nouveau proprio anglais du club, décide de placer Nice sur la carte du Royaume-Uni en débauchant quelques éléments expérimentés de Premier League. Dejan Lovren, Matteo Darmian et Mesüt Özil débarquent ainsi sur la Promenade contre la promesse de davantage de temps de jeu, d’une retraite au soleil et d’une vue imprenable sur le cortège du carnaval. Toujours sans club, Mario Balotelli effectue lui son retour sur la Côte d'Azur. La fête peut enfin commencer. Dans le sens inverse, le jeune Lamine Diaby-Fadiga est prêté à Auxerre, où il aura la lourde tâche de faire oublier non pas un mais deux glorieux anciens, Abou Diaby et Khalilou Fadiga, mais surtout Mickaël Le Bihan, parti fin août à l’AJA mais retenu six mois sur le tournage du film Les Collègues 2, où il doublera Samuel Le Bihan lors des scènes périlleuses.


Ces trois choses vont se passer cette saison


  • ... Khéphren Thuram va se faire un prénom. Ce qui n’est pas franchement évident quand on a un champion du monde pour père et un crack pour frangin. Mais toujours plus facile quand on a du ballon, comme l'unique recrue niçoise jusqu'ici.

  • ... Deux ans après ses débuts dans l'élite avec Strasbourg, Ihsan Sacko va enfin débloquer son compteur buts en Ligue 1. Contre Strasbourg, évidemment.

  • ... Cette fois, l’UNFP n’oubliera pas Walter Benítez à l’heure de remettre ses trophées. Quitte à récompenser le meilleur arrêt, ou à lui demander de succéder à Adil Rami pour remettre les prix. Trop peur des représailles sur Twitter.


    L’oeil de l’ancien


    Christophe « Poussin » Meslin, 90 matchs et 28 buts avec les Aiglons entre 2001 et 2005, et membre de l’équipe promue en Ligue 1 en 2002.

    « Pour l’instant, c’est difficile car le rachat met du temps à se faire, le championnat reprend très vite et on n’a pas pu construire une équipe à la hauteur des ambitions du club. Il faut surtout étoffer l’effectif, car on a perdu un joueur entre guillemets majeur, Allan Saint-Maximin, qui nous a beaucoup apporté la saison dernière. C’est dommage de le perdre et il va falloir le remplacer, mais on a toujours des jeunes de qualité comme Atal, Maolida, Ganago et Danilo, et des cadres comme Dante. Mais c’est sûr qu’il va falloir recruter, notamment devant où ça a été plus compliqué l’année dernière et où il manque un buteur. Je suis un peu inquiet, oui, dans le sens où les matchs de préparation ont été compliqués, ça met un peu de temps à se mettre en route mais on est obligé de passer par là. Ces résultats ne seront pas révélateurs de la suite de la saison : on a une quinzaine de jours pour compléter le groupe, et au mercato d’hiver il y aura aussi du recrutement. Je pense que beaucoup de gens sont contents du rachat, un club comme Nice mérite encore de passer un échelon, on a envie de rêver, de vibrer, et ça passait par un peu plus de moyens. Personnellement, je continuerais avec Patrick Vieira. Depuis qu’il est arrivé, il a fait ses preuves, et il a vraiment fait de bonnes choses avec l’effectif qu’il avait. C’est quelqu’un qui a de l’expérience, que tout le monde respecte, et qui malgré la situation du club et le départ de Jean-Pierre Rivère en cours de saison ne s’est pas démobilisé. Il mérite largement de continuer. Je ne me fais pas trop de souci pour le début de saison : entre les jeunes et les cadres qui sont restés, ils arriveront à faire le job en attendant les recrues. Bien sûr que voir l’équipe perdre 6-1 (à Burnley) ou 8-1 (à Wolfsburg) ça inquiète, mais même si la situation du club fait qu’on est dans l’attente, on sait qu’il y a un gros projet derrière. »


    Pause fraîcheur


    Dante trinquant déjà à la qualif’ européenne du Gym en fin de saison.



    Paga va lui remonter le moral


    « Ouais, je suis avec Myziane Maolida, là. Myziane, c’est dommage ces deux penalties manqués, raconte-nous un peu ce que tu as voulu faire alors ? Tu as voulu faire comme Maoulida ? (Rires saccadés). Comme vous avez presque le même nom ! Non mais plus sérieusement, ce qui est sûr, c’est que malgré ça tu fais déjà une belle saison et que tu vas en marquer d’autres des penalties et des buts, en tout cas tu le mérites, qu’est-ce que tu en penses ? Tu penses rentrer à Nice quand même ? Myziane, Myziane ! »

    À Myziane Maolida, après ses deux pénos manqués au Parc contre le PSG (1-0, 29e journée).


    Attention talent


    Bientôt deux ans, déjà, qu’Ignatius Ganago a effectué ses premiers pas en Ligue 1, agrémentés onze minutes plus tard de son premier but à ce niveau. C’était le 9 septembre 2017, lors de la claque (4-0) infligée au voisin et rival monégasque, champion de France en titre. Un joli but, d’ailleurs : un appel en profondeur mettant complètement dans le vent l’arrière-garde de l’ASM, et une feinte pour coucher Subasic avant de conclure. Depuis, l’avant-centre camerounais a un peu pataugé, à l’image de l’attaque des Aiglons, la troisième moins prolifique de Ligue 1 la saison dernière. Mais il a tout de même profité de l’exercice 2018-2019 pour ajouter à son compteur buts deux autres jolies réalisations : un superbe coup de boule à Caen (1-1, 1re journée) et une reprise monstrueuse sous la barre d’Areola au Parc (1-1, 35e journée). Deux nouveaux buts qui laissent vaguement deviner le potentiel du bonhomme. Potentiel que le Gym, qui est allé le pêcher à l’École de football des Brasseries du Cameroun à l’été 2017, espère bien le voir exploiter pleinement cette saison. Cela tombe bien : Mario Balotelli n’ayant toujours pas été remplacé, Mickaël Le Bihan étant englué dans un combat permanent avec son corps (25 matchs en quatre ans) et les recrues se faisant encore attendre, c’est dans la peau d’un titulaire que le jeune homme de vingt ans débutera la saison. Et s’il le restait un peu plus longtemps que prévu ? Signe du rôle premier qu’il devrait jouer cette saison, c’est lui qu’ont choisi les dirigeants azuréens pour présenter le nouveau maillot du club en juillet. Rappelez les scouts, le Gym tient déjà son numéro 9.


    Le quiz


    Avec Patrick Vieira, l’OGC Nice est le seul club de Ligue 1 à avoir un champion du monde 98 comme entraîneur. Mais entre le moment où Pat’ a levé la Coupe du monde et celui où il s’est assis sur le banc niçois, douze entraîneurs se sont succédés à la tête de l’équipe première du Gym. Saurez-vous les retrouver ?



    Simon Butel
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

  • Dans cet article


    Hier à 18:00 Paul-Georges Ntep débarque à Keyserispor 14
    Hier à 17:05 Shaun Wright-Phillips raccroche les crampons 6
    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE