Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 16 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Présentation saison 2018-2019

La fiche de Monaco

Supporter Monaco, c'est comme changer de collège à chaque rentrée. On appréhende, on ne se plaint pas et on s'adapte.

Modififié

Le coup de soleil de l'été

Jardim, saison 5. Il sont toujours là, ces mots oscillant entre la prudence et l'inquiétude, ce petit air bougon d'avant-saison. Oui, il est toujours là, Leonardo, feignant de craindre la catastrophe, mais prêt à extraire du Rocher des pépites qui n'en sont pas encore. L'an pire, c'est ce que l'on promet à Jardim chaque saison, c'est ce qu'il se promet lui-même. Mais il s'en tire toujours. Et s'il faut pleurer tous les étés ceux qui quittent le navire, tant que le capitaine sera à son bord, il sera toujours permis de sourire un peu. Malgré cette frilosité qui le rattrape parfois, malgré ce refus de faire jouer au ballon sa défense centrale, malgré beaucoup de choses. Mais si maigres par rapport au plaisir d'observer le Portugais étendre son ère pour la hisser bientôt peut-être au rang de celles des légendaires Leduc et Wenger.


Le fait divers

En plein Grand Prix de Monaco, un couple est apparu au balcon de l'Hôtel Hermitage en train de faire la bagatelle. Pole position.


L'équipe-type

4-2-3-1 : Subasic – Sidibé, Jemerson, Glik, Barreca – Aholou, Tielemans – Rony Lopes, Jovetic, Golovin – Falcao. Entraîneur : Leonardo Jardim


La prophétie : c'est Andrea qui décidera

« Chaque année, Monaco c'est 2e, 2e, 2e et même premier. Chaque année, on nous critique et on nous dit qu'on n'est pas bon et chaque année on finit 2e. Et c'est ça qui compte. » Les Italiens mentent, pas les chiffres. Raggi a beau s'être tatoué l'écusson du club sur le corps, dès qu'il l'arbore sur le cœur dans un rectangle vert, personne n'est jamais vraiment serein. Et les faits sont implacables : plus Raggi joue dans une saison, moins l'équipe se porte bien. À moins que ça ne soit l'inverse. Quoi qu'il en soit, à chaque fois que le pirate a dépassé les 25 titularisations sur une saison de Ligue 1, l'ASM a fini troisième. Moins de 25, la seconde place est assurée. Moins de 15, le titre est dans la poche. Maintenant, on regarde le potentiel blessure des latéraux de l'ASM, on le multiplie par le facteur inexpérience de trois d'entre eux, auquel on ajoute la forme précaire des centraux. Oui, bien vu, ça fait 27. Troisième, c'est bien aussi, non ?


L'avis du capo

Aurélien, membre de l'Esprit Monégasque Paris : « Certains exigent du jeu. D'autres se contentent des résultats. Globalement, depuis notre remontée en L1, tout le monde a eu sa dose de plaisir. Si la raison nous contraint à mesurer la qualité de "gestionnaires" de nos dirigeants, nous restons parfois cois devant telle ou telle intersaison. Et nul doute que l’été 2018 place la barre haut en termes d’incrédulité. Les départs conjugués de Fabinho et Moutinho touchent nos cœurs meurtris et affaiblissent terriblement notre milieu de terrain. J'ai peu foi en Tielemans et les recrues Pelé et Aholou ne constituent que des inconnues. Allez, on est un peu excités par Golovin, mais le frisson reste timide. Cette saison s’annonce difficile pour nos nerfs et pour Jardim - ça sent l’omelette au munster. Essayons de ne pas perdre trop de plumes et prions pour deux choses : que Jovetić soit épargné par les pépins physiques ; que quelques-unes de nos jeunes pousses distillent un peu de poison chez nos adversaires. Une piécette sur Robert Navarro et Sofiane Diop. Ils n'ont que 16 et 18 ans mais déjà presque l'avenir du club sur leurs frêles épaules. Il va falloir s’y faire. »


L'avis d'Olivier Kapo

« Si Paris devient champion, cela n’étonnera personne, mais je crois qu’il faut tout de même mettre une pièce sur Monaco, à condition qu’ils fassent un bon recrutement d’ici la fin août, notamment pour compenser le départ de Diakhaby (sic). »


Le tweet @JM_Aulas

« formation vs speculation.6 joueurs formés OL sur terrain (+Goebbels) contre 1 ASM.Qui donne chance aux jeunes§? #OLASM #Academy #6-1 »
16 décembre 2018, 22h54


Ce que la VAR va changer pour lui

ASM-ASSE, J35. Cela fait maintenant huit mois que Falcao se préserve pour la Copa America 2019, tandis que Jovetić et Pellegri sont « en phase de réathlétisation » depuis le 12 janvier. Sylla en prêt, Geubbels fait des ravages seul sur le front de l'attaque. Mais Aulas vient d'obtenir sa suspension auprès de la LFP pour « flocage incitant à la haine » . Jardim s'en remet donc à Lacina Traoré, prolongé d'un an par Vasilyev un soir où le champagne était bon. Joueur, Vadim a inséré dans le contrat une prolongation automatique de cinq ans en cas de triplé de l'international ivoirien pendant la saison. Un but du genou après avoir perdu l'équilibre dans un face-à-face et une frappe déviée involontairement font de lui l'homme du match. Jusqu'à cette 87e minute, où la terreur envahit le Louis-II. Toujours aussi effrayé à l'idée de prendre une balle de la tête malgré ses 2,03 mètres, Lacina tente tant bien que mal de se protéger le visage sur un centre tendu de Raggi. But ! Pleine poire ou pleine main ? L'arbitre s'en remet à l'assistance vidéo. Mais les images sont claires : malgré toute sa mauvaise volonté, Lacina a bien conclu son coup du chapeau de la tête. Entre deux ralentis, Ruddy Buquet voit sa famille apparaître sur l'écran, lève la tête et croise le regard de Rybolovlev qui hoche la tête horizontalement. Droit comme la justice, Ruddy accorde quand même le but. « Buquet final » , titre la presse trois semaines plus tard, alors que l'arbitre international est victime d'un accident de chasse dans un parking souterrain.


Le prochain appelé chez les Bleus : Almamy Touré

Oubliez les prodiges de seize piges, place aux revanchards. Une allure de vieil espoir endormi, un contrat qui ira à son terme dans un an, trois concurrents à son poste d'adoption : a priori, rien ne plaide pour que la carrière d'Almamy Touré soit déviée de sa voie : celle d'un mec capable de balancer trois passes décisives dans un même match et de se montrer terriblement médiocre la semaine suivante. Pourtant, les planètes sont sur le point de s'aligner. Entre l'obtention de sa nationalité française et le flou qui règne autour du genou et de l'avenir de Sidibé, le natif de Bamako a l'objectif en ligne de mire. Et Didier Deschamps, régulièrement présent au Louis-II, a déjà dû noter que le joueur formé à l'ASM présentait son critère favori pour évoluer dans le couloir : être défenseur central de formation. Almamy peut, reste à savoir si Almamy veut.


La photo de vacances


Name a more iconic duo.

Weekend vibes with the brother, Lacina trâoe. #trainingdone #worklifebalance #eue3

Une publication partagée par MON (@elderson_echiejile) le



Le quiz


Radamel Falcao en est désormais à 50 buts en 75 matchs de Ligue 1. Ils ne sont que 8 autres joueurs à avoir dépassé ce total en première division sous les couleurs de l'ASM.



Par Chris Diamantaire
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 11:41 NOUVEAU : 150€ OFFERTS en CASH chez ParionsSport jusqu'au 14 novembre seulement ! Hier à 09:42 OFFRE SPÉCIALE LIMITÉE : 10€ offerts sans avoir à déposer le moindre centime 1
Hier à 16:00 Drogba repousse sa retraite et marque pour Phoenix 4
Partenaires
Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 10:30 Gignac va prolonger aux Tigres 7 Hier à 10:00 Les rescapés de Thaïlande à l'entraînement avec le LA Galaxy 2